Un chrétien peut-il se faire incinérer ?

Un chrétien peut-il se faire incinérer ?


La crémation est de plus en plus pratiquée aujourd'hui. Mais un tel choix a-t-il une portée spirituelle ?

Cette question divise nos contemporains et ne fait pas non plus l'unanimité chez les chrétiens. Certains y sont formellement opposés, mais ont du mal à argumenter sérieusement leur décision. D'autres pensent que chacun doit pouvoir choisir, et qu'il est normal de respecter les vœux d'un proche décédé.

Qu'est ce que nous dit la bible ?

Les versets qui reviennent souvent pour les partisans du non, sont ceux-ci :

Genèse 3.19 C'est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu'à ce que tu retournes dans la terre, d'où tu as été pris ; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière.

On se rappelle qu'Adam a été tiré de la terre, adamah. André Chouraqui l'appelle « le glaiseux ». Dans le verset au-dessus, le terme adamah est traduit par terre. Mais le mot traduit par poussière est « aphar », qui peut aussi être traduit par « cendre » !

Le deuxième argument est que le passage par le feu, était soit un jugement de Dieu (Ezéchiel 21.37), soit un rite païen condamné par Dieu, et qui nous fait horreur, surtout quand il s'agissait de sacrifices d'enfants (Deutéronome 18.10 - Ezéchiel 20.31). Ces pratiques n'ont rien à voir avec notre sujet.

Certains mettent aussi en avant que lors de la résurrection, nous nous relèverons physiquement et que nous devrons donc avoir gardé nos corps. Ils admettent cependant des exceptions quand les croyants auraient été brulés de manière accidentelle ou suite à une condamnation, comme c'était le cas pour les premiers chrétiens. Ceux-là se relèveraient donc avec un corps tout neuf. Ils s'appuient sur ces versets :

Nous ne passerons pas tous par la mort, mais nous serons tous transformés, en un instant, en un clin d’œil, au son de la trompette dernière. Car, lorsque cette trompette retentira, les morts ressusciteront pour être désormais incorruptibles, tandis que nous, nous serons changés.

En effet, ce corps corruptible doit se revêtir d’incorruptibilité et ce corps mortel doit se revêtir d’immortalité.

1 Corinthiens 15.52-53 (Version Semeur)

A noter que le mot « corps » n'est pas présent dans le texte grec ! Le mot traduit pas corps est « touto », c'est à dire « chose ».

Un seul passage biblique mentionne la crémation, il s'agit de celle du roi Saül et de ses trois fils, morts à la guerre. A noter qu'elle est partielle, car leurs os sont ensuite enterrés. Les exégètes buttent sur cette occurence unique, car le contexte est trouble et les raisons ne sont pas mentionnées. On ne peut donc pas en tirer de conclusion. (1 Samuel 31.12-13)

En résumé, la bible ne nous parle pas de la crémation d'un croyant ou d'un homme ordinaire. Il est donc intéressant de connaître l'historique de cette pratique dans notre monde d'aujourd'hui.

Son arrivée en Occident :

Jusqu'au XIXé siècle, la question ne se posait pas en Occident. La tradition judéo-chrétienne faisait que tous les morts étaient enterrés, ou mis dans des caveaux pour les plus riches. Venue d'autres cultures et d'autres religions, elle a été introduite en Occident pour faire opposition aux pratiques chrétiennes. Jean-Baptiste-Antoine Blatin, ancien député et Grand Maitre du Grand Orient de France, aurait déclaré : « la franc-maçonnerie est la mère de la crémation ».

Des arguments économiques et écologiques ?

Le coût est moins élevé que celui d'une sépulture classique. C'est vrai.

La crémation serait une méthode écologique "propre". C'est faux, car les fumées dégagées sont très polluantes.

Il faut laisser la terre aux vivants, et donc ne pas agrandir nos cimetières. L'argument laisse rêveur ...

Des chiffres :

En 2010, on estime qu'un tiers des français se serait fait incinérer.

En conclusion :

La bible ne nous donne aucune consigne concernant la crémation, mais les arguments humains pour sa promotion devraient nous amener à réfléchir sérieusement à sa compatibilité avec notre foi chrétienne.

En complément de cet article, vous pouvez écouter cette chronique parue sur PhareFM.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

77 commentaires
  • zoé gutmann Il y a 1 année, 3 mois

    Une autre vidéo parlant des chritères de l'entèrement et de l'incinération https://www.youtube.com/watch?v=wOrdbNjmIKw
  • Philippe Picard Il y a 1 année, 3 mois

    Concernant le drapeau à côté de mon nom..je ne suis pas français mais québécois !
  • Philippe Picard Il y a 1 année, 3 mois

    En fait, évidemment tout revient à la poussière...Mais la question n'est pas de savoir ce que le corps deviendra, mais plutôt par quels moyens il le deviendra. Il est donc question ici du respect dû à un corps humain. Absolument aucun prophète n'a été incinéré, et la crémation est associée à une forme de violence, comme pour l'effacement des gens de Sodome. Le corps humain n'est pas un déchet qu'il faut réduire. Un corps humain doit avoir, une fois que la vie l'a quitté, un lieu physique bien à lui, une sépulture pour l'histoire familiale, pour aller pelleriner. Il y a beaucoup de notions de respect qui n'apparaissent pas nécessairement dans la Bible, mais qui sont bien réelles. N'encourageons pas cette pratique avec des arguments fallacieux et hypocritement humanistes.
  • Afficher tous les 77 commentaires