Votre Eglise, connecte-t-elle bien avec les gens ?

Votre Eglise, connecte-t-elle bien avec les gens ?

Cette semaine mon blog est dédié aux leaders qui oeuvrent dans des églises locales. Il y a deux ans, alors que je lisais le livre de John Maxwell « Tout le monde communique mais peu connectent », j’ai réalisé à quel point c’était vrai.  Chaque église ou organisation communique soit verbalement, par écrit ou par son langage corporel. Permettez-moi un exemple personnel.  La semaine dernière mon épouse et moi assistions à un banquet donné par une organisation à laquelle nous venions de nous joindre.  Nous sommes entrés et nous sommes assis à une table où se trouvaient déjà quatre personnes.  Après s’être présentés, deux personnes du groupe nous ont dit : « Bienvenue dans le groupe ! »  Nous avons parlé avec eux quelques minutes puis quatre de leurs amis sont arrivés et en quelques minutes, ils se sont levés et sont allés s’assoir dans la salle du banquet en nous laissant sans aucune excuse.  Bref, ils ont communiqué verbalement que nous étions « bienvenus »  par contre, leur langage corporel  donnait un tout autre message.  Voici trois raisons pour lesquelles il est si important de connecter avec les gens de votre assemblée :

1. Connecter de manière authentique fait que les gens se sentent accueillis.

Comment accueillez-vous et traitez-vous les nouveaux qui vous visitent?  Je ne mettrai jamais trop d’importance sur la « première impression ».  Du moment où les gens arrivent dans le stationnement et entrent dans votre église, ils se « sentent » soit attirés à en découvrir davantage ou ils commencent à chercher un moyen de sortir au plus vite. Connecter, c’est bien plus qu’un simple « bonjour »; c’est de véritablement s’intéresser à la personne et de faire en sorte qu’elle se « sente » vraiment la bienvenue.  La semaine dernière, une personne qui nous visitait pour la première fois nous a dit : « Je cherche une église capable de relations authentiques. »  Parce qu’elle « s’est sentie » bien accueillie, elle est revenue le soir et a pleinement participé à notre session de leadership dont le thème était « Construire des relations authentiques ».

2. Connecter c’est aider la congrégation à développer un mode de vie « Actes » 

Une congrégation qui connecte donne plus qu’une fraternelle poignée de main, une conversation agréable ou un café après le service. Dans Actes chapitre 2, nous lisons que les croyants de l’église du premier siècle partageaient leur vie avec les autres, leurs ressources et étaient engagés à prier, à se supporter et à se servir les uns les autres.  Ils sont allés au-delà de la « fraternisation » ils ont « bâtis des relations » parce que le style de mode de vie vécu dans Actes 2 est de « partager la vie » – celle de Dieu et la sienne. L’adoration, le discipolat, le service envers les autres et la communauté, tout cela commence par l’intérêt réel que nous portons aux personnes en les valorisant et en croyant que Dieu veut faire une œuvre puissante et significative dans la vie de chacun.

3. Connecter c’est reconnaître que l’église est plus qu’une organisation – c’est une famille.

Alton Garrison écrit dans son livre : A Spirit Empowered Church: « Les tempêtes de la vie viendront – des tempêtes personnelles, financières, relationnelles, matérielles et de santé. Si vous n’avez pas un bon fondement et un bon réseau de soutien, ces tempêtes vont avoir raison de tout ce que vous avez pu construire dans votre vie. Sur la terre, l’Église existe pour partager l’Évangile qui est un soutien et un fondement sur lequel nous pouvons construire nos vies et nos relations en aidant les gens à développer une relation avec le Roc, Jésus-Christ. »[1].   Bref, notre foi en Christ est beaucoup plus qu’une panoplie de croyances et d’assistance aux services du dimanche; elle repose vraiment sur le fait de connecter, d’appartenir, de construire des relations en devenant une communauté de guérison – C’est ça l’appartenance à une « famille ».

 

Pour conclure, qu’arriverait-il si la majorité des croyants de nos églises étaient prêts à vraiment connecter entre eux et de s’approprier une vision de l’église semblable à ce que Larry Crabb préconise dans son livre intitulé : « Connecting » ?  Il dit : « J’ai de bonnes raisons de croire que les chrétiens qui fréquentent régulièrement nos assemblées, ceux pour qui « aller à l’église » signifie différentes activités spirituelles, si on leur donnait des ressources, si elle étaient activées, pourraient : guérir puissamment les cœurs brisés, surmonter les dommages subies par des arrière-plans abusifs, encourager les dépressifs à continuer d’avancer avec courage, stimuler les gens seuls à tendre la main aux autres, relever des adolescents et des enfants découragés en leur instillant une nouvelle et sainte énergie, et redonner de l’espoir à des vies de nombreuses personnes qui se sentent rejetées, seules et inutiles. »

 

Question de mentorat : Les gens de votre congrégation se voient-ils comme une famille spirituelle où connecter est à la fois, l’objectif et le centre de leur passion – connecter les personnes avec Dieu par le biais de l’adoration, connecter avec les autres par le service, et connecter avec soi pour une plus grande intégrité ?  Si non, que pouvez-vous débuter pour que cette « connexité » devienne centrale à la vie de votre assemblée ?

 

[1] GARRISON, Alton, A Spirit Empowered Church, An Acts 2 Ministry Model, Influence Resources, Springfield, 2015, Pg. 146



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

4 commentaires