Comment attirer plus de membres dans le ministère ?

Comment attirer plus de membres dans le ministère ?

Jadis, Napoléon pointant une carte de la Chine, dit : "Ici, repose un géant endormi. Si jamais il se réveille, on ne pourra l'arrêter".  Aujourd'hui, l'Église est un géant endormi. Chaque fin de semaine, chaque banc d'église est rempli de membres ne faisant rien d’autre de leur foi que "de la garder".

La définition d'un membre actif dans la plupart de nos églises est simplement celui ou celle qui assiste régulièrement et soutient financièrement l'église. On ne s'attend à rien de plus. Mais Dieu n'est pas de cet avis. Il compte sur chaque chrétien, pour qu'il utilise ses dons et talents dans le ministère. Si nous pouvions seulement réveiller et libérer le talent énorme, les ressources, la créativité, et l'énergie qui résident dans une église locale typique, le christianisme exploserait en une croissance à un taux sans précédent.

Je crois que le plus grand besoin des églises évangéliques est de libérer leurs membres pour le ministère. Georges Gallup fit un sondage et découvrit que seulement dix pour cent des membres d'églises américaines sont actifs dans tous genres de ministère personnel. Il apparait aussi que quarante pour cent de tous les membres ont exprimé le désir d'avoir un ministère. Ils voudraient bien être impliqués dans un ministère mais on ne leur a jamais demandé ou ils ne savent comment faire.

Je pense qu'un pasteur soucieux nourrit une église saine en planifiant intentionnellement un stratagème pour révéler, mobiliser, et supporter les talents de ses membres. Un simple procédé à suivre permettant un engagement plus profond et consécutif à un meilleur service pour Christ doit être fournit aux gens. Ils ont besoin d'un guide pour aller de l'avant. Jouons au base-ball !

À Saddleback, nous appelons ceci notre Procédé de Développement de Vie. En utilisant la forme du terrain de base-ball (diamant) comme représentation visuelle des gens dans leur progrès spirituel, tous peuvent savoir d'où nous venons et où nous allons. Vous rappelez-vous la fameuse phrase d'Abbott et Costello : "Qui est sur le premier ?" Plusieurs églises n'ont aucune idée.  À Saddleback, nous savons exactement qui est sur le premier, le deuxième, le troisième, et qui a atteint le marbre. Nous célébrons chaque fois lorsqu'il y a quelqu'un qui a avancé à un autre but.  Cela encourage l'engagement.

Nous utilisons le terrain de base-ball comme analogie à la croissance, parce qu'il est universellement compris en Amérique. Les gens peuvent facilement comprendre comment nous voulons qu'ils mûrissent en s'attribuant une borne à chaque but dans leur croissance spirituelle. Nous expliquons à nos membres que notre but est de les aider à bouger autour des buts de la vie ! Nous voulons que chacun d'eux marque !

Nous expliquons aussi que nous ne faisons pas honneur au coureurs laissés sur le sentier à la fin d'une manche !  Pour cette raison, nous avons assigné un membre pasteur à chaque but : membre adhérent, maturité, ministère, et missions. Chaque pasteur joue le rôle d'entraîneur pour chaque but, quelqu'un qui aide chaque coureur à foncer au prochain but.

Au premier but, nous enseignons la base du membre ; au second but, nous enseignons la base de la discipline spirituelle ; au troisième, nous aidons les membres à reconnaître leur forme pour le ministère, et quand ils atteignent le marbre, nous les impliquons dans les missions.  Notre entière structure est fondée sur les besoins, conçue pour nourrir une église saine, et je crois que cela constitue une des rôles clé d'un pasteur.

Votre entraînement doit être orienté vers l'application.  Beaucoup d'églises font l'erreur commune de mettre l'emphase sur la connaissance Biblique et d'exclure l'application pratique de cette connaissance. Par exemple, les membres se sentent souvent coupables d'avoir une faible vie de prière mais personne ne prend le temps de leur expliquer comment faire une liste de prière, comment prier Dieu en utilisant ses noms, et comment intercéder pour les autres. L'exhortation sans explication mène à la frustration. Chaque fois que nous exhortons les gens à faire quelque chose, nous devenons responsables de leur expliquer exactement comment le faire.

Si vous voulez une église saine, vous devez donc devenir un pasteur sain qui enseigne les aptitudes nécessaires pour une bonne vie chrétienne et le ministère. Souvenez-vous que les aptitudes, et non la consécration, sont la clé pour l'efficacité pour toute chose.  " Si on n'aiguise pas une hache au tranchant émoussé, il faut davantage de force pour l'utiliser. En effet, la sagesse est l'instrument du succès" (Ecclésiaste 10.10).

Voici cinq questions que vous devez vous poser à propos de votre programme d'éducation chrétienne :

1. Les gens apprennent-ils le sens et la signification de la Bible ?
2. Les gens se voient-ils, eux-mêmes ainsi que la vie, et les autres, plus clairement selon la perspective de Dieu ?
3. Les valeurs des gens deviennent-elles plus en harmonie avec les valeurs de Dieu ?
4. Les gens deviennent-ils plus compétents à servir Dieu ?
5. Les gens deviennent-ils de plus en plus comme Christ ?

SI vous convainquez les gens de l'importance de marquer et que vous leur soumettiez un entraîneur à chaque but, ce sera plus facile de les mener au marbre. De la même manière, si nous conduisons les gens à grandir spirituellement, leur enseignant quelques règles de base, et leur donnons une direction sur leur progression de but en but, vous pouvez vous attendre à les voir progresser.

Ne placez pas le receveur dans le champ ! Une des excuses la plus courante que les gens donnent pour ne pas s'impliquer dans le ministère est : "Je n'ai tout simplement pas de talent à offrir". Rien ne peut être plus éloigné de la vérité. Plusieurs études nationales ont prouvé qu'une personne moyenne possède entre cinq cent et sept cent aptitudes !

Le vrai problème est en deux parties. Premièrement, les gens ont besoin de faire identifier leurs talents. La plupart utilisent des habilités qu'ils n’ont même pas conscience de posséder. Deuxièmement, ils ont besoin d'être guidés vers le ministère correspondant à leur talent.

Il y a des gens dans notre église qui sont doués d'une multitude de talents non-utilisés de toutes sortes : recrutement, recherche, écriture, aménagement, journalisme, promotion, décoration, planification, divertissement, dépannage, dessin, et même nourrir. Ces habilités ne doivent pas être gaspillées. "Il y a diverses façons de servir, mais c'est le même Seigneur que l'on sert" (1 Corinthiens 12.5).

Nous devons procéder à engager les gens, pas seulement remplir des positions. Se concentrer sur les aptitudes des individus et non les besoins de l'institution, et nous obtiendrons un plus haut taux de succès avec ceux placés dans le ministère. Souvenez-vous, le ministère réside dans les gens, non dans les programmes.

Combien d'équipes de base-ball voyez-vous en réunion ? Je crois que l'église pourrait être plus saine si nous éliminions la moitié des réunions. Cela donnerait définitivement plus de temps pour les ministères et l'évangélisation relationnelle. Une des raisons pour lesquelles les membres ne témoignent pas à leurs voisins est parce qu'ils ne les connaissent pas ! Ils sont toujours partis à une réunion à l'église !

La plus grande valeur qu'une personne peut donner à votre église est son temps.  Étant donné que les gens ont de moins en moins de temps libre, nous devons nous assurer que leur temps sera  utilisé à bon escient, lorsqu'il nous est offert. Si un laïc vient à moi et me dit :  "Pasteur, je dispose de quatre heures par semaine que je peux consacrer au ministère", la dernière chose que je ferais est de le mettre sur un comité quelconque. Je le veux impliqué dans le ministère, non en maintien.

Enseignez à vos membres la différence entre le maintien et le ministère.  Le maintien est le "travail pour l'église" : budget, bâtiment, organisation, etc. Le ministère est le "travail de l'église".

Si vous êtes sérieux pour héler les membres au ministère, vous devez caréner votre structure de façon à favoriser le ministère et minimiser le maintien ! Plus l'organisation à votre église est lourde, plus de temps, d'énergie et d'argent seront nécessaires à la maintenir. Cela est du temps précieux, de l'énergie et de l'argent qui pourraient être investis dans le ministère aux gens à la place. Le style de structure votre église démontre ne suscite pas sa croissance, mais elle régit son taux et la taille de sa croissance.

La meilleure façon d'apprendre le jeu c'est de le jouer. Lorsque les gens commencent à servir dans le ministère, ils auront besoin de formation sur le tas. Cette formation est de loin plus importante et efficace que la formation pré-service. À Saddleback, nous exigeons qu'une formation pré-service minimale. Nous constatons que les gens ignorent les bonnes questions à poser jusqu'à ce qu'ils soient vraiment impliqués dans le ministère.

Dans notre église, nous voulons impliquer le monde aussi vite que possible dans le ministère. Un entraînement long et intensif ne fait que diminuer l'enthousiasme initial. On les lasse avant même qu'ils débutent. Nous remarquons que le genre de personne prête à s'entraîner pour 52 semaines avant de commencer à servir est souvent inefficace quand vient finalement le temps de servir. Ils se présentent comme des étudiants professionnels prenant plus plaisir à apprendre le ministère que de le pratiquer. Nous voulons des gens qui se mouillent. Alors ils deviennent motivés à nager ! La meilleure façon de débuter est de commencer !

Un bon entraîneur renouvelle continuellement la vision. Toujours garder la vision du ministère devant vos membres. Transmettez l'importance de leur ministère, toujours insister sur la signification éternelle d'œuvrer dans le nom de Jésus. La vision motive les gens. La tension les décourage. Aider les gens à réaliser qu'ils investissent dans l'éternité, et qu'il n'y a pas d'autre cause plus importante que le royaume de Dieu.

À Saddleback, notre vision pour la maturité est très claire : Rendre gloire à Dieu en présentant Jésus Christ avec autant de disciples à l’image de Christ possibles, avant son retour. Ne motivez jamais personne au ministère en utilisant la culpabilité ou par pression. Ils ne ressentiraient pas l'inspiration pour servir. Expliquez-leur que le ministère est une occasion de faire une différence durable dans le monde. C'est un privilège que Dieu leur donne. N'hésitez pas à défier les gens à un grand engagement. Aidez- les à voir grand. La motivation est intrinsèquement liée au sens. Quand les gens conçoivent le sens d'une grande cause, ils veulent en prendre part.

J'ai souvent dit aux membres de notre congrégation : "Imaginez que vous mourriez et que cinquante ans plus tard, quelqu'un arrive au ciel et vienne à vous et dise 'Je veux te remercier'.  Vous répondrez 'Je regrette mais je ne crois pas vous connaître'.  Alors il expliquera 'Vous étiez un ministre laïque à Saddleback. Vous avez servi et sacrifié et bâti l'église qui m'a attiré vers Christ après votre décès. Si je suis au ciel, c'est à cause de vous'. Ne croyez-vous pas que cela en valait la peine ?"

Si je connaissais une meilleure façon d'investir ma vie que celle de servir Christ, je l'aurais fait. Il n'y a rien d'aussi important. Aussi, je ne m'embarrasse pas d'excuses pour dire aux gens que la chose la plus importante qu'ils puissent faire de leur vie est de rejoindre une église, s'impliquer dans un ministère, et servir Christ en servant les autres. L'effet de leur ministère pour Christ survivra longtemps à leur carrière, divertissement ou n'importe quoi d'autre qu'ils fassent.
Le secret le mieux gardé à l'église est que les gens se meurent pour pouvoir contribuer par leurs vies. Nous sommes conçus pour le ministère ! L'église qui saisit cela et rend possible pour chaque membre de s'exprimer dans le ministère, va observer une vitalité et une croissance étonnante. Le géant endormi sera réveillé et on ne pourra l'arrêter.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

3 commentaires