Un seul membre peut anéantir l'effort de toute l'équipe

Un seul membre peut anéantir l'effort de toute l'équipe

En cherchant à expliquer les principes de gestion nous risquons parfois l’exagération dans l’utilisation de métaphores athlétiques. On parle de “tenir compte”, de “viser au but”, “d’attraper la passe” ou de “gagner la course”. De tels termes ont le don d’énerver ceux qui ne sont pas intéressés par le sport. Et pourtant, la dynamique d’équipe de la plupart des sports demeure une analogie appropriée. Sauf pour quelques exceptions - comme le tennis en simple, le golf et la natation individuelle – la réussite dans le sport est habituellement fonction de la capacité qu’ont les membres d’une équipe à bien travailler ensemble, quand chacun tient parfaitement le rôle qui lui est imparti.

On peut voir d’autres exemples dans la vie de tous les jours où la plus petite entité peut affecter le résultat de l’ensemble. On est bien d’accord sur le fait qu’une seule pomme pourrie peut contaminer un panier plein. Un peu de levain fait lever toute une pâte et en faire un gros pain. Et nous comprenons bien cet adage qui dit que “la force d’une chaîne dépend de la résistance de son maillon le plus faible”.

Dans un environnement d’entreprise, pour bâtir une équipe performante il faut que chaque individu comprenne bien et remplisse bien ses responsabilités. Si c’est celui qui fait la présentation qui reçoit le plus d’attention de la part de l’assistance, il n’en reste pas moins que cette personne doit dépendre d’autres collègues qui l’ont aidé à composer cette présentation, de ceux qui ont effectué les recherches lui garantissant la qualité des informations fournies, et même de la personne qui avait pour tache de convoquer tout le monde. L’échec de n’importe lequel d’entre eux pouvait entraîner l’échec de toute l’équipe.

Alors que faire de la pomme pourrie, du maillon faible, de celui qui ne porte pas la charge qui lui incombe ? Le bon manager/leader essaye de déterminer si l’individu en question est rattrapable. Peut-être faut-il le former davantage, ou bien le placer à un poste où il serait plus approprié. Mais il peut aussi arriver qu’il soit de l’intérêt de chacun – de l’entreprise, de l’équipe et de l’individu concerné -  de s’en séparer. En particulier lorsque l’individu perturbe l’harmonie, l’unité et le moral de l’équipe.

Voici quelques éléments de sagesse que le Livre des Proverbes – toujours aussi pertinent – nous offre au sujet de cet aspect important des relations humaines:

. Un personnel inadéquat peut miner l’effort de l’ensemble. Tout comme des chevaux de trait sont entraînés à tirer ensemble de lourdes charges, démultipliant ainsi leur force individuelle, les membres d’équipes productives doivent travailler ensemble. “Tous pour un et un pour tous” déclaraient les Trois Mousquetaires d’Alexandre Dumas. “Ote de l’argent les scories, et il en sortira un vase pour le fondeur. Ote le méchant de devant le roi, et son trône s’affermira par la justice. (Proverbes 25:4-5).

. Assurez-vous que les individus s’intègreront bien dans l’équipe. L’une des décisions de management les plus difficiles consiste à savoir si un individu – après lui avoir donné toutes ses chances de se développer et de réussir – doit être déplacé, en admettant qu’on se soit trompé lors du recrutement, et de le remplacer par quelqu’un de plus qualifié pour ce poste “ Comme un archer qui blesse tout le monde, ainsi est celui qui prend à gage les insensés et les premiers venus.” (Proverbes 26:10).    

. Les leaders prennent régulièrement “la température” de leur équipe pour s’assurer de leur bonne santé. Un berger expérimenté sait bien qu’une brebis égarée peut entraîner d’autres éléments du troupeau, et les mettre en danger. Si la discipline ne règle pas le problème, il faudra peut-être séparer la brebis en question du reste du troupeau. C’est le même principe qui prévaut dans le contexte de l’entreprise, où l’efficacité de l’équipe est cruciale. “Connais bien chacune de tes brebis, donne tes soins à tes troupeaux… “ (Proverbes 27:23-27).

Tout comme le moteur d’une automobile peut s’étouffer à cause d’une seule pièce défectueuse, une équipe bien entraînée et douée peut être “plombée” à cause d’un membre improductif.


© MANNE DU LUNDI est un article hebdomadaire de CBMC INTERNATIONAL, un ministère évangélique à but non lucratif qui a pour objet de servir les gens d’affaires et les professionnels qui veulent suivre Jésus, de présenter Jésus-Christ en tant que Seigneur et Sauveur auprès des autres gens d’affaires et professionnels.

1 commentaire
  • NSSP12 Il y a 5 années, 10 mois

    Merci pour ce message de rappel. En tant que leader au sein d'un groupe de femmes, je dis merci pour cet enseignement, car le message est profond en son sens. Merci Frère Robert. Que le Seigneur vous bénisse et qu'il comble de plus de sagesse.