Une porte se ferme …

Une porte se ferme …

La tristesse, l'incompréhension et parfois l'amertume remplissent le cœur quand brusquement le chemin se barre d'obstacles imprévus, de difficultés qui paraissent parfois insurmontables. Bien des questions se bousculent alors dans notre esprit et le diable ne manque pas d'intervenir pour y jeter les semences du doute, de la suspicion, du découragement, de la rancœur, de la révolte. C'est alors l'heure de l'épreuve de notre foi (1 Pierre 1.7).

Si une porte par laquelle on espérait passer se referme juste devant nous, n'oublions pas que nous ne connaissons pas le chemin à l'avance mais le Seigneur Jésus, lui, le sait bien. Et qui mieux que lui, dont l'amour à notre égard est merveilleux, peut et veut nous bénir par tout le chemin où nous passons. Nous pouvons avoir été fidèles et dépendants du Seigneur et nous retrouver devant une porte qui nous claque au nez ! Nous avons cherché la direction et nous avons marché dans le sens qui s'ouvrait à nous. Pourtant, nous sommes arrêtés !

C'est là la pierre de touche de notre relation avec le Seigneur Jésus.

Est-ce que nous l'aimons et le servons à cause de tout le bien qu'il nous a fait et surtout à cause de cela ? Ou est-ce que nous l'aimons parce qu'il est grand et magnifique dans toute sa personne, parce qu'il ne change jamais, parce que tout en lui est amour, lumière et beauté ? Est-ce que nous mettons les dons avant le donateur ou l'inverse ?

L'histoire de Joseph nous encourage à ce sujet, lui qui a vu bien des portes se fermer dans sa vie (Genèse 37 à 50); celles de la liberté, de l'amour des siens, de la confiance de son supérieur. Dans ses malheurs, l'Eternel lui ouvrit à chaque fois une nouvelle porte. Il s'y avança tout en prodiguant le bien autour de lui et y trouva la connaissance du Dieu qui mène tout à bonne fin pour ceux qui lui sont fidèles (Psaume 57.2).

17 commentaires
  • Musique Il y a 2 années, 2 mois

    Amen
  • Al Nyarwaya Il y a 4 années, 11 mois

    Amen amen
  • Al Nyarwaya Il y a 4 années, 11 mois

    Père de Grâce, me voici devant ton trône pour te benir, te glorifier pour ton amour et tes bienfaits. Toute ma confiance est en toi. Je sais que malgré ce long desert que je traverse, devant moi, tu vas jaillir un oasis pour étancher la grosse soif qui étrangle mon existence. Pendant ce long dur voyage sans fin, j'ai appris sans cesse, et je suis armé pour comprendre ce que tu m'as enseigné. Je sais que ma relation avec toi ne sera jamais plus la même, et j'ai découvert que tout en toi est amour, lumière et beauté. Tes bontés n'ont pas de limite. Ouvre-moi les portes, et dirige tout de moi, mon coeur, mon esprit et tout mon être. Je veux être à ton service, et marcher avec toi le reste de ma vie. Au nom du Seigneur Jésus. Amen.
  • Afficher tous les 17 commentaires