Comment construis-tu ?

"Et quiconque ne porte pas sa croix, et ne me suit pas, ne peut être mon disciple. Car, lequel de vous, s’il veut bâtir une tour, ne s’assied d’abord pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi la terminer, de peur qu’après avoir posé les fondements, il ne puisse l’achever, et que tous ceux qui le verront ne se mettent à le railler, en disant : Cet homme a commencé à bâtir, et il n’a pu achever ?" Luc 14.27-30

Lorsqu’on demande à M. Tout le monde de décrire un chrétien, on attend des réponses comme par exemple : « Quelqu’un qui a besoin de croire en quelque chose, quelqu’un qui s’échappe dans la religion, quelqu’un qui ne sait pas s’amuser, quelqu’un qui porte des vêtements kitsch et qui chante des cantiques au son d’une guitare désaccordée. »

Je pense que nous les chrétiens n’avons pas toujours transmis une image fidèle de la vie chrétienne. De telle sorte qu’aujourd’hui, beaucoup de gens ont peur de devenir chrétiens parce que cela les ferait, selon eux, devenir des mauviettes ; et ils devraient se débarrasser de leurs chaussures pour acheter des sandales en cuir chez Emmaüs. Bien entendu, tout ceci est une erreur. Les chrétiens ne sont pas des faibles. De plus, on peut très bien être chrétien sans porter des vêtements kitsch ou des sandales en cuir. Quant à la guitare désaccordée, on s’y habitue, ce n’est qu’une question de temps.

 

Ce que je crains, c’est qu’à force d’entendre des non-sens sur ce qu’est un chrétien, les chrétiens en viennent à accepter ces clichés et à se contenter de la médiocrité. Je sais aussi que le piège consiste à se donner une image artificielle et chercher à paraître. Cependant, il faut trouver un juste équilibre, pour présenter une image positive de la foi. Il en va de la crédibilité de l’Evangile. Jésus n’a-t-il pas enseigné, dans ce passage de l’évangile de Luc, qu’il nous appartient d’être des disciples crédibles au yeux du monde ? Que penser de ce bâtisseur qui a construit la moitié de la tour et qui s’est retrouvé à court de briques et sans porte ? Les voisins se sont alors fichus de lui. De même, un disciple qui s’arrête en chemin devient la risée de ceux qui sont contre Dieu : « Il se dit chrétien celui-ci, mais il est pareil que nous ! »

 

Gandhi, l’homme qui a œuvré pour l’indépendance de l’Inde et qui est resté une figure emblématique de la paix, a dit qu’il aurait pu choisir le Christianisme au lieu de l’Hindouisme,… si toutefois il n’avait pas connu les chrétiens. Bien entendu, le tort de Gandhi était de confondre les chrétiens de conviction et les chrétiens de nom. Gandhi soulève cependant un point sensible : Quelle image donnons-nous de la foi chrétienne ?

 

Sommes-nous de ceux qui disent quelque chose et n’agissent pas selon ce qu’ils disent ? Sommes-nous des bâtisseurs qui ne font que la moitié du travail ? Sommes-nous de ceux qui commencent avec enthousiasme et finissent avec des plaintes ?

 

J’aimerais que nous, les chrétiens, soyons remarqués pour notre fidélité et notre persévérance. J’aimerais que le monde cesse de dire que les chrétiens sont des ratés, et qu’il reconnaisse que les chrétiens sont des gens qui s’accrochent et qui n’abandonne pas leur effort au premier obstacle : des personnes de conviction, sur qui on peut compter. C’est cette image-là que je veux communiquer, et pas celle d’un lâcheur.

 

Vas-tu construire la tour jusqu’au bout, ou comptes-tu t'arrêter avant d’avoir terminé ?



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Vous êtes nombreuses à suivre la nouvelle émission "Nous les femmes" et nous vous en remercions !

Nathalie, Myriam et Carolle vous donnent rendez-vous mardi 26 mai à 14 heures (heure de Paris) pour un Live 100% féminin ! À vous la parole ! 🙋

Ne le manquez pas ! Programmez un rappel 😉

Cliquez sur ce lien pour y participer !

0 commentaire