Pourquoi les non croyants sont-ils si réticents à visiter notre Eglise ?

Pourquoi les non croyants sont-ils si réticents à visiter notre Eglise ?

Avant que je ne lance l'église de Saddleback il y a 21 ans, je passai 12 semaines allant de porte en porte dans notre secteur essayant de découvrir les réponses à cette question importante. Les réponses que j'ai obtenues n'étaient pas toutes celles que j'attendais ou celles que je voulais entendre ! Mais au cours des années, j'ai trouvé ces mêmes 4 plaintes et excuses toujours employées par les gens qui ne vont à aucune église.

1. "Les offices religieux sont ennuyeux, particulièrement les sermons. Les messages n'ont pas de lien avec ma vie. Pourquoi devrais-je y aller  ? Je ne comprends pas les messages et ils ne m'aident pas véritablement."

Dans notre secteur, ceci a été l'excuse la plus récurrente pour ne pas aller à l'église. Le fait que des pasteurs puissent prendre le livre le plus passionnant au monde et ennuyer terriblement les gens est étonnant! Miraculeusement, ils peuvent transformer du pain en pierres !

Le malheur d'être un prédicateur ennuyeux est que çà pousse les gens à croire que Dieu est ennuyeux !

Ainsi quand j'ai entendu cette première plainte à plusieurs reprises, je me suis engagé d'une façon ou d'une autre à communiquer la parole de Dieu d'une manière pratique et intéressante. J'espère que je m'y fais au mieux, parce que je fais tout pour être intéressant. Un sermon n’a pas à être ennuyeux pour être biblique il ne doit pas être sec pour être doctrinal.

C'est une distinction extrêmement importante : Les non croyants ne demandent pas les messages détrempés... mais juste des messages pratiques ! Ils veulent entendre le dimanche quelque chose qu'ils peuvent appliquer dans leur vie le lundi.

2. "Les membres d'église sont indifférents aux visiteurs. Cà sent la " clique ".Si jamais je devais aller à l'église, je voudrais me sentir bien accueilli sans être observé ou embarrassé ."

Beaucoup de-non assistants au culte m'ont dit qu'ils avaient l'impression que l'Eglise est une organisation de "membres seulement". Puisqu'ils ne connaissent pas le jargon , les chants, ou les rituels appropriés, ils se sont sentis idiots et ont senti que les membres leur jetaient des regards interrogateurs.

La première émotion que les non-croyants ressentent quand ils visitent un service de louange est la peur Ils sont honnêtement effrayés à mort par ce qui pourrait arriver. Et cela veut dire qu'il élèvent leurs défenses, ainsi communiquer avec eux devient très difficile. Quand j'ai entendu cette deuxième excuse des non-croyants, nous nous sommes engagés à faire tout ce qui est possible pour que les visiteurs, sans se sentir épiés, se sentent accueillis et aimés. Il y a un mot simple pour ceci : Courtoisie !

C'est penser plus aux autres qu'à nous-mêmes. Être un prédicateur sensible ne compromet pas ce que vous croyez. C'est simplement traiter les non-croyants comme Jésus l'aurait fait!

3. "L'église est plus intéressé par mon argent que par moi. Tout ce qui les intéresse c'est prendre mon argent et qui sait comment ils le dépensent!"

En raison des tactiques crève-œil (et souvent fortement questionnables) de collecte de fonds des télé-évangélistes et de beaucoup d'organismes chrétiens, Les non croyants sont incroyablement sensibles aux appels pour la collecte d'argent. Malheureusement, beaucoup d'âmes perdues croient que les pasteurs "n'y sont que pour de l'argent." Les bâtiments opulents d'église ont simplement ajouté de l'essence au feu. Nous avons décidé de contrecarrer cette plainte en faisant une contre-annonce quand nous prenons une offrande. Nous expliquons que l'offre est seulement pour ceux qui font partie de la famille de notre église. Nous annonçons simplement, "Si vous êtes visiteur à Saddleback, vous n'êtes pas obligé de faire une offrande. Nous voulons que vous obteniez quelque chose aujourd'hui!" D'autre part, demander à des non-croyants de contribuer avant de donner leurs vies au Christ c'est placer le charrue avant les bœufs.

4. "Nous nous inquiétons de la qualité des soins infantiles à l'église. Que sera-t-il fait de notre bébé et de notre enfant? Nous ne sommes pas sûrs que nous pouvons faire confiance à des étrangers pour s’occuper de nos gosses.

" Notre secteur est rempli de jeunes couples, il n'était donc pas étonnant quand j'ai découvert cette crainte. Chaque église doit gagner la confiance des parents. A Saddleback, nous avons adopté un ensemble de directives très rigoureuses pour le ministère parmi nos enfants, y compris des contrôles de FBI, l'empreinte digitale, et des interviews personnelles des ouvriers qui prennent soin des enfants afin d’assurer la sûreté et la qualité. Nous avons un système très sûr d'inscriptions et de contrôle. Nous préférerons plutôt exagérer à propos de la sûreté que d’être jeté par-dessus bord par un procès. Si vous voulez atteindre de jeunes couples, vous devez faire des efforts pour créer un programme - enfants sûr et attrayant.

Jésus a dit à ces disciples d'être stratégiques dans leur évangélisation.

"Je vous envoie comme des brebis parmi des loups. Soyez par conséquent aussi prudents que des serpents et aussi innocents que des colombes"  Mat 10.16. Quand il est question d’atteindre les non-croyants, je pense que ceci signifie l'identifier et comprendre les déceptions et problèmes réels qu'ils ont avec l'église et faire alors tout ce qu’il faut pour désamorcer ces blocages afin que le message du Christ puisse être entendu.

Dans le football, les équipes à succès savent " lire la défense" Cela veut dire que quand l'équipe offensive s’aligne pour chaque match, le stratège prête attention à l'équipe adverse pour voir comment elle est alignée. Il essaye de deviner à l'avance comment la défense va réagir et quelles barrières pourraient empêcher le déroulement du match. Parfois cela veut dire appeler de façon "audible" pour annoncer un changement des plans. Si le stratège ne fait pas ceci, il est généralement battu !

Dans l'évangélisation "lire la défense" signifie comprendre et anticiper sur les objections des non-croyants avant qu'ils ne les expriment. C’est apprendre à réfléchir comme un non-croyant. Cela, d'ailleurs, devient de plus en plus difficile plus vous demeurez un chrétien.

Ce qui m'est le plus intéressant au sujet de ces 4 plaintes ordinaires est qu'aucune d'elles n'est un problème théologique. Je rencontre rarement des gens qui disent, "Je ne vais pas à l'église parce que je ne crois pas en Dieu." La vérité est que beaucoup de gens sont très ouverts quant à apprendre sur Dieu et les sujets spirituels, ils ne se sentent simplement pas les bienvenus à l'église moins encore que l’église ait quelque chose à leur offrir. C'est çà NOTRE problème. Nous devons prendre l'initiative, comme Jésus le fit, de rencontrer les gens où ils sont et les amener où ils ont besoin d’être.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

2 commentaires
  • arciel55 Il y a 12 années, 12 mois

    Bonjour Frontline-paris, Merci de ta réponse. C'est vrai que si j'ai laissé un commentaire, c'est parce que je suis actuellement dans ce cas. J'ai l'impression (à tort ou à raison ?!?) que je ne dois pas rester sans assemblée. Issu du traditionnel catholicisme, je me sens plus proche avec le temps des protestants avec qui je retrouve un enseignement libéré du poids des traditions. Depuis quelque temps, j'ai envie de rencontrer d'autres chrétiens de manière régulière et je voudrai m'engager dans des actions concrètes d'évangélisation sans tomber dans le prosélytisme excessif des Mormons ou des témoins de Jéhovah. Cependant, mon épouse ne souhaite pas choisir parmi les dénominations. Elle pense qu'appartenir à un groupe nous priverait de la relation directe que nous pouvons avoir avec Dieu. Forcément, je ne me vois pas choisir entre aller à l'assemblée le dimanche matin ou passer cette même matinée en sa compagnie. Etant son mari, il est normal que je reste à ses côtés. Par conséquent,
  • arciel55 Il y a 12 années, 12 mois

    Si je peux me permettre d'ajouter une 5ème "plainte" : face à  tant de dénominations, le chrétien peut-être amené à  ne pas pouvoir/vouloir choisir ?