Petit abécédaire pour vie de couple ! (1)

Petit abécédaire pour vie de couple ! (1)
Aimer : c’est autant une affaire de volonté que de sentiment. Ne pas oublier de dire souvent à mon conjoint que je l’aime.
Amour : pour que amour rime avec toujours, il faut y veiller chaque jour.
Alliance : elle est prise devant Dieu ; la défaire, c’est séparer ce que Dieu a uni.
Activisme : cela peut être le symptôme d’un manque de relation authentique.
Accueil : attitude qui atteste l’attention à l’autre ; elle doit aussi s’étendre aux enfants, aux amis, au prochain en général. Le couple s’en trouvera enrichi.
Amertume : ne la laissez pas s’enraciner. L’exprimer aussitôt permet de la désactiver.
Argent : il est la racine de tous les maux et peut aussi être un piège pour la vie de couple.

Bonté : la bonté de Dieu dure à toujours ; prenons en exemple. Soyons et restons bon envers notre conjoint.
Beauté : tout ce que Dieu a créé est beau. Soyons créatifs et offrons de la beauté au quotidien. Des choses toutes simples peuvent contribuer au bonheur.
Baisers : n’en soyons pas avares.
Bouderie : elle sera avantageusement remplacée par l’expression verbale du ressentiment qui l’a provoquée.

Connivence : trouver des choses passionnantes à faire ensemble ; elles renforcent la connivence.
Compliments : chacun en a besoin. Les prodiguer mais toujours avec authenticité sinon on passe dans le registre de la flatterie.
Cadeaux : en donner, en recevoir ; pour certaines personnes c’est leur façon de dire au conjoint : je t’aime.
Changer : chacun aimerait tellement que l’autre change. Je ne peux changer mon conjoint, je ne peux que m’appliquer à changer moi-même au fur et à mesure que l’Esprit me révèle ce qui ne va pas.
Courage : s’ingénier à cultiver cette qualité. Il en faut pour avouer une faute, pour demander pardon, pour se remettre en question, pour aller au bout de ce qu’on a entrepris.

Défauts : au début, notre conjoint n’en a pas, du moins c’est ainsi que nous le ressentons. Dans le couple chacun doit se défaire de l’illusion d’une relation parfaite entre deux êtres parfaits. Cela est réservé à l’éternité dans la présence de Dieu.
Demander pardon : ah ! que cela est donc difficile. Accorder le pardon aussi. En contemplant le pardon que Dieu m’accorde, en méditant la parabole du serviteur impitoyable, je pourrai progresser dans ce domaine. En tout cas, une vie de couple ne peut s’en passer.

Ennui : si j’en souffre, je me poserai toute une série de questions : est-ce que j’accorde une attention suffisante à mon conjoint ? Suis-je trop tourné vers moi ? Est-ce que le couple a oublié de s’ouvrir sur l’extérieur ?....
Egards : avoir des égards pour l’autre cela lui démontre l’intérêt, l’amour, l’importance qu’il ou elle a pour moi.
Ecouter : c’est très difficile de ne pas confondre écouter et entendre. Il est tout aussi difficile d’écouter suffisamment avant de parler. Ecouter est un entraînement à ne pas négliger.
Encourager : la Bible nous exhorte à nous encourager mutuellement. Il peut être bon de se demander de temps à autre à quand remonte le dernier encouragement donné à mon conjoint.

Fidélité : nous l’avons promise le jour du mariage. Et une promesse cela se tient.
Evidemment. Mais soyons vigilants. L’évidence pourrait être mise à mal.

Galanterie : dépassée ? Peut-être…elle peut toutefois agrémenter la vie conjugale. L’expérience montre que les dames y sont relativement sensibles.
Gastronomie : inutile ? Peut-être…elle peut toutefois donner ponctuellement un plus au quotidien. L’expérience montre que les estomacs des maris y sont relativement sensibles.
Gentillesse : dépassée ? Peut-être…mais l’un et l’autre, y sont sûrement sensibles.

Humour : s’il n’est pas confondu avec l’ironie, met du sel dans la vie de tous les jours. Il permet de relativiser et aussi de rire de soi.
Heureux : c’est ce qu’on attend du mariage. J’adresse souvent ce couplet aux jeunes mariés. Je ne sais qui l’a composé.

Si tu veux être heureux,
Alors ne te marie jamais.
Si tu veux rendre heureux,
Alors marie-toi en paix.

Humilité : Jésus a dit : Je suis doux et humble de cœur. Et Paul dit : Que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. Se tenir à côté et non au-dessus, est une attitude qui permet le dialogue.
Hospitalité : c’est une pratique demandée par la Bible. (En l’exerçant, nous pourrions loger des anges, sans le savoir.) Elle permet au couple chrétien d’être une bonne odeur, un témoignage.

Intimité : la cultiver, veiller sur sa qualité et tous les autres aspects de la vie en bénéficieront.
Ironie : l’éviter à tout prix. Elle blesse.
Irriter : il nous est demandé de ne pas irriter nos enfants, on peut étendre l’ordre biblique au conjoint et…à soi-même.

Joie : c’est la marque du chrétien, par conséquent aussi du couple chrétien. Si la tristesse est notre marque, arrêtons-nous et réfléchissons au pourquoi et au que faire pour y remédier.

K : je suis preneur d’une définition pour cette lettre !!!!!!!!!!

Lamenter(se) : à éviter à tout prix. Outre le fait que cela ne change rien à une situation, cela fatigue et irrite ceux qui sont autour.
Lacunes : j’en ai. J’accepte donc aussi de bon gré celles de mon conjoint.


L’autre moitié de l’alphabet, au prochain numéro….

En partenariat avec : www.famillejetaime.com

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

👓  En cette période de crise : Change ton regard ! Regarde cette vidéo puis partage-la largement autour de toi ! #Changetonregard ❤️

21 commentaires