Donne-nous à boire

"Jésus lui répondit: Quiconque boit de cette eau aura encore soif; mais celui qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura jamais soif, et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle. La femme lui dit: Seigneur, donne-moi cette eau, afin que je n'aie plus soif, et que je ne vienne plus puiser ici." Jean 4.15-16

Certains auraient cru que le Fils de Dieu venu sur Terre serait aller rendre quelques visites diplomatiques aux gens importants, aux rois et empereurs de l’époque. Il aurait fait une tournée des capitales pour proposer le Christianisme. Il aurait été accueilli en grande pompe à Rome… rien de tout cela ! La semaine dernière, il rencontre une femme parfaitement inconnue au bataillon, dans la contrée de Tyr et Sidon. Cette semaine, il rencontre une autre inconnue, un certaine femme samaritaine dont on ne sait rien avant que Jésus ne la rencontre fortuitement près d’un puits. Et encore une fois, ses disciples s’interrogent sur Jésus : il va constamment trouver les gens dont la vie n’intéresse personne si ce n’est les commères du voisinage.

Jésus demande de l’eau du puits à cette femme, et lui dit ensuite que c’est elle qui devrait lui demander de l’eau. Car l’eau vive que Jésus donne ne laisse jamais soif. La samaritaine ne comprend pas tout de suite que Jésus ne parle plus de l’eau naturelle, mais il parle de l’eau spirituelle qui rafraîchit l’âme. Jésus s’adresse à ses désirs intérieurs, et non plus à ses désirs naturels que sont l’eau ou la nourriture. La femme du puits avait le pouvoir d’étancher la soif de Jésus, mais Jésus avait le pouvoir de répondre aux besoins intérieurs de cette femme.

Jésus n’a jamais rafraîchit l’âme de ceux qui n’avaient pas soif : les religieux. Mais il est allé vers ceux qui avaient réellement soif, qui se sentaient dans le besoin, qui se savaient pécheurs. C’est eux qui sont repartis avec la bénédiction de Jésus. C’est eux qui ont reçu ceux que les pharisiens n’ont pas eu, alors qu’ils se disaient les fils d’Abraham. La grâce de Dieu vient à ceux qui savent qu’ils en ont besoin !

Souvent, nous devenons "habitués" à venir le dimanche à l’église. On y va par automatisme ou par tradition. On considère les choses de Dieu comme acquises… et on perd cette soif de recevoir la grâce de Dieu jours après jours. Quand était-ce la dernière fois que nous sommes entrés dans la présence de Dieu en ayant soif de l’eau vive du Saint-Esprit ? Notre âme a-t-elle soif de la grâce de Dieu sur nos vies ?



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire