Petite foi + grand Dieu = gros résultats

Petite foi + grand Dieu = gros résultats

[Le père de l’enfant dit] : « … Mais si tu peux quelque chose, viens à notre secours. Aie compassion de nous. Jésus lui dit : Si tu peux le croire, tout est possible à celui qui croit. Aussitôt le père de l’enfant s’écria :Je crois ! Viens au secours de mon incrédulité ! » ( Marc 9 :22-24)

Est-il possible d’être rempli de foi et d’incrédulité en même temps ? Oui !

Vous pouvez avoir la foi que Dieu veut que vous fassiez quelque chose et cependant être mort de peur. Le courage n’est pas l’absence de peur. Le courage, c’est aller de l’avant et faire ce pour quoi vous avez été appelé en dépit de votre crainte.

Vous devez commencer avec la foi que vous possédez déjà : elle peut être faible, mais commencez à ce point-là. Un merveilleux exemple de cela est celui de cet homme qui amena son fils malade devant Jésus dans Marc 9. Jésus regarda cet homme et dit : « Je peux guérir ton fils. Si tu crois, je vais le guérir. »

Le père a alors prononcé une phrase célèbre : « Seigneur, je crois ! Viens au secours de mon incrédulité ! »

Avez-vous déjà éprouvé cela ? « Seigneur, j’ai la foi, mais j’ai aussi des doutes. » Cet homme était rempli de foi et de doutes. Cependant, en dépit de ses doutes honnêtes, il est allé de l’avant et a demandé un miracle à Jésus. Et il a obtenu ce miracle : Jésus a guéri son fils.

Peu importe combien vous pensez que votre foi est fragile ou faible, elle est suffisante. Pasteur, elle est suffisante pour pouvoir traverser ce que vous rencontrez, et elle est suffisante pour accomplir la vision que Dieu a placée dans votre cœur.

Matthieu 17:20 dit : « Si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne : Transporte-toi d’ici là, et elle se transporterait. »

La foi comme un grain de sénevé fait se déplacer les montagnes.N’inversez pas ce verset. Nous aimons le lire à l’envers. Nous voudrions qu’il dise : « Si tu as la foi comme une montagne, tu peux faire se déplacer un grain de moutarde. », comme s’il fallait une très grande foi pour accomplir une toute petite tâche.

Tout le monde a de la foi. Vous aviez de la foi ce matin en mangeant vos céréales : la foi que votre épouse ne les avait pas empoisonnées ! Ha ! Vous aviez de la foi quand vous vous êtes assis à votre bureau : la foi que votre chaise n’allait pas s ‘effondrer.

Tout le monde a la foi. La différence réside dans l’objet de cette foi.

Parfois, des gens me disent qu’ils ne veulent pas rejoindre Saddleback avant que toutes leurs questions aient trouvé une réponse, ou ils ne veulent pas s’engager envers Christ avant d’avoir tout compris.

Il n’est pas rare qu’un pasteur me dise qu’il ne veut pas s’engager dans un nouveau ministère tant que tous ses doutes n’ont pas été éclaircis.

Mais ce n’est pas ainsi que cela fonctionne. Si c’était la manière d’envisager le ministère, il n’y aurait alors pas besoin de foi du tout.

Au contraire, Dieu désire que vous commenciez avec la foi que vous possédez. Et, en se basant sur l’exemple du grain de sénevé, vous n’avez pas besoin d’une grande foi pour accomplir de grandes choses pour Dieu. Vous n’en avez besoin que d’une petite dose.

Voici une équation digne de confiance :

Petite Foi + Grand Dieu = Gros Résultats

Vous prenez votre petite foi et priez :

« Seigneur, je crois ! Viens au secours de mon incrédulité ! »

Remettez-la à Dieu et Il vous montrera comment Il en obtient de gros résultats.

9 commentaires