Prends ma main…

Prends ma main…

Lundi matin, 5h11. L’heure s’affiche sur mon portable, je me suis réveillée tôt et je suis fatiguée, pas reposée et grognon. Je sens que quelque chose ne va pas. Je ne suis pas comme d’habitude. Je voudrai me rendormir mais cela fait déjà un moment que je vire et tourne sous la couette. Alors, excédée, je soupire et murmure dans la pénombre : “Jésus, ça ne va pas, j’ai pas le moral, ce matin, j’ai pas envie… Prends ma main…” Je tends ma main, et je la glisse dans celle de mon cher Seigneur pour lutter contre le découragement. Puis, je l’imagine l’envelopper, la serrer tendrement et me dire : “Rendors-toi, je suis là…” et je parviens à grappiller une heure de plus, au calme, j’attends… Puis je me lève, grise et maussade.

C’est alors que je pense à la chanson d’Elvis Presley : Take My Hand, Precious Lord - Prends ma main, précieux Seigneur - Alors je répète, comme le King, “Prends ma main, mon cher Seigneur, prends ma main, je suis si fatiguée ce matin.”

Vous aussi, ça vous arrive, où certains matins, il vous faudrait une grue pour vous tirer du lit ? Vous voyez bien que la motivation s’est envolée ! Et vous sentez que la fatigue pèse des tonnes sur votre corps, que vos jambes ne répondent plus. Vos pensées suivent un courant négatif et si vous le laissez vous entraîner, vous savez que vous perdrez pied :

― Ça y est, j’ai atteint mes limites
― Je n’ai plus le courage
― Je pense que je fais un burn out
― Je n’ai plus goût à rien

J’ai senti l’impact négatif de prononcer de telles paroles, qui s’insinuent, sournoises. Vous savez pourquoi ? Parce qu’elles prennent effet ! Elles se réalisent, comme vous le prédisez. Le fameux “pouvoir des mots” : pouvoir de vie, pouvoir de mort. J’étais en train de condamner ma journée, peut-être même ma semaine et la suite… Je sentais l’énergie se dissiper comme une fumée, les ténèbres m’envelopper et je savais que si je ne réagissais pas dans l’instant, je serais en danger. Que ce serait plus long de se remettre d’un combat perdu d’avance parce que je m’avouais  vaincue.

Vous ne laissez pas une menace approcher sans vous défendre, n’est-ce pas ? J’avais en mémoire ce douloureux épisode dépressif que j’avais traversé en 2018. Cette fois-ci (je me suis dit), j’ai dit au malin qu’il ne m’atteindrait plus, car je savais comment repousser ses mensonges. (Lire Aux grands maux, les grands remèdes !) Il fallait que je m’en débarrasse au plus vite !

Dans la salle de bain, la main du Seigneur

Dans la salle de bain, tout en me préparant pour aller travailler, j’ai écouté en boucle la chanson d’Elvis et comment vous dire ? Ma main est restée dans celle de mon cher Seigneur.

Alors que je chantais avec Elvis (j’ai traduit les paroles pour vous) : 

Je suis fatiguée, je suis faible, je suis seule
À travers la tempête, à travers la nuit
Conduis-moi vers la lumière
Prends ma main, précieux Seigneur, conduis-moi à la maison

Dans ce flux de pensées noires s’est glissée, par miracle, une autre pensée : “Prends ma main”.

J’entendais une autre voix s’élever et couvrir les mensonges qui m’assaillaient depuis mon lever :

  • Je suis épuisée : Il donne de la force à celui qui est fatigué et il augmente la vigueur de celui qui est à bout de ressources. Mais ceux qui espèrent en l’Éternel renouvellent leur force. Ils prennent leur vol comme les aigles ; ils courent et ne se lassent pas. Ils marchent et ne se fatiguent pas.” (Ésaïe 40.29 - 31)

  • Je suis faible : “Fortifie-toi et prends courage… Ne t’effraie pas et ne t’épouvante pas, car l’Éternel, ton Dieu, est avec toi partout où tu iras.” (Josué 1.5-9

  • Je suis seule : “Je suis avec [toi] tous les jours jusqu’à la fin du monde…” (Matthieu 28.20)

Dans ce flux de pensées noires s’est glissée, par miracle, une autre pensée : “Prends ma main”. C’était la voix de Dieu, la douce voix du Saint-Esprit qui m’a empêchée d’écouter les mensonges du malin qui ne cherche qu’à nous effrayer et nous freiner dans les plans de bonheur que Dieu a pour nous. C’est elle qui m’a évité de tomber, de sombrer dans l’épuisement et le découragement parce que j’ai choisi de l’écouter ! 

Un peu plus tard, avant de partir au boulot

Durant mon temps de prière avec Dieu, j’ai été par trois fois encouragée avec ce “fil rouge”, cette main de Dieu. Pendant que je sirotais mon café, je lisais Un Miracle Chaque jour qui concluait ainsi : “Aujourd’hui, le Saint-Esprit vous dit : "Mon enfant, Je suis là pour toi. Je désire tellement parler avec toi. Laisse-Moi te montrer ce que la Parole enseigne ! Prends Ma main et Je te conduirai exactement là où tu dois être. Je suis là pour toi, ne crains plus. Je n’ai jamais été aussi proche de toi que maintenant."

Waoooh ! Énorme ! Alors que je demandais à Dieu : “Prends ma main”, Dieu me répondait : “Lisa, prends ma main.” Je ne sais pas à quel moment je l’ai lâchée. Mais il a failli me coûter cher, ce moment. C’est cette faille que guette le diable, qui rôde, tel un lion rugissant pour chercher qui il va dévorer. (1 Pierre 5.8)

📄 J’ai retenu la leçon : ne pas lâcher la main de mon cher Seigneur, jamais, pas une seule seconde. Et si un combat spirituel se trame dans le ciel, Dieu nous a tout donné pour combattre :

  • Son Esprit consolateur (qui nous inspire comme il l’a fait ce matin, dans mon lit, avec Elvis et Un Miracle Chaque Jour…)

  • Sa Parole : l’épée de l’Esprit, capable de tailler en pièces tous nos ennemis

  • La proclamation par la prière : prier avec les versets ci-dessus a chassé les ténèbres. “La mort et la vie sont au pouvoir de la langue ; celui qui l’aime en mangera les fruits.” (Proverbe 18.21) Et j’ai choisi la vie !

Par trois fois, Dieu m’a rassurée, avec douceur et tendresse : “Prends ma main…

Je ne sais pas si cette expérience matinale vous touche là où vous êtes, si vous traversez, comme j’ai pu le vivre ce matin-là, un moment de découragement. Quelle que soit votre situation, les événements qui ont pu vous affaiblir, vous rendre vulnérable au point que vous ayez envie de rester couché(e), d’abandonner vos rêves et vos projets, je vous encourage à tendre votre main à Jésus

Ne passez pas à côté des plans de bonheur que Dieu a pour vous. Ne retardez pas les merveilleux projets que Dieu a prévus pour vous. Il conduit vos pas, sa main enveloppant la vôtre. Soyez défensif(ve) quel que soit votre combat, car Jésus a tout vaincu à la croix pour vous.

🙏 Comme moi, murmurez toutes les fois où vous vous sentez épuisé(e), faible, seul(e) et découragé(e) : “Prends ma main, cher Jésus. Tiens-moi, soutiens-moi, relève-moi, fortifie-moi, porte-moi... j’ai tant besoin de toi ! Sans toi, je ne peux rien faire.” Laissez-vous envahir par son Amour. Laissez-vous galvaniser par la puissance de sa Parole qui restaure, guérit, délivre. Puis, continuez tranquillement votre route, les yeux fixés sur Jésus.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

131 commentaires