Vaincre le mal

Vaincre le mal

Les chrétiens parlent souvent du « monde ». Mais qu’est-ce que le monde ? On pourrait le définir comme l’ensemble de tout ce qui s’oppose à la loi de Dieu et refuse de s’y soumettre. En fait, « le monde », c’est une manière de vivre, une mentalité, une culture, des valeurs qui ne sont pas, à première vue, toutes mauvaises mais qui empêchent la communion avec Dieu et la bénédiction. Le monde occupe les pensées et le temps des hommes les détournant de ce qui est véritablement important, c’est-à-dire la recherche de Dieu et de la vérité. Celui qui veut vivre en harmonie avec Dieu doit quitter le monde comme le peuple hébreu sous la conduite de Moïse a dû sortir d’Égypte il y a 3500 ans. Mais le monde résiste.

Ainsi, Pharaon, prince d’Égypte, regrette de laisser partir le peuple hébreu qu’il asservissait depuis tant d’années. Une fois passé le moment d’émotion qui l’a fait faiblir, l’orgueil et la haine reprennent le dessus, son cœur s’endurcit jusqu’à oublier les dix plaies de Dieu qui l’ont frappé si durement. Plein de colère, Pharaon avec son armée poursuit le peuple hébreu afin de le ramener à l’esclavage d’Égypte. 

L’Égypte et son prince symbolisent le diable et le monde séducteur. Comme pharaon ne veut pas libérer les Hébreux, le monde ne veut pas lâcher celui qui tourne son cœur vers Dieu. Il commence d’abord par un discours bienveillant et protecteur afin de récupérer ce qu’il est en train de perdre. Lorsque le diable comprend qu’il est en train de perdre la partie, alors il change de tactique : d’un discours bienveillant il passe à l’agression. Il menace, il poursuit, il gesticule afin de faire peur.

La peur est l’arme du diable. Comme il n’a plus l’autorité pour faire pression directement sur les enfants de Dieu, il utilise la peur afin de pousser le croyant à prendre les mauvaises décisions et se mettre en danger jusqu’à pécher, se plaçant ainsi hors de la bénédiction et de la protection de Dieu.

La peur, le stress, l’anxiété, l’angoisse sont les armes du diable pour pousser les enfants de Dieu à la faute. Comment alors ne pas tomber dans ce piège de la peur qui pousse au mal ?

C’est par la proclamation du nom de Jésus, par la victoire à la croix où Jésus a dépouillé les puissances et les dominations, que nous les dominons. C’est en résistant fermement au diable qu’il fuit loin de nous parce que, tant que nous sommes dans le chemin de Dieu, il ne peut rien contre nous. Ne nous leurrons pas, la vie d’enfant de Dieu est une succession de batailles à remporter parce que le monde ne désarme jamais. Il revient sans cesse à l’assaut sous une forme ou sous une autre ; mais nous sommes en paix et dans la joie parce que Jésus est aux côtés de celui qui l’aime et qui le sert. Nous connaîtrons le repos seulement lorsque nous serons dans la présence de Dieu.

En attendant, le combat contre le mal continue.
Soyons vigilants et prudents, nous n’avons pas peur car nous sommes plus que vainqueurs par le Nom de Jésus.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

👓  En cette période de crise : Change ton regard ! Regarde cette vidéo puis partage-la largement autour de toi ! #Changetonregard ❤️

1 commentaire