Plus de plaisir!

Plus de plaisir!

Plus de plaisir !

Allongé sur la rampe de lancement de la fusée Ariane, mon fils de 5 ans attend le décollage. Subitement, il lance le décompte : 5,4,3,2. Il s’interrompt pour scander : " Allumage des moteurs ! ". Puis vient le 0 tant attendu. Dans un bruit assourdissant, je fais vrombir les moteurs. Lentement la fusée s’ébranle, puis, dans un nuage de fumée, je lève d’un coup les jambes. Mon petit aperçoit presque la lune à travers le hublot de son imagination. J’éprouve, à cet instant, autant de plaisir que lui, mais moi, à le voir crier de joie …

Nous sommes créés pour le plaisir. Plaisir de contempler une nature qui s’éveille, plaisir des saveurs de la table, plaisir de recevoir un beau dessein d’enfant agrémenté d’un " jeu tém papa é maman ! ", plaisir de féliciter un autre pour sa belle performance. Plaisir de me tourner face au soleil, les yeux fermés, et de me laisser caresser par sa douce chaleur. Plaisir d’espérer en ce jour où la gloire de Dieu nous tiendra lieu de lumière. Ce jour là, il brillera sur les siens, comme un soleil. Mais je dois bien admettre qu’aujourd’hui, la vie, ma vie, n’est pas caractérisée par le plaisir. La recherche du plaisir, oui, mais pas le plaisir. A l’est d’Eden, la difficulté prime.

Je relisais dernièrement le passage de Jacques 1:12-18, sur la tentation. Satan n’a-t-il pas tenté l’homme et la femme en leur promettant plus de plaisir ? C’est ce qu’il fait encore aujourd’hui. Mais, comme le dit le passage : " le mauvais désir conçoit et donne naissance au péché. Et le péché, une fois parvenu à son plein développement engendre la mort ". C’est une loi de base. Ce que propose Satan, même si nous y trouvons du plaisir, travail toujours contre nous. Nous sommes faits pour Dieu. Mais il nous arrive encore de penser que nous trouverons ce que nous recherchons en dehors de lui… Qu’est-ce qui nous distrait ainsi ? Quantité de choses qui ne satisfont jamais vraiment. Nous ne trouverons pas ce que nous cherchons dans un système en butte contre Dieu.

La suite du passage met les points sur les i : " Ne vous laissez donc pas égarer sur ce point, mes chers frères : tout cadeau de valeur, tout don parfait, nous vient d’en haut, du Père qui est toute lumière et en qui il n’y a ni changement, ni ombre due à des variations ". Nous sommes créés pour prendre plaisir en lui. C’est bien là l’orbite sur laquelle j’aimerais placer mon fils. Tout en lui expliquant qu’il n’est pas nécessaire de devenir cosmonaute pour rencontrer son créateur. Dieu, s’est fait homme.

Jésus-Christ, est ce Dieu dont nous avons tant besoin !

en partenariat avec : www.famillejetaime.com

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

6 commentaires