Valoriser la relation fraternelle

Valoriser la relation fraternelle
"Oh ! qu'il est agréable, qu'il est doux pour des frères de demeurer ensemble..." Psaume 133 : 1

Chacun est membre d'une famille. Qu'il soit accepté, rejeté par celle-ci , ou qu'il ne veuille plus en faire partie, il n'en demeure pas moins que ce membre est uni par les liens du sang, avec les autres membres de sa famille.

Cela est facile à admettre, lorsque la famille dans laquelle on est né, remplit les conditions favorables à l'épanouissement, au bien-être et à la sécurité, mais dans le cas contraire, les relations ont peine à s'établir, voire demeurer. Et c'est pire encore lorsque, tant dans sa famille biologique que dans la famille spirituelle, le lien d'amour s'est distendu au risque de se couper de l'essentiel : "S'aimer les uns les autres".

Mais la Parole Eternelle de Dieu nous interpelle  : "Pour ce qui est de l'amour fraternel, vous n'avez pas besoin qu'on vous le dise, car vous avez appris de Dieu à vous aimer les uns les autres." 1 Thessaloniciens 4 : 9.

Demeurer dans cet amour, ne supposerait-il pas être dans l'unité d'esprit en Jésus-Christ qui est Chemin, Vérité et Vie ? cette position dans laquelle chacun reçoit l'épanouissement physique, mental et spirituel, condition sine qua non de la bénédiction de l'Eternel - non seulement pour la vie - mais pour l'éternité ? C'est alors qu'il fait bon cheminer dans la plénitude d'une fraternité résistant à l'épreuve du temps et des circonstances, pour qu'il soit agréable pour ceux qui en ont fait le choix, de vivre la relation fraternelle.

Résolution :

Seigneur, demeurer dans l'unité que confère ton Saint-Esprit, c'est ce que je veux, afin de vivre la relation fraternelle et de la valoriser comme tu le commandes.


Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

7 commentaires
  • MaritzaMaroussiaPeverelly Il y a 1 année, 4 mois

    Moi je dis vaut mieux ne pas valoriser la relation fraternelle. Je haï mes frère et sœur je les déteste. Vaut mieux privilégier un animal il est comme un frère, un ami, il vous juge pas vous calomnie pas vous aime plus qu'il s'aime lui. Voilà et sinon previlegier un père tel que jesus
  • mercy4all Il y a 2 années, 5 mois

    Dieu ne nous jugera pas pour les mauvaises choses que nous ne faisons pas. Il nous jugera pour toutes les bonnes choses que nous devons faire et que nous ne faisons pas. (pardonnez mes erreurs de frappe dans le texte ci-dessous, mais en Juin, on m'opèrer de la cataracte). En 1er de Pierre nous lisons: 1 Pierre 4:8-10Louis Segond (LSG) 8 Avant tout, ayez les uns pour les autres une ardente charité, car La charité couvre une multitude de péchés. 9 Exercez l'hospitalité les uns envers les autres, sans murmures. 10 Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mette au service des autres le don qu'il a reçu, C'est bien en relation avec la relation fraternelle qui parle de charité ou d'amour, mais le texte parle d'une charité ardente, c'est pas n'importe quelle charité mais il faut qu'elle comprenne de l'ardeur. Il faut faire attention aux mots de Dieu et ne pas faire les choses selon nos cultures respectives.
  • mercy4all Il y a 2 années, 5 mois

    Psaume 133:1 Le texte bibilique est clair "Oh! qu'il est agréable, qu'il est doux de demeurer ensemble." Dans ce texte, il y a le verbe "demeurer" qui signifie: Continuer d'être dans un certain état, persister à être ; rester : ceci veut dire qu'il y a un effet de permanence dans la relation fraternelle. En fait, c'est l'image du corps de Christ. le Corps de Christ c'est pas de dire "je suis Chrétien" il faut le prouver par certains actes, et la relation fraternelle est l'un de ces actes. Dans nos sociétés, il est difficile voire impossible de maintenir ce genre de relation qui plait á Dieu. Les gens sont pressés, ils n'ont pas le temps. La relation fraternelle á l'église une fois par semaine ou deux fois par semaine n'est pas vraiment ce que j'appelle la relation fraternelle. La relation fraternelle, telle qu'elle se trouve dans la Bible est un commandement. Dieu ne s'excite pas si nous ne tuons pas, si nous ne volons pas, ou aure, mais Il s'attriste lorsqu'Il est conscient que notre relation fraternelle n'existe pas selon Ses normes. Il faut faire attention car nous avons toutes les commandes dans la bible mais nous devosn réaliser que nous ne les appliquons pas dans notre vie. Notre famille spirituelle doit être plus importante que notre famille biologique. Imaginez ceux qui n'ont pas de famille, ou qui ont une famille dysfonctionnelle, s'ils n'ont pas cette relation fraternelle spirituelle, la vie n'a aucun sens, même si on connait la Bible par coeur. La relation fraternelle, c'est pas de parler c'est d'agir au nom de la fraternité.
  • Afficher tous les 7 commentaires