Savoir me montrer tel que je suis vraiment

Savoir me montrer tel que je suis vraiment

Dernièrement, pour une formation professionnelle, je suis parti deux jours à 250 km de chez moi. Le premier jour, on nous a lâchés à 16h00 et je suis allé tout de suite m’enfermer dans ma chambre d’hôtel jusqu’au lendemain 08h00.
Je me suis retrouvé seul, coupé du monde, loin des agitations et du bruit extérieur, sans rien avoir de particulier à faire sinon que d’être là, moi-même, en toute vérité devant mon Dieu.

La solitude est parfois un moment difficile à vivre, car on se trouve également dans le silence, comme dans un désert. C'est là que nous sommes vraiment nous-mêmes, sans masque, sans déguisement, exposés devant Dieu en vérité tels que nous sommes réellement. Nous sommes confrontés à nous-mêmes, à nos faiblesses, à nos tempêtes intérieures ou à diverses tentations.

Pas moyen de fuir le regard de Dieu car, lorsque nous fermons la porte de notre chambre, autrement dit, la porte de notre lieu intime, Dieu est là, dans le secret et il nous voit.

C'est donc le moment de vérité et de la rencontre dans la lumière de Dieu pour nous laisser sonder par lui, visiter, purifier, transformer…

Aimons-nous le lieu secret, le lieu de la rencontre ? Il y a peut-être ici un buisson ardent et une voix qui nous appellera ?

Ne fuyons plus le lieu secret, car c'est celui de la rencontre qui bouleverse, qui guérit, qui délivre, qui transforme notre vie. N'ayons plus peur de nous retrouver seul devant Dieu, même si nous n'avons rien à dire. Aussi longtemps que nous sommes sur terre, il n'est pas notre juge, mais notre ami. Il est notre Père. Il nous aime. Il nous veut du bien.

Tel que je suis sans rien à moi, Agneau de Dieu, je viens à toi.

Dans le lieu secret, dans le creux du rocher, seul devant Dieu et à son école nous sommes éduqués et transformés.

Montrer notre vrai visage au Seigneur, nous mettre à nu avec confiance devant lui, nous dépouiller des masques et voiles, c'est accepter des corrections, des avertissements, des reproches parfois, mais aussi les chemins de guérison que Dieu propose, ses méthodes pour changer, ses solutions à lui et non plus les nôtres.

A l'école de Dieu nous allons apprendre l'obéissance en passant certainement par des chemins de souffrances ; à nous humilier devant Dieu et être brisé en reconnaissant que nous sommes pécheurs ; à nous dépouiller de nos prétentions, arguments et propre volonté ; à ne dépendre que de Dieu pour tout car sans lui nous sommes perdus et je ne pouvons rien faire.

Que de leçons à l'école de Dieu !

Amis, venez découvrir à l'école de Dieu la valeur de votre salut, grâce au sacrifice de Jésus à la croix. Personne ne sortira du péché tout seul et avec ses propres forces. C'est en nous abandonnant entre les mains du Seigneur que nous recevrons la grâce du pardon et de la délivrance.

Oui, à l'école de Dieu, mis complètement à nu devant lui, dans sa lumière et en toute vérité, nous découvrons combien nous sommes petits, faibles, fragiles, vulnérables et chétifs. Nous ne pouvons plus faire autrement que de dépendre de notre Dieu tout puissant qui est en même temps et surtout notre Père.

L'école de Dieu c'est l'école de la découverte de ce que nous sommes en réalité. Le but est de nous maintenir en toute humilité.

Mais cette école nous fait aussi et surtout découvrir qui est Dieu, son cœur  de Père, son amour, sa miséricorde, sa compassion, sa grâce... lisons encore et sans nous lasser Luc 15 par exemple.

Mais encore, à cette école un voile est levé sur la vie éternelle qui nous attend et le Royaume de Dieu dans lequel nous serons constamment en présence de notre cher sauveur.

A l'école de Dieu, il n'y a pas de place pour la théorie. Nous n'avons pas besoin de connaissances intellectuelles, scientifiques ou religieuses. Nous ne sommes pas là pour avoir une grosse tête, mais un grand cœur. Ce que nous connaissons, nous le vivons pratiquement et cela nous élève et nous fait grandir, croître et porter du fruit.

Autrefois, quand je n'étais pas à l'école de Dieu, j'étais replié sur moi, centré sur moi et orgueilleux, mais aussi vide. C'est pour cela que j'ai cherché le bonheur dans l'immoralité. Résultat : je me suis détruit et j'étais en route vers l'enfer.

Maintenant, je trouve mon plaisir, comme l'indique le psaume 119, dans la loi de L'Eternel, oui, dans sa parole, dans sa présence, dans son intimité, dans sa lumière et ma vie change de jour en jour.

Quelle grâce de pouvoir vivre au quotidien dans l‘école de Dieu, même si parfois elle est difficile. Cependant le formateur est patient et nous aide tout le temps.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

3 commentaires
  • mamanlion Il y a 6 mois

    C'est à l'école de Dieu que nous allons apprendre l'obéissance et réaliser combien nous sommes pécheurs , combien nous avons besoin de Lui ! Que nous découvrons aussi que sans Lui , nous sommes petits , faibles et vulnérables . A l'école de Dieu, il n'y a pas de place pour la théorie mais de la pratique . Pratique de l'amour du prochain ! Nous n'avons pas besoin d'être très intellectuels ni même d'être très intelligent , mais juste besoin d'être soumis et obéissant au Créateur , notre Père ! C'est Lui notre Maitre et pas un homme !
  • FB.frederique.kemikian Il y a 6 mois, 1 semaine

    super !
  • Nicolas Tondé Il y a 6 mois, 2 semaines

    C'est exact. Amen !