Orgueil et humilité

Orgueil et humilité

Cher Pasteur,

Je pense que tu connais bien l'histoire de ces deux "prétentieux" disciples, Jacques et Jean, qui demandent à Jésus un traitement de faveur (Marc 10.35-45) ? Ma première impression, en lisant ce texte, fut de penser que Jésus avait manqué là une splendide occasion de les enseigner sur l'humilité ! Or, non seulement il ne le fait pas, mais il semble abonder dans leur sens en disant :

"… quiconque veut être grand parmi vous, qu'il soit votre serviteur ; et quiconque veut être le premier parmi vous, qu'il soit l'esclave de tous." (Marc 10.43-44)

On peut donc vouloir être grand, et vouloir être le premier ? Étrange, non ?

Pourtant Jacques (pas celui de notre histoire) écrit :

"... Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles." (Ja 4.6)

Peu de notions, dans nos milieux évangéliques, sont aussi mal comprises que l'orgueil et l'humilité. On va même jusqu'à parler de "complexe de supériorité". Cette expression peut parfois paraître fondée, vu l'attitude de certaines personnes qui veulent à tout prix en imposer aux autres. Mais c'est bien mal connaître la racine profonde de l'orgueil.

Il est important de se souvenir que lorsque Dieu a créé l'homme, il l'avait destiné à une position glorieuse :

"Tu l'as fait de peu inférieur à Dieu, et tu l'as couronné de gloire et de magnificence. Tu lui as donné la domination sur les œuvres de tes mains, tu as tout mis sous ses pieds..." (Ps 8.5-7)

Mais l'homme, à cause du péché, a perdu cette gloire à laquelle il était destiné. C'est une des significations du texte bien connu :

"Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu" (Rom 3.23)

Cette gloire et cette position élevée ne conviennent plus à l'insensé que l'homme est devenu en se détournant de son Créateur :

"Comme la neige en été, et la pluie pendant la moisson, ainsi la gloire ne convient pas à un insensé." (Pr 26.1)

C'est là l'origine du complexe d'infériorité inné de l'homme. Et la réaction humaine naturelle de défense est l'orgueil. L'homme, privé de sa gloire originelle, cherche à la retrouver par lui-même. Le seul moyen humain d'assouvir cette soif innée de gloire est de s'élever soi-même par rapport à autrui :

"Comment pouvez-vous croire, vous qui tirez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez point la gloire qui vient de Dieu seul ?" (Jn 5.44)

Car Dieu veut nous rendre la gloire que nous avons perdue, mais non par le moyen humain de l'auto-élévation, qui est l'orgueil. Il nous guérit de notre complexe d'infériorité. Il est vrai que hors de lui, nous ne sommes rien ; mais en lui, nous pouvons tout :

"Je puis tout par celui qui me fortifie." (Phil 4.13)

Jésus nous donne sa gloire dès ici-bas :

"Je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée" (Jn 17.22).

Cette gloire nous est dès à présent acquise, mais seulement en lui :

"Que celui qui se glorifie se glorifie dans le Seigneur." (1Co 1.31)

Cette découverte de notre identité en Christ nous permet de nous aimer nous-mêmes (c'est-à-dire aimer ce que Dieu fait de nous), et d'aimer les autres :

"Tu aimeras ton prochain comme toi-même." (Matt 22.39)

Celui qui a une image déficitaire de lui-même n'a pas les moyens de s'abaisser à servir les autres. Mais le Seigneur vient restaurer cette image :

"… ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi" (Gal 2.20)

Lorsque Christ "habite dans nos cœurs par la foi" (Éph 3.17), nous possédons l'espérance (certitude) de la gloire, présente et à venir :

"Christ en vous, l'espérance de la gloire." (Col 1.27)

Jésus ne recommande donc pas à Jacques et Jean de nier hypocritement leur désir inné de gloire, en adoptant l'esprit de paillasson, si cher à ceux qui appellent cela humilité. Il veut que nous comprenions que la vraie grandeur consiste à savoir nous abaisser pour servir les autres sans frustration, parce que connaissant notre glorieuse identité en Christ.

(Rediffusion TL – La gloire - 1550)



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

5 commentaires
  • amarama Il y a 11 mois, 2 semaines

    AMEN.
  • Al Nyarwaya Il y a 5 années

    Père, je fléchis mon genou pour t'adorer, pour te dire merci d'être vivant, de ta presence dans ma vie. Tu t'es manifesté et tu as apaisé mon coeur lourd. Tu agis au moment que tu choisis toi-même et tu le fais selon tes desseins que tu destine à tes enfants. Je loue ton nom, je glorifie ton nom. Fortifie-moi pour que je reste accroché à ta vérité. Je veux me glorifier de n'appartenir qu'à toi mon Seigneur et mon sauveur. Merci de m'ouvrir tes portes de gloire. La puissance, l'honneursont à toi. Que tu sois loué aujourd'hui et à jamais. Au nom de Jésus. Amen
  • Eloise Michelle Etienne Il y a 8 années, 10 mois

    Seigneur, aide-moi a etre humble de coeur et d'esprit,et non pas d'etre enflee d'orgueil ou avoir un esprit de paillasson, mais aide-moi a m'abaisser devant les autres pour les servir sans frustation!!!!!! Amen!!!!!!
  • Afficher tous les 5 commentaires