UN avec le Père et le Fils

UN avec le Père et le Fils

Dans la prière sacerdotale, le Seigneur Jésus fait un vibrant appel à l’unité de ceux qui proclament le nom de Jésus.
L’unité de ses disciples est au cœur de la pensée de Dieu. Ainsi son Fils Jésus, demande au Père : « Garde-les en ton nom afin qu’ils soient UN en nous, comme nous sommes UN»

Jésus affirme que l’unité des croyants est le moyen par lequel le monde croira en lui.
L’unité n’est pas à découvrir, elle est en Dieu préparée par lui pour ceux qui l’aiment.
La responsabilité des disciples est de vivre l’unité et la garder comme un bien précieux.
Nous n’avons pas à avoir peur des différences entre chrétiens, car elles sont voulues de Dieu, elles sont notre richesse.

L’unité n’est pas l’uniformité. Nos sensibilités sont différentes et nous n’avons pas tous les mêmes besoins.
C’est pourquoi la variété est nécessaire. Par contre, il faut être capable de voir au-delà de ce qui divise, dans le respect mutuel de l’autre, au service d’un but commun supérieur et prioritaire qui rassemble.
Il ne s’agit pas d’avoir une pensée unique, mais d’être capables de travailler ensemble, même ponctuellement pour la gloire et l’édification du Royaume que Jésus nous a confié.
Pour cela, l’amour et le don de soi doit l’emporter sur l’égoïsme, l’orgueil et la peur. C’est encore et toujours une question de mort à soi-même et de percevoir « l’autre » comme plus important que soi…

L’unité est peut-être ce que la religion a le moins bien réussi. A cause de l’orgueil et la jalousie, que de divisions, sectes, mouvements, oppositions qui sont allés jusqu’à des persécutions et des guerres.
Malgré tout, les vrais disciples de Jésus ont fait un magnifique travail au cours des siècles, en amenant des centaines de millions d’âmes à la lumière de l’Évangile. Ils ont bouleversé le monde !

Qu’est-ce que cela aurait été s’il y avait eu entre eux cette véritable unité demandée par Jésus ?

D’ailleurs, à ce sujet, comment est-il possible qu’au premier siècle, de simples pêcheurs du lac de Galilée aient pu bouleverser le monde par la prédication de l’Évangile ?
En moins d’une génération, alors qu’il n’y avait ni radio, ni voiture, ni avion et encore moins internet, ils ont christianisé tout le pourtour méditerranéen.
Ils n’étaient qu’une poignée d’hommes déterminés. Et ils ont bousculé les idoles grecques et romaines. Ils ont conquis l’Afrique du nord et la Mésopotamie.
Ils étaient comme nous et avec beaucoup moins de moyens et pourtant l’évangile s’est imposé comme un souffle d’espérance nouveau aux hommes et aux princes.
Pourquoi ont-ils pu le faire ? Parce qu’il y avait entre eux, les premiers disciples de Jésus, une réelle et profonde unité.
Rien n’aurait pu les arrêter.

Et quel est le moyen que le diable a utilisé pour ralentir cette croissance dès le deuxième siècle ? La division.

À cause de cela nous rejetons la moquerie, la critique, l’esprit de division, les paroles légères, les jugements qui sont des condamnations et qui brisent l’unité.
Nous prions pour que l’Église de Christ soit unie dans le même Esprit et dans le même combat pour le salut des âmes.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire