Tsunami (1)

Tsunami (1)

Lecture Jacq 1.12-15.

1) INTRODUCTION.

- Fin décembre 2004, un tsunami terrible a frappé plusieurs régions de l'océan pacifique et a emporté plus de 150000 personnes à ce jour, a détruit des dizaines de milliers de maisons et des surfaces cultivables et a laissé des millions de personnes totalement démunies. Cette prédication doit encourager à prier en faveur des survivants pour leur restauration et leur salut et nous amener à considérer les principes spirituels qui se dégagent de cet événement dramatique.

- Un tsunami est une onde océanique déclenchée par un déplacement brutal de grandes quantités d'eau, provoqué par une modification rapide de la topographie du plancher océanique lorsque surviennent sous la mer un séisme , une éruption volcanique ou un glissement de terrain.

2) LA FORMATION DU TSUNAMI.

- Le déplacement de la colonne d'eau, par surélévation ou effondrement des fonds marins, se répercute jusqu'en surface où le phénomène se traduit par une faible ondulation de l' océan , les vagues ne dépassant guère quelques centimètres de hauteur. Ainsi, bien souvent, les pêcheurs en mer éloignés du rivage ne ressentent pas le tsunami.

- Cela nous amène à considérer que le péché, avant de se développer dans la vie de quelqu'un et de l'asservir, peut ressembler au début à une petite vague. On le considère sans gravité, sans danger, sans risque majeur alors on le tolère. Le croyant a normalement réglé le problème du péché dans sa vie en se repentant, en le confessant et en l'abandonnant pour se convertir au Seigneur et commencer une vie entièrement nouvelle avec Jésus comme Berger. Prov 28 : 13; Jean 10 : 11; Act 2 : 38; 3 : 19;

2 Cor 5 : 17; 1 Jean 1 : 9 . Seulement, même dans le cadre du salut, il reste soumis à la tentation et à la possibilité d'y succomber. Cela concerne les péchés grossiers comme les éléments liés à la nature charnelle. Gen 4 : 7; Eph 6 : 10-13; 1 Pi 5 : 8-9.

- La bible évoque souvent la lèpre car de nombreuses populations de l'antiquité ont souvent rencontré cette maladie dévastatrice. Sur un plan spirituel, elle est le symbole du péché. Au début, lorsqu'elle apparaît dans un corps, elle est visible sous la forme d'une petite tâche seulement. Puis, quand elle se développe, elle s'étend à toutes les parties. Lév 13. Les petites vagues au début de la formation du tsunami paraissent inoffensives. Plus tard, elles deviennent des murs d'eau destructeurs. De la même façon, la lèpre au départ ressemble à un petit point apparemment anodin, puis s'étend à tout l'organisme.

- C'est la situation de quelqu'un qui accepte le péché, quelle que soit sa forme. Il peut être une pratique, une attitude, un comportement, des paroles, une façon de penser et de raisonner qui s'éloigne des sentiments de Jésus. Au début, les conséquences ne sont ni graves ni inquiétantes, alors on ne prête pas toujours attention aux signaux indiquant le danger. Ensuite, le péché prend de la force et occasionne des destructions dans les vies. Exemple de Lot qui a tout perdu : Gen 13 : 10-13; 19 : 27-30. David et Bath-Shéba : 2 Sam 11 : 1-5; Salomon et ses femmes étrangères : 1 Rois 11 : 1-13.

- Il est plus facile de se débarrasser du péché lorsque le Seigneur nous interpelle. De la même façon qu'il vaut mieux déraciner les mauvaises herbes d'un jardin le plus tôt possible, il est préférable pour le chrétien de traiter le péché dès son apparition.

3) LE DEPLACEMENT DU TSUNAMI.

- En pleine mer, la distance entre la crête de 2 vagues est de l'ordre d'une centaine de kilomètres (c'est la "longueur d'onde" du tsunami). Le train de vagues se déplace à une vitesse voisine de 800 km/h, comparable à celle d'un avion à réaction. Du fait de la faible amplitude des vagues et de leur grande vitesse de déplacement, les marins ne ressentent généralement pas l'onde océanique qui passe sous la coque de leur bateau.

- Ainsi, ces lois physiques permettent de faire le rapprochement avec les principes spirituels suivants :


a) Le péché se présente dans la vie des hommes, n'ont pas à une seule occasion, mais à plusieurs reprises.

- Ainsi, des vagues de tentations et de sollicitations plus ou moins espacées viennent bousculer l'individu. Elles peuvent également représenter les épreuves qui frappent les existences. C'est pourquoi les Ecritures invitent les disciples à demeurer vigilants par rapport au péché car la conversion n'immunise pas contre la tentation. Dans les chapitres 13 et 14 de Marc, le Seigneur rappelle les notions de "veiller" et de "veiller et prier" à 2 reprises chacune.

- Après que Jésus ait repoussé avec succès les assauts du diable, celui-ci est revenu à la charge à d'autres occasions. Luc 4 : 13. Suite aux souffrances infligées par ses frères, Joseph a été certainement tenté de manifester à leur égard de l'amertume voir de la haine. Des années après, lors de sa rencontre avec eux, l'homme de Dieu a été éprouvé et testé au niveau de ses sentiments vis à vis d'eux. Le souvenir des douleurs passées aurait pu le conduire au ressentiment et à la rancœur, mais Joseph a résisté à cette nouvelle vague en manifestant le pardon et la compassion. Gen 37; 42-45.

Quelles que soient les séductions et leurs fréquences, le Seigneur garantit Sa victoire et l'assurance de triompher dans toutes les situations face au péché . Cela nécessite de la part du chrétien d'utiliser les armes que Dieu tient à sa disposition. Eph 6 : 10-18. Cela demande aussi de l'obéissance et de plier volontairement sa volonté propre afin de se soumettre à celle de Dieu. L'orgueil et le désir de diriger son existence affaiblissent le croyant dans son combat contre le péché et le rendent vulnérable car le Seigneur résiste à Son enfant et ne peut pas déployer pleinement Sa grâce. Jacq 4 : 7-8.

- Lorsque le disciple se donne à son Maître, il Lui offre la possibilité de remplir et de conduire sa vie. Ainsi, le péché à de moins en moins d'emprise et la nature charnelle ne peut plus s'exprimer comme elle le souhaiterait, mais c'est la nature de Jésus qui prédomine. Rom 6 : 13-14; 8 : 13; Gal 2 : 20; 5 : 16; 19-24.

- De plus, la détermination et la résolution personnelles sont indispensables pour remporter des victoires. Dans plusieurs versets cités plus haut, des verbes d'action et d'implication sont employés : "fortifiez-vous"; "revêtez"; "prenez"; "tenez donc ferme"; "veillez"; "résistez"; "approchez-vous". Les interventions du Seigneur s'effectuent en collaboration avec la participation active du disciple.

b) Les vagues du tsunami se déplacent à une vitesse vertigineuse.

- Le diable déteste les hommes, c'est pourquoi il déploie toute son énergie pour les entraîner à la perdition. Les vagues de tentation et de destruction qu'il envoie sur l'humanité le sont avec rapidité et véhémence. Paul cite "les traits enflammés du malin" ou selon une autre version "les flèches enflammées de l'adversaire" décochées pour atteindre leur cible avec un maximum d'impact. Lorsqu'un archet utilise son arc, il expédie ses flèches à une vitesse impressionnante.

- Toutefois, si la bible nous éclaire au sujet de ces réalités, elle attire toujours notre attention sur la victoire et le triomphe manifestés par Jésus. Ainsi, par la foi et la mise en pratique concrète des conseils divins, le chrétien est appelé à sortir vainqueur de toutes situations. Rom 8 : 35-39.

- La tentation survient dans les moments de difficultés comme au milieu de circonstances favorables. Ainsi, Jésus a été éprouvé et tenté pendant une période de souffrances dues à l'abstinence de nourriture lors de son jeûne de 40 jours dans le désert. Mat 4 : 1-11. Paul et Barnabas ont prêché l'évangile avec énormément de succès. A Lystre, le message de la croix a été confirmé par une guérison miraculeuse. Un piège, rapide comme l'éclair au milieu des bénédictions divines, a surgi au travers d'une tentative de divinisation des apôtres. Ces-derniers ont surmonté cette vague grâce à leur humilité. Act 14 : 8-18.

4) LE TSUNAMI A L'APPROCHE DU LITTORAL.

- A l'approche des côtes, la pente ascendante du fond marin a pour effet de diminuer la longueur d'onde du train de vagues et, surtout, d'accroître l'amplitude de ces-dernières. À l'arrivée sur le littoral, ce sont donc de véritables murs d'eau, pouvant atteindre plus de 30 m de hauteur, qui s'écrasent avec force sur le rivage. Une baie en forme d'entonnoir, dont le fond remonte lentement, amplifie considérablement la hauteur des vagues successives.

- Lors de la formation du tsunami, les vagues au large paraissent inoffensives. Elles occasionnent des dégâts en arrivant sur les côtes car elles ont grandi en taille sans perdre de leur force. Comme nous l'avons vu, le péché, au départ, semble anodin. C'est pourquoi il peut être toléré et considéré par des croyants comme étant sans gravité. Plusieurs cohabitent avec lui et s'accoutument de sa présence. Il peut prendre plusieurs visages : alcoolisme, tabagisme, rancune, amertume, racisme, manque de pardon, incapacité à s'humilier et à demander pardon, attachement excessif aux choses de la terre, matérialisme, domination sur les autres, dérives sexuelles…

- Dans ces cas, il se répand comme la lèpre et prend de plus en plus d'importance s'il n'est pas éradiqué. Au bout d'un moment, il ressemble à une vague énorme qui engloutit tout sur son passage. S'il ne veille pas sur lui-même, l'enfant de Dieu peut voir le péché dévaster sa vie, briser ses projets, le conduire dans la désolation et opérer une œuvre de destruction dans son entourage.

- L'attitude adéquate consiste dans une position de repentance si nécessaire, de recherche de la face de Dieu, de renoncement à soi, de désir de soumission aux principes divins exposés dans les Ecritures. Deut 12 : 28; Ps 1 : 1-3; Jér 17 : 8; Mat 7 : 24-25; Jacq 1 : 22.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire