Une femme peut-elle avoir un ministère ?

Une femme peut-elle avoir un ministère ?

Le ministère féminin est un sujet extrêmement controversé, qui déclenche souvent les passions, chacun affirmant haut et fort que SA position est la seule à être basée sur la bible.

   Ecoutons Jean-Claude Guillaume :

Ce qui divise actuellement partisans et adversaires du ministère féminin provient des différences de compréhension et d'interprétation de certains textes bibliques (exégèse et herméneutique, sciences de l'interprétation des textes). Le texte clé des opposants est celui-ci :

Je ne permets pas à la femme d'enseigner, ni de prendre de l'autorité sur l'homme.
1Timothée 2.12

Ce verset pourrait, selon certains partisans du ministère féminin, se référer à tout autre chose qu'au fait de prêcher ou d'enseigner d'une manière générale. D'ailleurs le Nouveau Testament parle d'une femme, Priscille (Priscilla ou Prisca), épouse d'Aquilas. Très estimée de Paul, elle et son mari enseignèrent Apollos (Actes 18.26. Voir aussi Actes 18.1-3,18.18 ; Romains 16.3 ; 2 Timothée 4.19).

Chacun peut avoir son opinion sur cette question, selon sa compréhension des textes. Mais gardons-nous d'en faire un sujet de division ; souvenons-nous de l'exhortation de Paul :

Seulement, au point où nous sommes parvenus, marchons d'un même pas.
Phillipiens 3.16

Les pays anglo-saxons et scandinaves ne voient aucun obstacle à ce que la femme prêche, si elle présente les qualités spirituelles indispensables. Nos pays latins sont plus réservés sur cette question. Peut-être que l'exemple de certaines femmes qui, dans un esprit d'orgueil, ont voulu s'affranchir de cet ostracisme, n'a guère contribué à faire évoluer les mentalités ? En revanche, il existe des femmes d'une grande valeur spirituelle qui portent d'excellents fruits. Or Jésus n'a-t-il pas dit : 

Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits.
Matthieu 7.17-18

Et le Seigneur se sert de qui il veut, sans se soucier de nos préventions :

Le Seigneur dit une parole, et les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée… 
Psaume 68.11

   Et voici ce que nous dit Rachel Dufour :

Au travers de notre ministère, nous avons le privilège de nous asseoir en face de couples pastoraux, missionnaires, leaders de ministères, serviteurs, chantres… semaine après semaine… et en l’espace de seulement quelques jours, j’ai pu constater la souffrance récurrente de certaines des épouses : « Et moi, je suis quoi dans tout cela ? Seulement une souriante, « esclave », femme vertueuse à ses côtés, pour être sûre que tout va bien pour SON ministère ? » 

Un jour un serviteur retraité, a aussi réagi fortement en me voyant parler aux côtés d’Eric : « Quel orgueil a envahi ton cœur pour « oser » être vue debout à côté de ton mari ? »

Les femmes sont souvent accusées de bien des « maux » que « subissent » les hommes. Elles sont tour à tour insoumises, séductrices, castratrices… 
Bien sûr, comme pour chaque personne du genre humain, il y a des bons et des méchants, des pécheresses et des femmes de Dieu. 

Mais, il ne s’agit pas d’accuser « l’autre » de sa propre chute. Nous serons tous, individuellement responsables de nos choix devant Dieu et nous ne pourrons pas nous cacher derrière un autre coupable. Samson était responsable de son choix de céder au péché succombant à la séduction de Dalila… David était responsable de son regard qui s’est attardé sur Bath Scheba et de tous les plans qui se sont mis en place dans sa tête puis dans la réalité.

Servir Dieu est un « métier » à part. Et je crois que le plan de Dieu est de confier les Ministères à une équipe composée d’un homme selon son cœur et d’une femme vertueuse.

Et pour finir, je vous invite à écouter cette courte interview de Joyce Meyer, sur le thème du ministère féminin : 

Joyce Meyer nous parle des femmes et de la foi.

                 Et vous, qu'en pensez-vous ?
                               Merci de rester modérés et respectueux dans vos commentaires ...

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Le livre de Rachel Miquel Dufour est sorti !

A l’heure où le mot « sexe » est utilisé pour vendre tout et n’importe quoi et que beaucoup se posent des questions sur comment aborder le sujet en couple, en famille et même entre amis, Rachel Miquel Dufour nous offre une vision de la sexualité équilibrée, avec un angle novateur… Sexualité et spiritualité pourraient donc être associées (?!). Découvrez "Hourra pour le va-jay-jay" (en partenariat avec Paul et Séphora)

73 commentaires
  • Jeremy Il y a 5 mois, 2 semaines

    Les ministère sont donnés par Dieu ( Ephesiens 4: 11 ) et ils font partie des dons spirituels que Dieu donne aux membres de l'Eglise ( 1 Corinth 12: 1-7 ) .Nulle part il n'est écrit que les femmes sont exclues à l'octroi des dons de Dieu.Actes 1: 8 promet aux croyants le revêtement de puissance pour témoigner et pour servir,il n'exclut pas les femmes.La promesse de l'effusion du Saint-Esprit est aussi faite aux croyants féminins ( Actes 2: 17-18 ) .Prophétiser, c'est parler ,donc oui les femmes peuvent parler dans l'Assemblée.
  • Olvy Ganongo Il y a 5 mois, 2 semaines

    l'esprit n'a pas de sexe la Bible qui est la parole de Dieu affirme que nous des esprits, alors pourquoi dire que le femme ne peut pas precher
  • tourbeautmisa Il y a 6 mois

    La Bible est très clair là-dessus on doit pas aller plus loin de ce qui est écrit conseil merveilleux de l'apôtre Paul quand l'apôtre Paul inspiré de Dieu explique clairement et sans contradiction que là je ne permets pas à la femme d'enseigner il y a aucune objection là-dessus si on prend un texte et on le sort de son contexte on en fait un prétexte je la Bible Lenny anciennes ni moderne aller d'actualité est vrai
  • Afficher tous les 73 commentaires