Convaincu ou à moitié ?

Convaincu ou à moitié ?

C'est l'histoire du petit garçon qui se tenait mal à table. "Guillaume, assieds-toi et sois sage !" lui dit son père.  De mauvaise grâce, Guillaume s'assied, mais, quelques instants plus tard, il déclare ceci : "En apparence je suis bien assis, mais au fond de moi, je suis toujours debout !"

Est-ce que cela vous est déjà arrivé de vous sentir ainsi ?  Quand j'étais jeune, mes parents m'ont parfois demandé de faire quelque chose que je n'avais pas envie de faire.  Comme j'étais d'une nature plutôt obéissante, je me plaignais un peu, mais je faisais ce qu'on me demandait.  Cependant, je montrais souvent par mon attitude que je ne le faisais pas de tout cœur.  Je crois bien que, à de nombreuses occasions, je me comportais exactement comme ce petit garçon à table.

Nul n'est besoin d'être un enfant pour agir ainsi ; cela arrive aussi tous les jours dans le milieu de travail : les dirigeants et managers donnent des consignes à leurs collaborateurs qui, soit les exécutent en grommelant, soit les réalisent sans conviction parce qu'ils ne sont pas d'accord sur leur opportunité ou parce qu'ils estiment que le travail devrait être réalisé d'une autre façon.

J'admets ma propre culpabilité à ce sujet, à certains moments.  Les chefs ne sont pas parfaits – eux aussi font des erreurs et se trompent – mais cela ne nous décharge pas de notre responsabilité de travailleur, en donnant le meilleur de nous-mêmes.  Il y a un verset de la Bible qui traite bien de ce sujet. Dans Colossiens 3.17 il nous est dit : "Et quoi que vous fassiez, en parole ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus…" En tant que disciple de Jésus, ce que je fais – et la façon dont je le fais – reflète le genre de relation que j'entretiens avec Dieu.  Le Livre des Proverbes nous offre d'autres perspectives, nous montrant combien nos mobiles et nos attitudes comptent, tout autant que nos actes.  Considérons ceci … :

Il n'y a pas que ce que vous faites, il y a "pourquoi" vous le faites.  Quand vous faites une bonne action ou quand vous déployez des efforts additionnels dans un projet, pourquoi le faites-vous ?  Est-ce parce que vous estimez que c'est la bonne chose à faire, ou bien pour obtenir de la reconnaissance des autres, ou même pour avoir une chance d'avancement ?   Prenez garde aux mobiles cachés : faire quelque chose qui paraît bien - vu de l'extérieur - mais pour laquelle votre véritable motivation est une forme de gain personnel. "Toutes les voies de l'homme sont pures à ses yeux ; mais celui qui pèse les esprits, c'est l'Eternel" (Proverbes 16.2)

Vous pouvez vous duper vous-même par vos actions. Cela vous est-il déjà arrivé de faire quelque chose qu'au fond vous saviez n'était pas correct, ou du moins suspect, et de rationaliser à tel point que vous vous êtes convaincu vous-même qu'elle était acceptable ?  Se convaincre que quelque chose est correct n'en fait pas quelque chose de correct pour autant.  "Toutes les voies de l'homme sont droites à ses yeux ; mais celui qui pèse les cœurs, c'est l'Eternel" (Proverbes 21.2)

Certains évènements peuvent révéler la nature de votre cœur. Qu'arrive-t-il quand vos actions ne produisent pas le résultat voulu ?  Comment réagissez-vous ?  Si vous vous mettez en colère ou si vous vous découragez, il se peut bien que votre cœur et vos mobiles n'étaient pas aussi purs que vous le pensiez.  "Le creuset est pour l'argent, et le fourneau pour l'or ; mais celui qui éprouve les cœurs, c'est l'Eternel" (Proverbes 17.3)

Soyez prêt à admettre les moments où vous n'êtes qu'à moitié convaincu.  Nous aimerions croire que nos mobiles sont toujours purs et que nous agissons toujours avec plein d'enthousiasme, mais il y a des moments où cela n'est pas vrai.  Quand nous en prenons conscience, plusieurs attitudes s'offrent à nous : nous pouvons ignorer la vérité, justifier notre conduite ou bien tout simplement admettre notre échec et tenter de faire mieux la prochaine fois.  "Qui dira : J'ai purifié mon cœur, je suis net de mon péché ?" (Proverbes 20.9)


© MANNE DU LUNDI est un article hebdomadaire de CBMC INTERNATIONAL, un ministère évangélique à but non lucratif qui a pour objet de servir les gens d’affaires et les professionnels qui veulent suivre Jésus, de présenter Jésus-Christ en tant que Seigneur et Sauveur auprès des autres gens d’affaires et professionnels.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

0 commentaire