Une affaire d'ânes (4)

Une affaire d'ânes (4)

« Tout ce que vous avez entendu jusqu’à présent est totalement faux ! »

Imaginez un peu le cas de cet important conférencier invité qui se lève et qui lance cette bombe à la fin d’une conférence pour représentants d’une grande compagnie d’assurance. Tony Campolo, professeur de sociologie d’une grande université américaine a effectivement démarré son discours avec de tels propos alors qu’il prenait la suite d’autres conférenciers bien connus, qui avaient instruit leur audience sur la meilleure façon de « coincer » leurs clients, en appuyant sur les cordes émotionnelles les plus sensibles pour faire une vente. Le mandat de Tony consistait à « chauffer » l’audience pour une dernière grande pression sur leur motivation. Vous pouvez bien vous imaginer le choc que cela produisit, lorsqu’il déclara que « tout ce que vous avez entendu jusqu’à présent est totalement faux ! » (Work Books ISBN 0-85009-587-5)

“Les gens ne sont pas des choses que l’on doit manipuler avec les techniques appropriées ; ils ne sont pas des objets économiques ; ils méritent notre amour ». L’audience fut médusée tout au long de son exposé, à l’effet que l’on doit décliner le verbe « aimer » chaque jour, au bureau ou à l’usine. La une de l’édition de février 2002 de la revue « Fast Company » présentait un article dont le titre était « L’amour, c’est l’argument massue ! ». Dans cet article, Tim Sanders, cadre supérieur de Yahoo, écrit ceci : « La plus grande force motivante, dans les affaires, ce n’est pas la cupidité, ni la crainte, ni même l’énergie brutale d’une concurrence débridée. La plus grande force qui fait bouger les choses, dans les affaires, c’est l’amour » Et il en donne cette puissante définition : « l’amour, c’est promouvoir la croissance de l’autre »

Cela n’est jamais facile d’aimer les autres. On a naturellement tendance à être égoïste et cupide plutôt que rechercher à satisfaire l’intérêt des autres ! Comment faut-il donc s’y prendre pour se brancher à une telle source ?

« Il attache à la vigne son âne, et au meilleur cep le petit de son ânesse » (Genèse 49 ;11). Ces mots, prononcés par Jacob à son quatrième fils Juda, nous fournissent la clef d’un flot continu d’amour. Attachez votre âne (votre affaire, vos biens, votre carrière, votre mission…) au vrai Cep, qui est Jésus, et faites l’expérience de cette vie du Cep qui coule dans les sarments, dans cet âne, et qui porte des fruits merveilleux – dont le plus grand est l’amour.

Tony Campolo offre cette description de l’amour sur le lieu de travail : « Si j’ai les compétences de communication des hommes et des anges et que je n’ai pas l’amour, je suis comme une cymbale qui retentit. Si je peux prédire les trends du monde des affaires et que je maîtrise parfaitement les techniques de production les plus récentes, que j’ai cette sorte de pensée positive que les autres présentent comme la clef du succès, mais que je n’ai pas l’amour, au bout du compte cela ne sert à rien. Et même si je fais tous les sacrifices pour que mes salariés gagnent davantage, que je m’assure qu’ils bénéficient de tous les avantages marginaux possibles et imaginables… si je ne leur démontre pas de l’amour, tout cela finira par des plaintes et des mécontentements de leur part. L’amour m’apprend à supporter des choses qui d’ordinaire me mettraient en colère, et cela fait de moi quelqu’un d’attentif, à l’écoute des autres. Cela m’empêche de me comporter comme quelqu’un d’important et à flatter mon ego. L’amour m’empêche d’être impoli envers ce que l’on considère comme la plus petite personne de l’entreprise. Cela m’empêche de demander à ce que tout soit toujours fait selon ma volonté ; cela m’empêche de m’énerver pour la moindre broutille. Et cela m’empêche de faire une liste de toutes les fautes commises par les gens qui travaillent pour moi. L’amour ne se satisfait pas des échecs des autres – même si leur échec me garantit une promotion » (une paraphrase de 1 Corinthiens 13)

Voulez-vous disposer d’une nouvelle source d’actifs dans votre société ? Attachez votre âne au Cep, et laissez couler la vie dynamique de Jésus couler dans vos sarments, vous donnant tout à la fois l’énergie et la capacité d’aimer !

© MANNE DU LUNDI est un article hebdomadaire de CBMC INTERNATIONAL, un ministère évangélique à but non lucratif qui a pour objet de servir les gens d’affaires et les professionnels qui veulent suivre Jésus, de présenter Jésus-Christ en tant que Seigneur et Sauveur auprès des autres gens d’affaires et professionnels.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire