Qu'est-ce qui vous cause des soucis ?

Qu'est-ce qui vous cause des soucis ?

Deux hommes d’affaires échangent sur les incertitudes du climat économique du moment. Jacques dit: “Je suis à la veille de perdre mon travail et ma maison va être reprise par la banque… mais je ne m’en fais pas”. Son ami Robert lui demande: “Comment peux-tu ne pas te faire de souci?”. Jacques lui répond: “J’ai engagé un inquiet professionnel. Il prend tous mes soucis. Comme ça, je n’ai pas à m’en faire!”

“Combien tu le payes pour t’offrir ce service?” lui demande Robert. “50.000 $ par an” lui répond Jacques. Robert s’exclame: “50.000 $! Mais où donc vas-tu trouver cet argent?”. Jacques lui rétorque: “Je ne sais pas; ça, c’est son problème!”

SE FAIRE DU SOUCI, CELA S’APPREND. Il n’existe pas d’inquiet - né. C’est quelque chose qui s’apprend selon la vie que l’on mène. On apprend à se faire du souci de deux manières:

1. On apprend à se faire du souci par les expériences vécues. Après des années d’erreurs, d’échecs et d’espoirs déçus, on découvre que les choses ne se passent pas toujours de la façon dont on l’attendait. Et à partir de ces expériences, on prend l’habitude de se faire du souci.

2. On apprend à se faire du souci à partir des exemples vécus.
Il y a plein de modèles autour de nous. Des études montrent que les enfants attrapent d’habitude les soucis de leurs parents. Des parents anxieux et craintifs engendrent des enfants anxieux et craintifs.

La bonne nouvelle, c’est qu‘étant donné que les soucis sont le fruit d’un phénomène d’apprentissage, ils peuvent être ‘désappris’! Le point de départ, pour surmonter les soucis, c’est de prendre conscience d’une vérité basique et universelle: cela ne sert à rien.  On ne retire aucun avantage des soucis que l’on se fait. C’est comme de “la fumée sans feu”.

Les soucis n’ont jamais changé quoique ce soit. Les soucis ne peuvent changer le passé. Les soucis ne peuvent contrôler le futur. Les soucis ne font qu’une chose: vous rendre de mauvaise humeur aujourd’hui. Les soucis n’ont jamais résolu un seul problème, ils n’ont jamais permis de payer les factures, et ils n’ont jamais guéri de maladie. Tout ce qu’ils font, c’est vous paralyser, vous enlever toute aptitude à choisir les bons remèdes, de façon à ce que vous ne trouviez aucune issue.

Les soucis, c’est comme conduire une voiture de course en mettant le levier de vitesse au point mort. Ça vous mène nulle part, et ça ne fait qu’user de l’essence. Comme le dit Proverbes 12:25: "L’inquiétude dans le cœur de l’homme l’abat." 

En plus de cela, les soucis exagèrent le problème. Ils influent sur votre imagination. Avez-vous déjà remarqué que, lorsque vous vous faites du souci à cause d’un problème, il semble devenir de plus en plus gros et de plus en plus difficile à résoudre? Chaque fois que vous ressassez ce souci dans votre esprit, vous avez tendance à ajouter des détails et à accroître son intensité – ce qui ne fait qu’amplifier la situation et empirer l’effet sur vous.

Quelle est donc la solution ? Au lieu de vous faire du souci, dites à Dieu ce qui vous ennuie. Il est celui – peut-être le Seul – qui peut y faire quelque chose. "Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ" (Philippiens 4:6-7).


© MANNE DU LUNDI est un article hebdomadaire de CBMC INTERNATIONAL, un ministère évangélique à but non lucratif qui a pour objet de servir les gens d’affaires et les professionnels qui veulent suivre Jésus, de présenter Jésus-Christ en tant que Seigneur et Sauveur auprès des autres gens d’affaires et professionnels.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

👓  En cette période de crise : Change ton regard ! Regarde cette vidéo puis partage-la largement autour de toi ! #Changetonregard ❤️

1 commentaire
  • SISSIVER Il y a 9 années, 8 mois

    Merci comme cela est vrai, j'en ai fait l"expérience et j'ai l'impression d'être comme l'aigle en plein vol que ce qui m'arrive ce n'est pas à moi Merci Seigneur de t'être arrété à mes cotés et de m'avoir sifflé Gloire à DIEU Tout Puiisant il est celui qui Est