Passons à une pensée universelle

Passons à une pensée universelle

Dieu est universel ; et Il s'est toujours soucié du monde entier. Il est écrit, « Car Dieu a tant aimé le monde… » Depuis le commencement, Il a voulu une famille constituée des membres venant de toutes les nations qu'il a créées. La Bible nous dit, « Il a fait que toutes les nations humaines, issues d'un seul homme habitent sur toute la face de la terre ; Il a déterminé les temps fixés pour eux et les bornes de leur demeure, afin qu'ils cherchent Dieu pour le trouver.»

En fait, une bonne partie du monde présent a déjà adopté une vision universelle. A titre d'illustration, les plus grands conglomérats des média et d'entreprises sont tous multinationaux. Nos vies s'entrelacent de plus en plus avec celles des peuples d'autres nations étant donné que nous avons en commun les mêmes modes, divertissements, et les mêmes types de services et d'aliments en ce qui concerne la restauration rapide, nous écoutons les mêmes musiques et pratiquons les mêmes sports. En plus, la plupart de nos tenues vestimentaires de même qu'une bonne partie des denrées alimentaires que nous consommons proviennent probablement d'un autre pays. Nous sommes, en effet, plus liés les uns aux autres que nous ne le pensons.

Nous vivons, en réalité, un grand moment de l'histoire de l'humanité, car il n'y a jamais eu autant de chrétiens sur la terre. Paul avait donc raison d'affirmer que, « Cet Evangile est parvenu chez vous, tout comme il porte des fruits et fait des progrès dans le monde entier ; il en est de même chez vous. »

Pour parvenir à une pensée universelle en effet, il faut, tout d'abord, se mettre à prier pour des pays particuliers. Les chrétiens possédant une vision mondiale prient pour le monde entier. Ainsi, nous avons besoin d'un globe ou d'une carte du monde afin de prier de manière précise pour les nations. L'Eternel dit, « Demande-moi et je te donnerai les nations pour héritage, et pour possession les extrémités de la terre. »

La prière constitue, évidemment, le plus grand outil en ce qui concerne notre mission dans le monde. Car, quand bien même les gens rejettent notre amour et s'opposent à notre message, ils demeurent impuissants face à nos prières. Tels des missiles intercontinentaux, nos prières atteignent le cœur d'un individu qu'il soit à dix pieds ou à 10.000 milles de nous.

Quels doivent, de ce fait, être les sujets de nos prières ? Nous devons prier pour que les occasions de témoignage soient créées, nous devons prier pour le courage de proclamer l'Evangile, pour les nouveaux convertis, pour une propagation rapide de l'Evangile, et pour plus d'ouvriers. De fait, Dieu agit à travers nos prières. Cela fait de nous les partenaires d'autres chrétiens dans le monde entier.

Par ailleurs, il nous incombe de prier pour les missionnaires et aussi pour tous ceux qui sont engagés dans la moisson sur le plan mondial. Voilà justement pourquoi Paul disait à ses partenaires de prière, « Je vous exhorte frères à combattre avec moi, en adressant à Dieu des prières en ma faveur. »

Nous pouvons aussi développer une pensée universelle en lisant la presse et en suivant les journaux à la télévision et à la radio dans la « perspective de la Grande Commission. » Il est certain que Dieu se sert toujours des situations de conflit ou de changement, où qu'elles soient, pour attirer les gens vers Lui, car c'est dans de pareilles circonstances que ceux-ci sont plus disposés à Le recevoir. Ainsi, étant donné que le changement s'opère de nos jours à une vitesse de plus en plus croissante, les gens sont plus que jamais ouverts à la Bonne Nouvelle.

Comme Dieu l'a dit à Habacuc, « Voyez, regardez parmi les nations, soyez dans la stupéfaction et la stupeur, car quelqu'un est en train d'accomplir en votre temps une œuvre que vous ne croirez pas si on la racontait. »

Toutefois, la meilleure manière d'atteindre une pensée universelle consiste à s'engager, à court terme, dans un projet missionnaire à l'étranger. Au fait, rien n'est plus enrichissant que de toucher de ses doigts la réalité d'une autre culture sur le terrain. Cessons de faire de notre mission un sujet d'étude et de discussion. Mettons-nous en route! Je vous défie de foncer tête baissée.

Dans Act 1. 8, Jésus nous étale le schéma de notre engagement : « .et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie et jusqu'aux extrémités de la terre.» Ses disciples devaient, en effet, atteindre leur communauté (Jérusalem), leur pays (la Judée), d'autres cultures (la Samarie) et d'autres nations (les extrémités de la terre). Nous remarquons que le présent schéma laisse supposer un engagement simultané et non séquentiel. Certes, tout chrétien n'a pas le don pour la mission, cependant chacun de nous est appelé à atteindre, d'une façon ou d'une autre, tous les quatre groupes.


Fixez-vous l'objectif, dès à présent, de prendre part dans un projet missionnaire visant chacune des quatre cibles susmentionnées. De fait, je vous exhorte de tout faire pour entreprendre, dans les plus brefs délais, un voyage missionnaire de courte durée à l'étranger. Toute organisation missionnaire vous apportera l'aide dont vous avez besoin dans une pareille aventure. Celle-ci vous permettra, en effet, d'élargir votre cœur et votre vision, d'étendre votre
foi, d'approfondir votre compassion en même temps qu'elle vous remplira d'une joie que vous n'avez jamais connue. Un voyage missionnaire de courte durée à l'étranger peut, en fait, s'avérer le moment décisif de votre vie.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire