Une affaire d'ânes (10)

Une affaire d'ânes (10)

«Vous ne pouvez pas empêcher que des oiseaux survolent votre tête, mais vous pouvez les empêcher de faire un nid dans votre chevelure!»

«Mon travail m’amène à être assis de longues heures à mon bureau. Mon travail m’ennuie profondément. J’ai du mal à empêcher mon esprit de vagabonder. Les heures s’égrènent à une lenteur incroyable. Heureusement qu’il y a des femmes dans ce bureau, ce qui me permet de me distraire avec des pensées à caractère sexuel, sinon je crois que je deviendrais fou». Ceci est une citation du Dr. Archibald Hart, un mèdecin, qui illustre bien ce que de nombreux hommes vivent tous les jours à leur travail. Ce désir sexuel est une puissante force, à la fois chez les hommes et chez les femmes. Balaam s’en est servi pour aboutir à ses fins; et l’ânesse essayait de l’avertir qu’il fallait cesser cela!

Avec l’ambition d’influencer la société, Balaam « qui enseignait à mettre une pierre d’achoppement devant les fils d’Israël, pour qu’ils mangeassent des viandes sacrifiées aux idoles et qu’ils se livrassent à l’impudicité» (Apocalypse 2.14). La sexualité est de façon non équivoque liée à l’adoration. Lors des cérémonies de mariage, les époux se promettent de se donner l’un à l’autre, physiquement. Le peuple d’Israël, dans son immoralité, «commença à se livrer à la débauche avec les filles de Moab. Elles invitèrent le peuple aux sacrifices de leurs dieux; et le peuple mangea, et se prosterna devant leurs dieux. Israël s’attacha à Baal-Peor, et la colère de l’Eternel s’enflamma contre Israël» (Nombres 25.1-3). Balaam utilisait une « sexualité détournée» dans sa manipulation des gens et le peuple retourna à l’esclavage – l’ânesse fut vendue à un autre maître et elle se plaignit auprès de Balaam (Nombres 22.28).

L’argent et le sexe sont de puissants instruments du marché pour nous attacher à de faux dieux qui ne veulent que nous contrôler et nous lier. La pornographie dévalorise et déshumanise, alors que l’art véritable élève et anoblit l’être humain. Elle nous incite à entrer dans un monde de rêve, avilissant et trompeur. La convoitise est une fuite, une passion sexuelle incontrôlée, qui engendre la passion de posséder. C’est Richard Foster qui dit: «Lorsque le sentiment d’excitation se met à concevoir un plan pour se servir d’une autre personne, quand l’attraction envers l’autre se mue en calculs sordides, on vient de traverser la frontière de l’excitation pour entrer dans celle de l’adultère spirituel». Le sexisme sur le lieu de travail, c’est la force qui pousse à dominer et à contrôler l’autre.

Karl Barth fut le premier théologien qui énonça que «la sexualité humaine prend sa source dans ‘l’Imago Dei’. La sexualité et la spiritualité ne sont pas des ennemis ; au contraire, ce sont des amis». Quelle est donc la clef pour qu’il en soit ainsi? Eh bien, c’est la fidélité ! Emil Brunner a dit que «la fidélité, c’est l’élément éthique qui produit l’amour naturel». Job, qui fut l’un des chefs d’entreprise les plus prospères de la Bible, a bien illustré cela lorsqu’il dit: «J’avais fait un pacte avec mes yeux, et je n’aurais pas arrêté mes regards sur une vierge» (Job 31.1). Les vœux de mariage sont bien sûr très connus. L’un de mes versets favoris, c’est Proverbes 5.18: «Que ta source soit bénie, et fais ta joie de la femme de ta jeunesse». Je remercie Dieu pour ces 30 années de mariage avec mon épouse (beaucoup plus sa réussite que la mienne, d’ailleurs!).

Alors que j’écris ces lignes, je lis les confessions du maire d’une ville proche de celle où j’habite. On vient d’apprendre que, pendant une période difficile de leur vie conjugale, il fréquenta une maison close. Et la presse nationale en fit un grand étalage la semaine dernière. En tant que chrétien, il fait face à cette situation délicate, avec son épouse, et il a demandé publiquement pardon aux habitants de sa ville et au conseil municipal. La fidélité signifie qu’on doit garder cette alliance, avec Dieu, avec son conjoint, et avec ceux qui nous entourent. «Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité» (1 Jean 1.9).

© MANNE DU LUNDI est un article hebdomadaire de CBMC INTERNATIONAL, un ministère évangélique à but non lucratif qui a pour objet de servir les gens d’affaires et les professionnels qui veulent suivre Jésus, de présenter Jésus-Christ en tant que Seigneur et Sauveur auprès des autres gens d’affaires et professionnels.

 

Découvrez l’histoire de Mike Genung , anciennement dépendant au sexe et à la pornographie dans son livre «  Chemin de la grâce »



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

0 commentaire