A contre-courant

La scène se passe à la cantine, dans une école chrétienne. Une responsable assez sévère a posé cet avertissement, écrit en rouge, à côté du panier de pommes : «Seulement une pomme par personne, Dieu vous regarde !» A quelques mètres de là, juste à côté d’une pile de biscuits au chocolat, un garçon souffle à l’oreille d’un autre : «Prends-en autant que tu veux, Dieu surveille les pommes pour le moment.»

Ne sommes-nous pas parfois un peu comme ce garçon ? On se trouve des excuses pour faire comme bon nous semble, on dit : «Oui, mais la Bible n’interdit pas d’aller en boîte. Donc, c’est que Dieu le permet.» Evidemment, si on prend la Bible pour une liste de ce qui ne faut pas faire, on trouvera bien des choses qui ne sont pas dedans !

Le véritable problème, ce n’est pas de tenir à jour une liste de ce que le chrétien peut ou ne peut pas faire. Ce qui compte, c’est de savoir quels sont nos motivations et quels buts on se fixe dans la vie. Si notre but est de connaître Jésus et de rechercher son royaume, alors nous n’allons pas essayer d’aller jusqu’aux limites de ce qui est bien.

Les motivations des personnes que nous côtoyons sont les suivantes :

  • Gagner beaucoup d’argent
  • Profiter de la vie
  • Etre populaire
  • Etre quelqu’un d’important

On peut en trouver d’autres, mais celles-ci sont typiques de la culture environnante. C’est la triste réalité ! Malheureusement, il vaut mieux aujourd’hui être un type cool qui change de petite-amie comme il change de chaussettes, plutôt que d’avoir du respect envers les filles. N’est-ce pas l’état d’esprit aujourd’hui ? A quand la dernière fois que vous avez entendu quelqu’un se vanter d’avoir du respect pour les autres ? D’être attentionné, serviable ? En revanche, combien se vantent de leurs expériences plus ou moins douteuses, plus ou moins exagérées, et souvent méprisables ?

Dieu nous appelle à être à contre-courant de la culture parce qu’elle mène à la banqueroute. Pensez au cerf-volant : pour le faire monter, il faut le diriger contre le sens du vent. Tirez-le dans le sens du vent, et il reste à terre ! Ainsi, si nous voulons être élevés par Dieu, il faut aller dans le sens inverse de ce que la culture opportuniste d’aujourd’hui nous propose. Cela ne signifie pas non plus que nous allons nous enfermer dans un mode de vie mielleux, et que nous allons devenir des mangeurs de quiches qui ont toujours la Bible et une cravate de rechange dans leur attaché-case. Non, ce dont ce monde a besoin, ce sont des chrétiens qui savent prendre position pour la justice et pour la vérité. Ce sont des chrétiens qui ne se laissent pas influencer par les recettes «micro-ondes» du bonheur, et qui au lieu de cela, recherchent les plats consistants de la Parole de Dieu. Que ces chrétiens-là sortent de leurs réunions Tupperwares et portent la lumière de Jésus-Christ dans leurs collèges, lycées, ou autres.

«Et quand on allume une lampe, ce n’est pas pour la mettre sous un seau ! Au contraire, on la met bien en haut, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. De la même façon, votre lumière doit briller devant tout le monde. Alors les autres verront le bien que vous faites. Ils pourront chanter la gloire de votre Père qui est dans les cieux.» Matthieu 5.15-16



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire