Renversantes considérations sur l'équilibre

Renversantes considérations sur l'équilibre

Cher Pasteur,

Je ne sais trop pour quelle raison une certaine notion de physique, depuis bien longtemps oubliée, m'est revenue récemment en mémoire. Ce sont les conditions d'équilibre d'un corps : "Un corps est en équilibre lorsque la verticale de son centre de gravité se situe dans le polygone de sustentation". Cela te rappelle peut-être quelque réminiscence ?

Essayons tout d'abord d'extraire de la brume de nos mémoires le sens de certains termes sibyllins de cette définition :

Centre de gravité : Le point théorique qui représente à lui seul toute la masse du corps.

Polygone de sustentation : La surface exacte du sol, sur laquelle repose le corps.

Le corps est donc en équilibre aussi longtemps que la pointe d'un fil à plomb imaginaire accroché au centre de gravité se situe à l'intérieur de cette surface.

Une petite recherche m'a fait découvrir que le centre de gravité du corps humain se situe au niveau des deuxième ou troisième vertèbres sacrées (Rien de religieux là-dedans, c'est seulement ainsi qu'on les appelle !), au voisinage direct de l'axe reliant les cols fémoraux. J'ai alors remarqué avec étonnement que pour un individu debout, les pieds joints, la verticale de ce centre de gravité humain tombe seulement à quelques centimètres à l'intérieur de la surface d'appui du talon !

Cela explique la facilité avec laquelle étant debout, on peut tomber à la renverse, car un déplacement du centre de gravité de quelques centimètres vers l'arrière suffit pour provoquer la chute. Ça pourrait bien expliquer certains phénomènes troublants ! Renversant, non ?

Si la notion d'équilibre physique est très intéressante, il me semble que l'idée d'équilibre spirituel l'est bien plus encore. Et c'est toujours la même loi qui s'applique. Il est nécessaire que notre centre de gravité spirituel, c'est-à-dire la somme de notre doctrine et de nos expériences spirituelles pratiques, reste toujours bien d'aplomb sur notre polygone de sustentation, qui est la parole de Dieu, le roc solide et inébranlable :

"Mais l'Éternel est ma retraite, mon Dieu est le rocher de mon refuge." (Ps. 94.22)

"C'est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison : elle n'est point tombée, parce qu'elle était fondée sur le roc." (Matt. 7.24-25)

Je ne puis résister à la tentation d'évoquer également un important facteur : Il paraît que nous avons un régulateur, situé dans l'oreille interne, qui détermine notre notion de l'équilibre. Alors rappelle-toi que pour garder l'équilibre spirituel, nous avons également besoin de notre oreille :

"Le Seigneur, l'Éternel […] éveille, chaque matin, il éveille mon oreille, pour que j'écoute comme écoutent des disciples." (És. 50.4)

Il me reste à te souhaiter une merveilleuse année 2007, avec, par la grâce de Dieu, et l'aide de son Saint-Esprit, un magnifique équilibre tout au long de l'année, et jusqu'à ce qu'il revienne !

1 commentaire
  • hibiscus9712 Il y a 8 années, 6 mois

    C'est très interessant de présenter l'équilibre spirituel de cette façon ça image bien comment il est facile de tomber si on ne veuille pas à notre point de sustansion ! La parole de Dieu !