Dans le ventre du poisson (suite)

Il est intéressant de noter qu’en demandant à Jonas d’aller prêcher aux gens de Ninive, Dieu allait donner la possibilité à la fois aux Ninivites et à Jonas de se repentir.

On ne connaît rien de la vie de Jonas avant l’épisode de Ninive. Mais je m’imagine que Jonas était un prophète reconnu et qui faisait bien son métier (voir 2 Rois 14.25). Pourtant, bien que prophète, il était rempli de préjudices contre les gens de Ninive. Sans doute avait-il de bonnes raisons. Ninive était en Assyrie, et les assyriens était des ennemis d’Israël. Jonas les avait peut-être déjà vu attaquer ou piller. Et on sait que les assyriens ont déporté des israélites. Jonas avait donc ses raisons de mépriser les gens de Ninive. Cependant, Dieu n’a pas demandé à Jonas d’aller prêcher à des gens qu’il aimait bien, des gens sympathiques, ou des gens respectables. Non, il a demandé à Jonas d’aller prêcher à ceux justement pour lesquels il avait du mépris. Et Jonas n’a pas voulu.

Cela nous rappelle que souvent, Dieu nous demande de parler de Jésus à des gens que nous ne trouvons pas tellement recommandables : des ratés selon les critères de la société, ou on pourrait dire des losers. Evidemment, ce serait tellement plus facile d’aller évangéliser des gens biens ! Mais Jésus n’a t-il pas dit qu’il est venu non pas pour les bien-portants, mais pour les malades, ceux qui savent qu’ils ont besoin de changer de vie ? Nous sommes tentés de faire de l’évangélisation-discrimination : on parle de Jésus aux gens qu’on aime bien et on oublie les autres, parce qu’ils sont trop ceci ou trop cela, ou parce qu’ils ont un piercing ou un tatouage. On oublie facilement que Jésus était l’ami de pécheurs et qu’il n’en avait que faire de l’approbation des religieux et du « religieusement correct ».

Coincé dans le ventre du poisson, Jonas a pu se repentir et dire :

"Quand mon âme était abattue au dedans de moi, je me suis souvenu de l’Eternel, et ma prière est parvenue jusqu’à toi, dans ton saint temple. Ceux qui s’attachent à de vaines idoles éloignent d’eux la miséricorde. Pour moi, je t’offrirai des sacrifices avec un cri d’actions de grâces, j’accomplirai les vœux que j’ai faits. Le salut vient de l’Eternel." Jonas 2.8-10

Jonas a reconnu que le salut ne vient pas du fait d’être quelqu’un de bien, serait-ce un prophète. Le salut vient de Dieu et de Dieu seul, personne ne peut le mériter. Alors s’il plaît à Dieu de sauver les gens de Ninive, Dieu leur donne aussi la possibilité de se repentir :

"La chose parvint au roi de Ninive ; il se leva de son trône, ôta son manteau, se couvrit d’un sac, et s’assit sur la cendre. Et il fit faire dans Ninive cette publication, par ordre du roi et de ses grands; (…) Que les hommes et les bêtes soient couverts de sacs crient à Dieu avec force, et qu’ils reviennent tous de leur mauvaise voie et des actes de violence dont leurs mains sont coupables! Qui sait si Dieu ne reviendra pas et ne se repentira pas, et s’il ne renoncera pas à son ardente colère, en sorte que nous ne périssions point ?" Jonas 3.6-9

La prochaine fois que tu ne veux pas parler de Jésus à quelqu’un, repense à Jonas.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

📚 Un livre exceptionnel !

Nous avons réuni dans un livre, rien que pour vous, les 100 meilleures "Pensées du Jour" du Top !
Pour quelques jours encore, le tarif de ce très beau livre est réduit pour vous permettre de le découvrir et de l'offrir à vos amis.
Plus d’infos en cliquant ici !

0 commentaire