Qualité du chrétien

Qualité du chrétien

Lecture 1 Chronique 12.23-40

 
 
1) David institué roi
 

Après la mort de Saül, David régna sur la tribu de Juda pendant 7 ans et 6 mois, les autres tribus restant fidèles à la dynastie de Saül. Il y eu guerre civile. Puis, toutes les tribus d'Israël se sont rassemblées à Hébron afin d'établir David roi sur tout le peuple élu. Ce-dernier régna 33 ans de plus, portant ainsi la totalité de son règne à 40 ans. 2 Sam 5 : 4-5. Le plan de l'Eternel s'est donc réalisé parfaitement une quinzaine d'années après que le jeune berger ait reçu l'onction comme promesse de la royauté à venir. 1 Sam 16 : 1-13.

 

Au travers de cette méditation, nous allons faire les parallèles suivant : David est un type de Jésus, et le peuple élu de l'Ancienne Alliance représente celui de la Nouvelle Alliance, à savoir l'Eglise. Nous allons considérer les qualités des hommes de guerre des différentes tribus et réaliser qu'elles doivent faire partie de la vie du disciple.

 

Jésus invite chaque être humain à entrer dans le salut par la foi. Mat 7 : 13-14. La repentance sincère est suivie du pardon des péchés. Act 2 : 38; 3 : 19. Une vie nouvelle s'installe et se développe par l'action puissante du Saint-Esprit. Jean 3 : 5-8; 2 Cor 5 : 17. Le Seigneur a des projets de paix, de restauration, de guérison pour tous. Jér 29 : 11; Mat 11 : 28-30. Le Fils de Dieu présent dans le cœur du croyant déploie Ses multiples bienfaits : amour, présence, soutien, réconfort, consolation.

 

La bible évoque le cas de croyants qui sont entrés dans le salut tout en conservant leurs mauvaises tendances. Leur vieille nature reste active car ils n'y ont pas renoncé. C'est l'exemple des croyants de Corinthe qui manifestaient les œuvres de la chair : manque de maturité spirituelle, jalousie, dispute : 1 Cor 3 : 1-4, impureté sexuelle : 1 Cor 5 : 1, orgueil : 1 Cor 5 : 2, procès entre membres de la communauté : 1 Cor 6 : 1-8, régression spirituelle : 1 Cor 11 : 17, divisions : 1 Cor 11 : 18, désordre et excès pendant les rassemblements : 1 Cor 11 : 20-22, animosités, médisances, calomnies : 2 Cor 12 : 20, manque de repentance : 2 Cor 12 : 21.

 

Cependant, pour revenir aux hommes de David, il convient de remarquer l'élément suivant : ils ne se sont pas rendus vers le fils d'Isaï pour lui demander des faveurs ou des bienfaits. Ils sont allés à sa rencontre pour l'instituer roi sur leurs tribus et donc sur leurs vies. 2 Sam 5 : 1-3; 1 Chro 12 : 38. Cette démarche doit être présente dans le cœur de tous les croyants. Il s'agit non seulement d'inviter Jésus à devenir le Sauveur, mais aussi à L'établir comme Roi et Seigneur de la vie. Cela consiste à permettre au Fils de Dieu d'être le Maître de l'existence. Il s'agit ici du disciple qui ne vit pas uniquement pour être béni mais pour se donner à Jésus et devenir Son serviteur dans une relation d'amour et de foi. Ce désir d'expérimenter cette qualité de vie divine nécessite le renoncement et la mort à soi-même. Luc 9 : 23-24. La vieille nature doit être crucifiée afin qu'elle ne dirige plus et ne domine plus. Gal 2 : 20; 5 : 24; 2 Tim 2 : 11. Le disciple abandonne volontairement tout ce qui n'est pas à la gloire de Dieu et écarte de son parcours tout ce qui n'est pas en harmonie avec les Ecritures et la sainteté divine. Rom 6 : 1-14. Dans ces conditions, la nouvelle nature de Jésus peut se développer et croître par l'assistance du Saint-Esprit dans le cœur du chrétien. Jean 3 : 30. Eph 4 : 20-24;

Col 3 : 9-10. La vieille nature, bien que présente, ne domine plus. Le chrétien expérimente alors la véritable liberté. Rom 6 : 7; 18; 22. Le plan de Dieu peut alors se réaliser.

 
 

2) LES QUALITES REQUISES CHEZ LES FIDELES

 

Les hommes de toutes les tribus ont donc établi David roi. Le texte mentionne de nombreuses qualités qui sont appelées à se développer chez le disciple.

 

a) Ils étaient armés pour la guerre, en état, prêts à livrer bataille. 1 Chro 12 : 24; 33-37.

 

Les Ecritures révèlent la réalité d'une guerre spirituelle. Satan, le chef des anges déchus car rebelles à la souveraineté divine, s'oppose au plan de Dieu dont la volonté est de sauver tous les hommes. 1 Tim 2 : 4. Ses actions consistent à détruire et ravager des vies, à accuser, à maintenir les êtres humains dans l'esclavage du péché. L'Eglise, soutenue et qualifiée par le Seigneur, est mandatée pour annoncer l'évangile, guérir les malades, libérer les captifs, délivrer les personnes sous l'emprise des ténèbres. Marc 3 : 14; 6 : 12-13; Luc 9 : 1-6; 10 : 17-20; Marc 16 : 15-18.

 

Le disciple qui marche dans les voies de Dieu a compris son utilité et saisi sa mission sur la terre : être une lumière pour les perdus, leur tendre la main pour qu'ils saisissent la vie éternelle et intercéder en leur faveur. Mat 5 : 13-16. Néanmoins, il s'agit d'être armé et équipé. Cela s'effectue lorsque le chrétien s'affermit dans la foi et étoffe sa vie spirituelle. La méditation biblique, la prière dans la communion avec Jésus pour intensifier la vie de l'Esprit, la communion fraternelle favorisent l'action du Seigneur dans ce sens. Mat 4 : 4; Jean 7 : 37-39; Act 2 : 42.

 

Paul encourage à saisir et à manier les armes que Dieu met à la disposition du disciple.

Eph 6 : 10-20. L'apôtre explique en quoi consiste son combat : prêcher, témoigner, prier afin d'amener ses interlocuteurs à abandoner des raisonnements et des mentalités qui s'opposent à la pensée divine. 2 Cor 10 : 3-5. Lorsqu'une personne résiste à l'amour du Seigneur, lorsqu'un croyant ne veut pas entendre raison et demeure verrouillé sur des positions qui ne sont pas bibliques, il n'est pas judicieux d'insister pour chercher à convaincre. Etre prêt au combat signifie manipuler l'arme de la prière à laquelle Dieu répond pour changer les cœurs.

 

b) Ils étaient vaillants. 1 Chro 12 : 25; 28; 30.

 

Le mot hébreu signifiant "vaillant" englobe les qualités suivantes : "courage, être brave, honnête, capable, avoir des compétences, faire preuve de richesse, de fruit, de vertu, de puissance." Elles sont appelées à se trouver chez le disciple.

 

Le Seigneur exhorte à prendre courage dans la foi : Act 23 : 11, à vivre de façon honnête : Rom 13 : 13; 1 Tim 3 : 8; Tite 2 : 2, à se laisser qualifier et à recevoir des capacités et des compétences : Ex 35 : 30-35; Es 26 : 12; 2 Cor 3 : 5, à manifester les véritables richesses qui consistent à vivre une foi vivante et à pratiquer de bonnes œuvres : 1 Tim 6 : 18; Jac 2 : 5, à porter le fruit de l'Esprit : Gal 5 : 22, à montrer de la vertu : 2 Pi 1 : 5; à être rempli de puissance par le Saint-Esprit : Act 1 : 8; 6 : 8; 7 : 22; Eph 3 : 20.

 
c) Tsadok était un jeune homme. 1 Chro 12 : 28.
 

L'évangile s'adresse aux adultes mais également aux jeunes. Jésus a même accueilli et béni les enfants. Mat 19 : 14. C'est une grande bénédiction de s'engager avec Jésus quand on est jeune. Un jeune ne doit pas chercher à attendre des années avant de se donner au Seigneur. Le plus tôt possible est le mieux avec la pensée d'être utile entre les mains de Dieu.

 

Tsadok était jeune lorsqu'il a été initié à la fonction de sacrificateur. Josias a cherché l'Eternel et a entrepris des actions pour la gloire de Dieu dans sa jeunesse. 2 Chro 34 : 1-7. David était un très jeune homme quand il a combattu Goliath au nom de l'Eternel. 1 Sam 17. De la même façon, il est possible de commencer à servir Dieu quand on est jeune converti. Le Seigneur apprécie les jeunes chrétiens qui sont entrés dans le salut avec la vision d'être des instruments de bénédictions pour les autres.

 

d) Ils ne se sont pas laissés entraîner par le plus grand nombre. 1 Chro 12 : 29.

 

Les Benjamites n'étaient pas très nombreux au départ à suivre les partisans de David. En effet, ils faisaient partie de la tribu dont était issu le premier roi d'Israël, Saül. Ce-dernier s'étant placé en ennemi de David, la majorité d'entre eux étaient hostiles au nouveau roi. Néanmoins, plusieurs se sont démarqués courageusement en décidant de suivre celui qui avait été choisi par l'Eternel.

 

Quand on veut vivre avec Jésus, on avance à contre-courant par rapport à la mentalité du monde car la majorité des gens ne marchent pas dans la lumière divine. Le disciple s'expose parfois au rejet, au mépris, à l'indifférence et peut rencontrer de l'opposition. Un chrétien peut être seul dans sa famille à être converti ou seul dans son entreprise. La pression de l'état d'esprit environnant est souvent très forte pour déstabiliser le disciple et le séduire afin qu'il ne suive plus le Roi des rois. (encouragements au dérèglement sexuel, au mensonge pour arranger des affaires, à la contestation, à l'amour des choses matérielles, à l'individualisme…)

 

Il s'agit de ne pas se laisser entraîner et de manifester de la fermeté pour rester fidèle au Seigneur et continuer de Lui appartenir entièrement sans laisser s'introduire le péché. Gen 39 : 9; Héb 12 : 1; Jac 4 : 7.

 

e) Certains sont qualifiés de "gens de renom." 1 Chro 12 : 30.

 

Ce passage mentionne favorablement leur bonne renommée. Si un croyant vit comme tout le monde et si on ne voit pas de différence entre lui et les autres, la lumière de l'évangile est alors bien fade. Le disciple déterminé à suivre Jésus doit apprendre à veiller sur son témoignage afin d'avoir une bonne réputation dans la mesure du possible. Il est invité à se démarquer en manifestant les qualités du Seigneur. (l'amour au lieu du mépris, l'accueil au lieu du rejet, l'équilibre au lieu des excès, la sainteté au lieu de la souillure, la retenue et la modération au lieu des emportements…) Act 2 : 47; 1 Pi 2 : 11-12.

 
f) Certains avaient du discernement. 1 Chro 12 : 32.
 

Une autre version précise : "sachant discerner les moments où Israël devait agir et la manière de le faire". Un chrétien qui a l'habitude de développer sa communion avec le Seigneur grandit dans la conduite de l'Esprit et discerne le moment où il doit agir et le moment où il doit s'abstenir, le moment où il peut parler et le moment où il est préférable de se taire, la façon qu'il va employer pour agir comme Jésus le ferait.

 

Ce passage est un encouragement pour les chrétiens à rechercher le baptême du Saint-Esprit afin d'exercer les dons spirituels avec une sensibilité affinée. 1 Cor 14 : 1. Pour avancer, l'Eglise a besoin d'avoir en son sein des hommes et des femmes inspirés qui perçoivent la direction de l'Esprit pour la communauté.

 

g) Ils avaient un cœur résolu et une réelle sincérité. 1 Chro 12 : 33; 38.

 

Voici quelques synonymes de "résolution" : "détermination, fermeté, opiniâtreté, audace, énergie, volonté". Naturellement, l'être humain est capable d'être tenace pour satisfaire ses désirs. A plus forte raison, le disciple de Jésus est invité à manifester toutes ces qualités pour vivre la Parole et ne pas se contenter de l'écouter, pour rechercher de tout cœur la face de Dieu, pour préférer les choses d'en haut plutôt que celles de la terre, pour servir avec foi le Seigneur, pour L'aimer de tout son cœur. Deut 10 : 12-13; Mat 6 : 33; Luc 10 : 27; Rom 12 : 11; Col 3 : 1-2; Jac 1 : 22.

1 commentaire