On ne parle bien que de ce qu'on connaît …

On ne parle bien que de ce qu'on connaît …

Vous êtes-vous un jour vu en train d'essayer d'expliquer quelque chose que vous ne connaissiez pas suffisamment ? Pas facile n'est-ce pas ...

Quand j'étais au collège j'ai fait un exposé sur la culture de la vigne. Or j'habitais la ville de Cognac, à l'époque complètement dédiée à la fabrication et à la vente du cognac. Nous vivions au milieu des vignes. Mon père était comptable et un certain nombres d'élèves de ma classe était enfants de viticulteurs. Quand j'ai commencé à expliquer mon sujet j'ai tout de suite réalisé qu'un pourcentage important de mes auditeurs s'y connaissait beaucoup plus que moi dans le domaine et de manière très concrète. Je me suis sentie très mal à l'aise. J'ai fini mon exposé tant bien que mal et le professeur a souligné le fait qu'il était plus facile de parler de quelque chose qu'on connaissait que l'inverse. Je m'étais sentie totalement ridicule et je n'ai jamais oublié cette leçon. Je me rappelle très bien de cet excellent professeur d'histoire géographie, mais c'est la seule leçon de lui que j'aie vraiment retenue !

Certains d'entre nous sont plus doués que d'autres pour parler de sujets qu'ils ne possèdent pas suffisamment, parce qu'ils ne les ont pas assez ou même pas du tout travaillés. Ils ont une bonne mémoire et sont capables de retransmettre plus ou moins fidèlement ce que d'autres ont étudié et approfondi. Mais d'une manière générale nous sommes beaucoup plus crédibles quand nous parlons de choses que nous connaissons pour les avoir nous-mêmes étudiées, ou encore mieux, vécues.

Cela m’amène à notre témoignage, à mon témoignage. Si je n'ai pas expérimenté de façon personnelle et j'oserai même dire intime, le salut et la relation avec mon Sauveur et Seigneur Jésus-Christ, alors je pourrai avoir un certain impact sur la personne en face de moi, mais je toucherai sans doute plus son intellect que son cœur. Bien entendu le Saint-Esprit peut à tout moment impacter profondément mon interlocuteur, en rebondissant sur mes pauvres paroles maladroites, et je serai alors d'autant plus émerveillé du résultat que je saurai clairement que je n'y suis pas pour grand-chose. Gloire à Dieu quand il le fait !

Un exemple : si je parle de la guérison divine, avec conviction mais sans l'avoir expérimentée, je peux bousculer des idées reçues et provoquer un débat, qui peut s'avérer très intéressant, mais si j'appuie mes convictions par un témoignage personnel, alors je vais très vite percevoir que le ton de la conversation n'est pas le même. Pourquoi ? Parce que je serai concret et que la personne qui m'écoute a besoin d'entendre des choses simples et pratiques qui peuvent répondre à ses besoins, ses désirs ou même sa souffrance souvent cachée. Car c'est alors une véritable parole d'espérance que je lui apporte !

Seigneur Jésus tu es Dieu, MON DIEU, toute la Bible me parle de toi, et je te loue pour ta Parole transmise avec tellement de fidélité au long des siècles. Mais je te loue encore plus d'être venu un jour toucher mon cœur par l’intermédiaire de cette jeune de mon lycée. Elle m'a parlé de toi comme d'un ami proche, et son témoignage a totalement bouleversé ma vie. Je ne te louerai jamais assez pour cette rencontre que tu avais préparée pour moi sans que je puisse seulement m'en douter.

Mon oreille avait entendu parler de toi; mais maintenant mon œil t'a vu. Job 42 : 5

Et ça change tout ! Ne croyez-vous pas ?

Seigneur, ce que tu as fait pour moi tu veux aussi le faire pour beaucoup d'autres. Seigneur je me mets à ta disposition, sers-toi de moi comme tu le veux, pour que je puisse parler de toi, à temps et à contretemps. Amen !

Je t'en conjure devant Dieu et devant Jésus Christ, […] prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant
. 2 Timothée 4 : 1-2



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

8 commentaires