Désillusion

Désillusion

Je m’attendais à ce qu’elle m’appelle pour avoir de mes nouvelles ; je m’attendais à ce qu’elle réponde au message que je lui avais adressé ; je m’attendais, je m’attendais, je m’attendais, et j’attends toujours !

La société nous octroie des droits : le droit au respect, le droit à la liberté d'expression et nous sommes en droit d'attendre qu'ils soient respectés, aussi bien dans le couple que dans la cellule familiale.

Mon propos va au-delà et concerne la relation amicale, conviviale que nous entretenons avec notre semblable. Pourquoi sommes-nous tous dans l’attente d’une réciprocité immédiate lorsqu’il nous semble avoir accompli un acte de gentillesse vis à vis de notre prochain ?

Tout simplement parce que cela fait partie de notre mode de communication. Malheureusement, nous oublions très souvent que personne ne pense comme nous, personne ne voit la vie comme nous, personne ne sait ce que nous « attendons » de lui. En fait, il faut que « l’autre » devine tout cela et grosse déception, car cela ne se réalise pas. Nous voilà contrariés et nous entrons dans le cercle de la frustration, nous espérions tellement !

Jésus nous dit dans Matthieu 7.12 : « Ainsi, tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites–le vous–mêmes pour eux : c’est la Loi et les Prophètes. »

Je reconnais qu’il est difficile de ne rien attendre des autres : un sourire, un mot, un geste et dans ce verset, nous remarquons que si nous voulons que les autres nous témoignent leur estime, nous devons nous aussi leur témoigner notre sympathie.

Si nous arrivons à faire le premier pas, nous pourrons, éventuellement, je dis bien, éventuellement, nous attendre à ce que les autres répondent à nos souhaits. C’est une très grave erreur, je pense, de rester systématiquement dans cette attente. Plus nous attendrons quelque chose des autres, plus grandes seront nos chances de frustration, de déception et de souffrance. Sans retour, cela peut nous plonger dans l’amertume, la colère, l’incompréhension et nous pouvons nous enliser dans le ressentiment face à ces attentes non réalisées.

Je l’ai appris à mes dépens mais j’ai pris conscience que moi aussi j’avais déçu et cela m’a permis de grandir et de continuer à avancer : des portes se sont fermées, d’autres se sont ouvertes, des relations se sont éclipsées, d’autres se sont révélées, et maintenant quand quelque chose d’agréable se présente devant moi, je l’accueille comme un cadeau.

Je suis réellement convaincue d’une chose, c’est « d’attendre en silence le secours de l’Eternel » Lamentations 3-26



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

14 commentaires
  • Sandrine Brood Il y a 6 années, 7 mois

    Merci Jacqueline pour ce message. Comme toi je suis convaincue qu'il faut attendre en silence le secours de l'Eternel. Car Jésus notre véritable ami, aime en tout temps. C'est vrai qu'on attend souvent des autres un retour, quant à moi le frein est parfois de mon côté quand je commence à me demander si l'autre m'acceptera telle que je suis, la peur du rejet peut être difficile à supporter. Par ailleurs, ce n'est pas toujours si facile d'accepter son prochain comme soi-même, mais seul Dieu "comme le dit si bien Robert", peut aimer d'une manière inconditionnelle et nous aider dans notre quête d'amitié sincère. Que Dieu te donne encore beaucoup de cadeau. Soie bénie. Amicalement.
  • Robert Mirot Il y a 6 années, 8 mois

    Coucou ma chérie, Je veux réagir à ton commentaire qui nous et me faire comprendre que nous devons nous "ATTENDRE" à notre DIEU.Cela est merveilleux de savoir qu'il nous aime d'un Amour inconditionnel.Lui seul, nous donne tout ce nous avons besoin et même au-delà de ce que nous pouvons ou demandons selon sa richesse en CHRIST.Sois bénie richement.Bisous mon cœur.Ton petit mari de chéri.
  • nathagasy Il y a 6 années, 8 mois

    c vrai Jésus,merci pour ce partage qui me concerne aussi, apprend moi à ne pas toujours attendre envers les autres Seigneur,car tu disais c'est mieux de donner que de recevoir. Et après d'attendre en silence le secours de l'Eternel
  • Afficher tous les 14 commentaires