Une voix venant du ciel

Une voix venant du ciel Une voix venant du ciel

Avant la fête de pâque, la ville de Jérusalem est pleine de femmes et d’hommes venus de toutes les contrées alentours pour choisir l’agneau pascal qui sera immolé à pâque.

Cinq jours avant la fête, Jésus entre dans le temple de Jérusalem et annonce qu’il doit donner sa vie pour le pardon des péchés et le salut des hommes.

Il est au milieu d’une foule bruyante, harcelé de questions par les religieux qui veulent le prendre en défaut par ses paroles et l’arrêter.

Soudainement, son âme est troublée. Il perçoit l’horreur de la mort qui l’attend ; et surtout devoir supporter la justice de Dieu qui punit nos péchés au travers de Jésus. Il paye le prix de nos fautes à notre place lui qui n’a jamais commis de péché.

C’est alors que la voix de Dieu se fait entendre du ciel et affirme : « Je l’ai glorifié et je le glorifierai encore ».

C’est cette même voix qui faisait trembler la montagne du Sinaï lorsqu’il a donné les dix commandements au monde. (Exode 20.18)

Comme au Sinaï, la foule entend la voix de Dieu, mais elle ne la comprend pas parce qu’elle n’est pas prête à l’entendre. Et pourtant, c’est Dieu qui parle et accomplit la loi.

En effet Exode chapitre 12 nous apprend que les hébreux devaient chaque année, à Pâque, sacrifier un agneau sans défaut en souvenir de l’agneau dont le sang les a préservés de la mort qui a frappé tous les premiers nés du pays d’Egypte.
Cet agneau devait être choisi par le père de famille 5 jours avant le sacrifice de Pâque.

Quand la voix de Dieu se fait entendre dans le temple nous sommes 5 jours avant Pâque.
Dieu Le Père, confirme son choix : ce sera Jésus l’agneau pascal pour le salut des hommes.

Jésus est l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde, il n’y en a pas d’autre, il n’y en aura jamais d’autre.

Les disciples, eux, ont entendu la voix. Dieu est vivant. Il parle à ceux qui l’aiment et qui veulent lui obéir. La foule pourtant très religieuse n’a entendu que le tonnerre.

Il ne suffit pas d’avoir le titre de « chrétien » pour entendre la voix de Dieu, il faut être un serviteur consacré.

Quand avez-vous entendu Dieu vous parler pour la dernière fois ?

Et pourtant il parle ! Il le fait au travers de la Bible, par le Saint-Esprit qui est en nous et qui nous encourage, nous réconforte, nous donne une réponse précise à une question posée, nous indique la voie à suivre ou même, peut-être, nous reprend.

Il n’y a pas d’autre dieux comme lui dans le monde qui parlent si clairement, si précisément, si personnellement. Et pourtant que de fois nous ne l’entendons pas.

Ce n’est pas lui qui se tait, c’est nous qui ne l’entendons pas à cause des soucis de la vie, des préoccupations, de trop d’occupation et peut-être même d’un manque de dialogue avec lui par la méditation de sa Parole, la prière et la communion fraternelle.

La priorité de notre vie doit être de mettre à part chaque jour des moments avec Dieu.
C’est là le secret de la vie abondante qui est en bénédiction au monde et pour nos familles.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire