Une deuxième chance

Une deuxième chance

Avez-vous déjà eu l’arrogance de penser que puisque vous êtes chrétiennes, vous ne pouvez pas vous planter, ou faillir à vos engagements spirituels, familiaux, professionnels ? En relisant l’histoire de Pierre le dernier soir ou Jésus fut arrêté, j’ai été interpellée par le fait que cet homme qui aimait tant son Maitre et avait assuré haut et fort qu’il le servirait jusqu’à la mort, cet homme a présumé de ses forces humaines et a chuté en reniant le nom de son Seigneur qu’il aimait tant.

Qu’a ressenti Pierre après avoir affirmé trois fois de suite, par crainte et lâcheté, qu’il ne connaissait pas Jésus, lorsque le coq chanta et que Jésus s’est retourné pour le regarder ?

C’était surement le bouquet pour Celui qui venait d’être arrêté après le baiser de traitre d’un de ses apôtres, d’entendre la confirmation qu’un autre de ses apôtres bien aimé, l’avait lui aussi trahi. Mais Jésus n’a pas rétorqué à Pierre : « je te l’avais bien dit ! ».

C’était surement la fin du monde pour Pierre qui venait de prendre conscience au regard de Jésus, de l’ampleur de son infamie. Pourtant, il était si sur de lui, à la vie, à la mort, quand Jésus lui avait dit un peu plus tôt qu’il le renierait. (Luc 22.34).

Pierre sortit de la cour et il pleura amèrement… (Luc 22.62).

Et après que se passe t-il ?

Lorsque Jésus fut ressuscité, il donna un message personnel à Pierre pour le « réhabiliter ». Il lui demanda trois fois : « Pierre m’aimes tu ? » et trois fois Pierre lui répondra la même chose, en s’attristant que Jésus insiste. Mais Jésus va lui répondre aussi trois fois : « Pais mes brebis ! ». (Jean 21.15-17). Comprenant le sentiment de Pierre qui se sent indigne après son triple reniement, Jésus lui donne une nouvelle chance, il lui confie une mission importante sans rajouter pour le sermonner : « Et tache d’y arriver cette fois ! ».

Comme Pierre, il nous arrive de tout gâcher par nos bêtises ou notre lâcheté. Or, Dieu nous accueille à bras ouverts dès l’instant ou nous revenons à Lui prêts à nous serrer contre Lui. Dieu ne nous met pas sur la touche, mais nous demande de le servir à nouveau en montrant davantage de compassion et de compréhension à l’égard des défaillances des autres.

Ce n’est pas facile de reconnaitre nos torts et demander pardon à Dieu puis aux hommes. Mais notre empressement à le faire après avoir failli dans notre attitude ou nos paroles, sera un témoignage éloquent de la puissance et la grâce de Dieu dans notre vie. Avec l’aide du Saint Esprit (il suffit de lui demander simplement), nous pouvons le faire. Comme Pierre, Dieu nous donne une seconde chance si nous voulons bien la saisir !

Alors l’histoire de Pierre qui devint après sa traitrise, la première pierre de l’église de Jésus Christ, me redonne espoir dans ma petitesse et mes manquements. Après un échec, Dieu nous appelle à nouveau, et Il nous restaure et nous affermit pour son service. Ça fait partie de la grâce…



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

6 commentaires
  • Sharmion Il y a 8 années, 2 mois

    J'aime tellement te lire, Sylvie. Les "Pierre" dans la Bible me soulagent...je ne me sens pas seule. Hugs.
  • mimi37 Il y a 8 années, 2 mois

    Merci à toi Sylvie pour ce beau texte inspiré. Que Dieu t'utilise encore davantage pour éclairé son Peuple et qu'à lui soit toute la gloire. En effet, il est bon de saisir la seconde chance qui s'offre à nous pour le service. Alors, ne tardons plus pour être "les mains et les pieds de Dieu" partout où il nous enverra en mission. Que Dieu te bénisse toute ta famille.
  • Danièle Roger Bénévole du Top Il y a 8 années, 2 mois

    Merci chère Sylvie. J'ai toujours plaisir à lire tes textes qui sont très édifiants et réalistes. Je t'ai rencontrée à Tours aux réunions de femmes, puis à Avoine en Juin dernier. J'avais participé à ton atelier, et nous avions eu de bons échanges. A chaque fois que je vois ton nom, je m'empresse de prier pour toi et ta famille. Il m'arrive même que le Seigneur me mette à coeur d'intercéder pour toi. Bon courage et avec toute mon affection pour toi. Danièle Roger.
  • Afficher tous les 6 commentaires