Une affaire d'ânes (2)

Une affaire d'ânes (2)

« Les choses qui comptent le plus ne doivent jamais dépendre de celles qui comptent le moins »

L’expression ci-dessus provient de l’auteur allemand Goethe, et elle montre un dilemme auquel nous faisons tous face. Ce dilemme a été bien exprimé par Charles Hummel dans son fameux ouvrage « La Tyrannie de l’Urgent », qui décrit comment les taches quotidiennes urgentes prennent le dessus sur les taches les plus importantes. La semaine dernière, nous avons évoqué l’importance de la liberté – qui nous est donnée par Dieu pour être utilisée selon Son plan pour nous. Mais, si nous sommes vraiment honnêtes, nous devons admettre que nous ne considérons pas ce plan comme véritablement urgent.

Le concept « d’une affaire d’ânes » a débuté avec l’histoire biblique de Jésus qui entre à Jérusalem et qui dit : « Allez au village qui est devant vous ; vous trouverez aussitôt une ânesse attachée, et un ânon avec elle ; détachez-les, et amenez-les-moi. Si quelqu’un vous dit quelque chose, vous répondrez : Le Seigneur en a besoin. Et à l’instant il les laissera aller. » (Mathieu 21.2-3)

L’âne était « attaché », accroché à un piquet, incapable de bouger jusqu’à ce que son maître l’appelle pour qu’il remplisse son rôle. Il avait besoin d’être délié pour vraiment devenir ce pour quoi il avait été créé.

Qu’est-ce qui fait qu’on devient si « lié » qu’on n’est plus disponible pour réaliser les œuvres que Dieu a préparées pour nous ? Voici quelques ficelles qui nous retiennent attachées :

  • « Esclaves du salaire » - c’est à dire incapable de changer de travail à cause de besoins financiers. Organisez-vous pour vous débarrasser de vos dettes, diminuez un peu votre train de vie. Souvenez-vous, Dieu est la source qui vous procure ce dont vous avez besoin chaque jour, si vous cherchez premièrement Son Royaume (Mathieu 6.33) 

  • « Esclaves du travail » - c’est à dire une dépendance qui nous amène à travailler si fort à cause de l’erreur que nous faisons de penser que c’est le boulot qui l’impose. Selon un article dans la revue allemande « Psychologie Aujourd’hui », les esclaves du travail sont des gens qui se sentent inférieurs aux autres et insatisfaits, malgré leur activisme effréné. Ils travaillent durant de longues heures afin de se sentir rassurés, comme un substitut à l’intimité et au besoin d’être reconnu. Souvenez-vous que Jésus vous aime et vous accepte tel que vous êtes en dépit de vos résultats, « parce que tu as du prix à mes yeux, parce que tu es honoré et que je t’aime, je donne… » Esaïe 43.4

  • « La lassitude » - causée par le fardeau de toutes ces taches que les gens empilent sur ceux qui ne savent pas dire ‘Non’. Etre ne veut pas nécessairement dire Faire… C’est tout un art de choisir les bonnes choses à faire. Jésus nous invite à nous joindre à Lui si nous sommes fatigués et chargés ; il nous dit ‘Sois mon partenaire dans le travail, reçois mes instructions, car j’ai un cœur de serviteur et je te donnerai une tâche qui te satisfera, parce que c’est facile de travailler pour moi et la responsabilité est légère’ Matthieu 11.29-30 

  • « Les soucis » - Est-ce que votre affaire va survivre sans vous ? La plupart des hommes d’affaires ont une idée exagérée de leur importance dans leur entreprise. Oui, vous pouvez prendre des congés – mais il faut les planifier – « Monte ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver dans la suite …» Apocalypse 4.1

Est-ce que vous pouvez vous libérer de façon à être disponible pour faire les œuvres que Dieu a prévues pour vous ? Rappelez-vous ce que Ted DeMoss avait l’habitude de dire : « L’important, c’est de s’assurer que les choses importantes sont traitées en priorité » Refusez d’être lié !

«Prenez-en donc trois le lundi matin» est écrit et publié par Robert D. Et Robert L. Foster. Reproduction permise et encouragée, en mentionnant la source.Traduit par Michaël Foucault, consultant en stratégie d'entreprise français, michael.topc@free.fr. © MANNE DU LUNDI est un article hebdomadaire de CBMC INTERNATIONAL, un ministère évangélique à but non lucratif qui a pour objet de servir les gens d’affaires et les professionnels qui veulent suivre Jésus, de présenter Jésus-Christ en tant que Seigneur et Sauveur auprès des autres gens d’affaires et professionnels.

0 commentaire