Pasteur, êtes-vous surmené ?

Pasteur, êtes-vous surmené ?

Comme pasteurs, nous abordons chaque journée en tant qu’ouvriers de Dieu ; et notre mission consiste littéralement à sauver le monde. Mais en vérité, il y aura toujours plus de travail dans le ministère ; voilà justement pourquoi il nous faut de temps en temps consciemment prendre des congés.

Dieu l’a fait en se reposant le septième jour, après six jours de travail. Alors pourquoi devons-nous croire que le monde s’effondrera si nous ne travaillons pas 24 heures par jour 7jours sur 7 ?

Voici cinq pas pouvant vous aider à récupérer du surmenage :

Rajustez vos valeurs

Le prix du surmenage est énorme – le divorce ; l’abus de l’alcool ; les crises cardiaques et d’autres maladies ; des relations brisées ; chagrin et solitude.

Posez-vous les questions suivantes :

Pourquoi est-ce que je travaille si dur ? Vérifiez vos motifs. Qu’est-ce qui vous pousse à travailler tel que vous le faites ? Avez-vous quelque chose à prouver ?

Le salaire en vaut-il la peine ? Pourquoi cherchez-vous toujours à atteindre le niveau suivant ? Que pouvez-vous, de manière réaliste, y attendre ? Cela vaut-il la peine d’y sacrifier votre vie ?

Votre vie est trop importante pour que vous la gaspilliez sur des causes de degrés inférieurs. Rajustez vos valeurs. La Bible dit dans Ecclésiastes 5 :14, « il n’emportera de sa peine rien qu’il puisse emmener dans sa main. » Dieu n’attend pas de vous que vous sauviez le monde tout seul ; et croyez-moi, vos enfants aussi ont besoin de vous.

Jouissez de vos gains

Il est écrit dans Ecclésiastes 3 :13, « … pour tout homme, manger boire et voir ce qui est bon au milieu de tout son travail, est un don de Dieu. » La plupart d’entre nous ne prent pas assez du temps pour jouir de nos acquis ; cependant, renvoyer à plus tard le repos est une erreur. «  L’un de ces jours, je me mettrai à profiter pleinement de la vie. Il me faut juste le temps de réaliser le prochain projet … » Ecoutez-moi bien, cela n’est pas vrai. Si vous ne profitez pas de la vie en ce moment-même, vous ne le ferez pas non plus quand vous aurez du temps, parce que vous ne saurez pas comment le faire.

Apprenez à jouir de la vie dès à présent, voire à l’instant, car demain ne vous appartient pas.

Limitez votre travail

Calculez, de manière réaliste, le nombre d’heures que vous devriez consacrer au travail et respectez votre programme de manière stricte. Evitez de vous épuiser dans le travail. Dans Exode 20 :9-10 il nous est dit, « Tu travailleras six jours, et tu feras ton ouvrage. Mais le septième jour est le sabbat de l’Eternel, ton Dieu… » Chaque septième jour est, en réalité, un jour de congé. Il ne s’agit pas là d’une suggestion ; mais d’un commandement , pasteur !

Dieu ne vous a pas créé pour que vous travailliez inlassablement. Vous avez besoin du repos pour réaliser le meilleur de vous-même.

Limitez votre travail en incluant dans votre programme les trois choses suivantes :

- Le repos

- La détente

- Les relations

 

Si vous êtes marié, créez, en plus, de l’espace pour votre vie de couple dans votre programme.

Toutes les quatre activités font également partie du plan de Dieu pour votre vie. Vous n’allez jamais trouver du temps pour elles si elles sont exclues de votre programme.

Anticipez sur les soins de Dieu pour vous

Dans Matthieu 6 :31-32 il est écrit, « Ne vous inquiétez donc pas, en disant : Que mangerons-nous ? Ou : Que boirons-nous ? Ou : De quoi serons-nous vêtus ? Car cela c’est sont les païens qui le recherchent. Or votre Père céleste sait que vous en avez besoin. »

L’inquiétude est, en général, à la racine du surmenage. Vous devez rechercher votre sécurité dans ce qui ne peut pas vous être arraché. Croyez que Dieu connaît vos besoins et qu’Il est à même de les satisfaire.

Après plusieurs années de peines, un chrétien finit un jour par dire, «  Mon Dieu, je te remets mes affaires. Désormais, tu en est le PDG. Prends la direction de ma carrière - mes bénéfices, ma paie, mes avancements. Mes affaires t’appartiennent à présent, assures-en la gestion. » Le lendemain, son entrepôt fut rasé par le feu. L’homme se tenait à l’extérieur du bâtiment, un sourire aux lèvres. Il dit, «  La nuit dernière, j’ai remis mes affaires à Dieu. S’Il veut tout brûler par le feu, cela Le regarde. »

Il avait une nouvelle perspective : Dieu s’en occupera. De la même manière qu’Il a tout brûlé, il peut tout reconstruire. Il s’agit-là, en fait, de la confiance.

Echangez le stress contre la paix de Dieu.

Jésus dit dans Matthieu 11 :28-30, «  Venez à moi vous tous qui êtes fatigués et chargés et je vous donnerai du repos…Car mon joug est aisé, et mon fardeau léger. » Jésus est venu vous donner un mode de vie aisé et léger. Il ne s’agit donc pas de la volonté de Dieu que vous soyez surchargés. Certains d’entre vous se sont déjà résignés à la surcharge au point d’ignorer toute autre voie.

Vous êtes fatigué au point de mourir, mais il vous semble impossible d’arrêter. Dieu a un mot pour vous :

«  Faites-moi confiance. Je prendrai soin de vous. Echangez votre vie de stress contre ma paix. » Que voulez-vous voir inscrire sur votre pierre tombale ? Quel est le but de votre vie ? Si vous vivez pour le travail, alors vous ne vous vendez pas cher. Le travail constitue une partie importante du plan de Dieu pour votre vie. Mais le travail ne saurait satisfaire vos besoins les plus profonds, car cela n’est pas son but. Seul Jésus Christ peut vous satisfaire.

0 commentaire