Un colosse aux pieds d'argile

Un colosse aux pieds d'argile

Lecture : Daniel 2 : 31-45.


1) LE SYSTEME MONDIAL ACTUEL


Nous rencontrons aujourd'hui une crise financière profonde qui ébranle toutes les nations industrialisées. La mondialisation de l'économie lie étroitement les pays les uns aux autres. Quand une région est frappée par des difficultés majeures, les autres sont à leur tour touchées. Il s'agit de l'effet dominos bien connu. Dans le passé, une grave crise a ébranlé les Etats-Unis. C'est le célèbre krak boursier de 1929. Les difficultés économiques avaient alors atteint l'Europe les 2-3 années suivantes. La grande différence à notre époque est la quasi simultanéité des répercussions. Si une bourse d'une capitale mondiale chute aujourd'hui, elle entraîne ses consœurs à la baisse dans la journée même.

Un pays européen a bénéficié de fortes croissances ces dernières années. L'Islande a été jusqu'à ces jours-ci à la pointe du développement économique. Le pays est frappé de plein fouet par la crise internationale car il a bâti sa réussite sur le système bancaire, le crédit et d'endettement. Résultat aujourd'hui : pour éviter la banqueroute, le gouvernement est contraint d'emprunter de l'argent à la Russie.

Alexandre Dumas a affirmé : "L'argent est un bon serviteur et un mauvais maître". La bible souligne : "L'amour de l'argent est une racine de tous les maux; et quelques-uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi et se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments". (1 Timothée 6 : 10) Actuellement, un système est sérieusement ébranlé et des vies sont brisées parce que leur fondement est l'argent. Les valeurs recherchées et encouragées sont les suivantes : réussite, bien-être, loisirs, confort, consommation. Les inconvénients masqués ou niés en résultent : égoïsme, individualisme, gaspillage des ressources de la planète, niveau de vie supérieur aux capacités personnelles, élargissement du fossé entre les riches et les nécessiteux, désintérêt et mépris à l'encontre des nations pauvres (20 % des habitants de la terre exploitent 80 % des richesses de la planète)

L'Histoire a toujours enregistré l'émergence de puissances qui ont connu une forte période d'essor et de gloire. Puis, elles ont inévitablement été affaiblies et ont connu le déclin. On peut citer quelques exemples : les civilisations babylonienne, assyrienne, égyptienne, mède, perse, grecque, romaine. Plus près de nous, les royaumes suivants sont apparus et ont disparu : l'empire byzantin, la monarchie française, les régimes communistes de l'Europe de l'est. Le modèle capitaliste actuel rencontrera lui aussi des secousses qui l'entraîneront vraisemblablement à la chute.


2) LA STATUE DE DANIEL

Daniel a reçu du Seigneur le songe de Nébucanedsar et son explication. Le puissant monarque a vu une statue édifiée à partir de matériaux différents qui ont symbolisé 5 royaumes qui se sont succédés : Babylone, l'empire des Mèdes, la Perse, la Grèce et Rome. C'est sous cette domination que la pierre a frappé les pieds de la statue et l'a écroulée pour instaurer son règne. La pierre représente Jésus qui est comparée dans les Ecritures à la pierre angulaire qui constitue la base de l'Eglise. (Matthieu 21 : 42; Ephésiens 2 : 20-22; 1 Pierre 2 : 6) Elle est devenue ensuite une grande montagne qui a rempli toute la terre. Cela représente le règne de Jésus qui s'étend à toutes les nations depuis Son incarnation. En effet, en tous lieux et à toutes les époques, des multitudes de personnes se convertissent et entrent dans le royaume de Dieu. Ce-dernier, contrairement aux royaumes humains, ne sera jamais anéanti et subsistera éternellement. Daniel 2 : 44; 6 : 26; Hébreux 12 : 28; 2 Pierre 1 : 11.

Les pieds de la statue sont dans le songe constitués d'un mélange de fer et d'argile. Cela représente la force et la faiblesse. Le système économique mondial est comparable à une statue dont les fondements sont une association de force et de faiblesse. En effet, la puissance de ce système a favorisé un véritable essor et a permis une certaine prospérité pour plusieurs nations. Il a de plus donné la capacité jusqu'à présent de surmonter les crises et les difficultés. Mais il est caractérisé par une véritable fragilité car les crises du passé l'ont affaibli et ont conduit les pays à gérer des contextes délicats. Aujourd'hui, le sentiment dominant est qu'un jour le risque d'un effondrement mondial se profile à l'horizon.

Le système actuel est basé sur la confiance des investisseurs, des acteurs économiques et des financiers. C'est l'argile de la statue. Les spécialistes s'accordent pour préciser que cette confiance indispensable au développement économique a laissé la place à la défiance. D'un point de vue technique, les banques prêtent actuellement peu d'argent à cause de leur méfiance. Cet aspect s'est installé dans les relations. Les paniques dans les places financières font penser à des scènes de l'Ecriture. Du temps de Gédéon, les soldats de Madian ont été saisis d'effroi et se sont tournés les uns contre les autres pour s'entretuer. Dieu a alors opéré une délivrance magistrale pour délivrer Son peuple. (Juges 7 : 22) A l'époque d'Elisée, les ennemis d'Israël ont été emportés par une frayeur incontrôlable et se sont enfuis de leurs positions, abandonnant ainsi leur campement et leurs ressources aux hébreux. 2 Rois 7.

De nos jours, on observe des comportements identiques : ceux qui travaillent dans la sphère financière se tournent les uns contre les autres. Dans le monde de l'entreprise, les collaborateurs s'opposent et se confrontent. D'autres, pris de panique, perdent tout. Certains en arrivent à fuir la vie et se suicident.

Paul dresse un tableau pessimiste de la fin des temps. (2 Timothée 3 : 1-5) L'apôtre dénonce l'amour de l'argent et du plaisir, l'égoïsme. C'est le mode de vie de notre système économique. Il pointe du doigt l'insensibilité, la cruauté, la rébellion, l'ingratitude, l'absence de piété véritable. C'est de plus en plus la caractéristique de notre génération. En effet, dès le plus jeune âge, les enfants manifestent le rejet de toute forme d'autorité : parentale et éducative. De nombreux jeunes n'ont aucune crainte respectueuse et recherchent le conflit, l'opposition. Bien des adultes se détournent du Seigneur et fuient le chemin de la foi.


3) LE FONDEMENT DU CHRETIEN


Les pieds de la statue du songe de Nébucanedsar étaient constitués d'un mélange de fer et d'argile, de force et de fragilité. Si cet alliage constitue le fondement de la vie du chrétien, alors cela signifie que son cœur est partagé. Le socle de son existence est composé du Seigneur mais aussi des éléments charnels et des choses de ce monde. Le fer représente Jésus qui déploie la force de la vie éternelle. L'argile représente la mentalité, l'état d'esprit, les passions, les occupations, les envies du croyant qui sont selon ce monde. Cela fragilise énormément l'enfant de Dieu.

La bible nous avertit au sujet des risques d'un cœur partagé entre la vie d'en-haut et la vie d'en bas. Celle-ci risque de prendre trop de place et de détourner de la communion avec le Créateur. (Deutéronome 16 : 21; 1 Rois 18 : 21; Osée 10 : 2) Chacun peut se poser les questions suivantes : "La base de ma vie chrétienne est-elle constituée d'un alliage comme le fer et l'argile ? Ai-je associé à Jésus un élément de ce monde qui représente l'argile ? Ai-je placé une confiance démesurée dans la réussite professionnelle, sociale, matérielle, financière, familiale ? Suis-je dépendant de mon habitation, de ma voiture, des moyens modernes de communication...?"

Un cabinet d'avocats à New-York ne connaît actuellement pas la crise. Au contraire, il en bénéficie à cause du nombre croissant de divorces des dernières semaines. En effet, les couples explosent devant la perte d'un emploi, la diminution des ressources, la nécessité de revoir à la baisse le niveau de vie. Si une vie chrétienne est basée excessivement sur la richesse matérielle, la beauté physique de l'époux ou de l'épouse, la santé physique, la réussite des enfants ou les loisirs, que se passerait-il s'il arrivait une perte matérielle, un accident dramatique qui défigurerait le conjoint, une maladie grave, un échec des enfants ou une privation de confort ? Notre édifice spirituel résisterait-il ?

Suivant la réflexion de la qualité de la vie chrétienne, les événements actuels incitent les disciples à réfléchir à leur fondement spirituel. Si de l'argile est présent, alors il convient de l'éliminer. Le socle doit être entièrement constitué de fer. Paul a rejeté l'argile de sa vie. Il a expliqué en partageant sa détermination pour s'abstenir de tout ce qui était susceptible de l'affaiblir. Il maîtrisait les pulsions de son corps. (1 Corinthiens 9 : 25-27) Daniel refusait l'argile de la corruption lors des repas à la cour du roi. Il préférait se détacher des pratiques qui l'auraient souillé. Dan 1 : 8-21. Abraham ne s'est pas mélangé avec les habitants de Sodome et Gomorrhe. Il a construit sa vie sur les promesses et la sainteté de Dieu. (Genèse 13) L'Eglise de Thessalonique privilégiait l'amour selon le Seigneur. Cela se traduisait par une capacité à plaire à Dieu et par une forte communion fraternelle. (1 Thessaloniciens 4 : 1; 4 : 9-11) L'argile de la critique, de la calomnie, de la médisance, de la susceptibilité et de la jalousie était absent de l'assemblée. Noé a construit sa vie sur le fondement de la confiance en l'Eternel. Il a cru dans les promesses divines de protection, de secours et de pourvoi à tous ses besoins. Genèse 6 : 13-22.

Durant plusieurs années en France, de nombreuses incitations ont poussé les personnes à investir dans la pierre, une valeur sûre. Aujourd'hui, le marché de l'immobilier s'effondre. La recommandation actuelle est le placement dans l'or, valeur refuge par excellence selon les spécialistes. Mais qu'en sera-t-il dans quelques années ? De tous temps, les nations se sont impliquées pour assurer à leurs concitoyens la sécurité. A l'époque de Rome, il était question de la "pax romana". Les Césars successifs avaient saisi la nécessité de garantir la paix et la stabilité au sein de l'empire. De nos jours, les gouvernements des pays touchés par la crise prennent des mesures pour équilibrer le système et rassurer les populations. Mais le disciple de Jésus sait pertinemment que la véritable stabilité se trouve uniquement et seulement dans le Seigneur. Il est selon les Ecritures le rocher inébranlable et incomparable. 1 Samuel 2 : 2; Psaumes 62 : 3; 62 : 8; 73 : 26; 94 : 22.

Dans cette période troublée, les disciples sont encouragés à dépendre encore davantage du Seigneur. Une foi de qualité nourrie de la prière, de la méditation biblique, de la vie d'église et du service chrétien les préservent de l'angoisse et des frayeurs du monde. Jésus souhaite communiquer Sa paix et Sa sérénité. (Jean 14 : 27; Romains 15 : 13) Au milieu de l'agitation et des perturbations, le Seigneur veut assurer Son peuple de Son repos. Esaïe 30 : 15; Matthieu 11 : 28; Hébreux 4 : 11.

De plus, les chrétiens ont besoin de distinguer au travers des événements actuels des occasions de témoigner des réalités divines. La famille inconvertie, les voisins, les collègues de travail, les connaissances se posent des questions. Les disciples doivent être attentifs pour saisir les opportunités d'évoquer la seule solution pour ce monde, à savoir le Fils de Dieu Lui-même. L'Eglise a un message fort et puissant à communiquer. Il est essentiel donc de répondre présent lorsque les portes s'ouvrent pour afficher sa foi.

9 commentaires
  • Strasbourgeoise Il y a 6 années

    La métaphore avec la vie du chrétien est intéressante mais ce mélange de force et de fragilité semble être la caractéristique du dernier empire mondial.l'argile peut représenter la subsistance d'un régime politique apparemment juste:la démocratie, mais cette démocratie n'est qu'illusoire car un nouveau totalitarisme de fer s'est mis en place avec la mondialisation par le transfert du pouvoir à ceux qui dirigent le monde de la finance et qui imposent leur joug et leur chantage à toute la planète en ne respectant qu'une seule loi : la loi du profit.
    • Strasbourgeoise Il y a 6 années

      C'est d'ailleurs il me semble l'idée développée dans la première partie de cet article mais avec une approche un peu différente.
  • mbolo Il y a 6 années

    Merci pour ce message, il est édifient et enrichissant
  • elie9 Il y a 6 années

    la machine de satan est mise en place pour contrôler l'économie mondiale. Nous devons nous attacher fermement au Seigneur Jésus car Lui-seul nous garantit un Royaume et des richesses éternelles.
  • Afficher tous les 9 commentaires