Esclave de Mes Habitudes

Esclave de Mes Habitudes

Ma mère me disait souvent que '...nous sommes des créatures d'habitudes'.

Je crois qu'en fin de compte, elle avait raison !

 

Elle-même avait une routine spécifique pour démarrer et pour clôturer sa journée. Sans parler de ses tartines de pain, qu'elle voulait très très minces, et uniquement avec du beurre salé. Voyager avec elle n'était pas de tout repos. En digne héritière de ma mère, je suis devenue assez inflexible à mon tour... Vous pouvez imaginer qu'au début de notre mariage, mon mari et moi, on s'est bien amusés !!! Bref.

 

Dieu est un Dieu d'ordre et sans doute y a-t-il de bonnes habitudes à adopter si nous voulons mettre un peu d'ordre dans notre propre vie. Mais souvent, nos habitudes deviennent “une routine” et on perd de vue le but initial que l'on avait. Je pense, par exemple, à cette exhortation de passer quotidiennement une heure dans la Bible et dans la prière. Certes, c'est une excellente habitude à prendre, dans le but de cultiver une relation plus étroite avec Dieu, de Le connaitre un peu plus. Mais avec le temps – je le sais par expérience – cela risque de devenir une habitude et pas un désir. Alors que cela doit constituer le meilleur moment de la journée.

 

Nous avons des amis qui, à cause de multiples circonstances, furent obligés de quitter leur église, après plus de vingt ans durant lesquels ils avaient été très impliqués. Ce fut un drame et je peux parfaitement le comprendre : j'ai vécu la même chose lors de mon déménagement du sud de la France vers Paris. J'avais passé 15 ans dans un petit village de Provence, que l'on aurait dit tout-droit sorti d'une carte postale. Notre petite église était dynamique, avec de belles réunions, des fêtes célébrées ensemble, des complicités – et aussi, c'est vrai, où chacun avait 'sa' place, 'sa' chaise... J'étais désemparée à l'idée de déménager !

 

Ce n'est qu'un an plus tard, durant une journée bien ensoleillée (je vous promets, cela arrive, même à Paris), que j'ai compris quelque chose d'important. J'avais choisi cette belle journée pour rempoter mes plantes et, en les extirpant de leur pot, j'ai vu que les racines étaient toutes enchevêtrées, et qu'il n'y avait aucune place pour croître. Mes plantes avaient besoin d'être rempotées pour grandir, dans de la terre fraiche et dans un nouveau pot, pour permettre à leurs racines de s'ancrer plus profondément dans le sol.

Et pour moi, je me rendis compte que c'était pareil : la croissance de mes racines était fonction de mes amitiés, de mes routines, d'un environnement connu et maîtrisé autour de moi, mais elle n'était pas basée sur le Seigneur. Alors parfois, Dieu – dans sa sagesse – nous rempote ailleurs, dans une terre fraiche, dans un pot inconnu, où nous redevenons dépendants de Lui et où nos racines peuvent enfin croître en Lui.

 

Aujourd'hui, je peux dire que je suis reconnaissante de ce déménagement. Je peux affirmer en toute franchise que cette expérience m'a fait grandir dans de nombreux domaines. Je prie que cela soit la même chose pour mes amis. Ainsi que pour tous ceux et celles qui sont en train de passer par ce même chemin difficile.

 

Je vous laisse quelques versets qui m'ont encouragé et qui vont m'encourager dans le rempotage suivant.

'Va, quitte ton pays, ta famille et ta maison, pour te rendre dans le pays que je t'indiquerai... je te bénirai... tu deviendras une source de bénédiction pour d'autres'

 

Nous voulons tous être une source de bénédiction pour d'autres, n'est ce pas?

 

Love,

 

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

48 commentaires
  • Carine1383 Il y a 8 années, 4 mois

    C'est tout à fait ce que j'ai ressenti lorsque j'ai quitté mon église, il y a bientôt 6 ans. Je devais quitter mes habitudes, ma zone de confort, mais aussi mes amis, mon église, et repartir de zéro. En fait, une chose n'avait pas changé: Dieu était là avec moi. C'était à Lui que je devais m'attacher premièrement, pour m'épanouir. Je dois dire que le rempotage a été plutôt bénéfique jusqu'à aujourd'hui... Merci pour ce rappel si bien imagé, Sharmion.
  • FB.viveslaure Il y a 8 années, 4 mois

    merci sharmion,des fois je pense a toi et je vois que ta famille va bien sur facebook,je t ambrasse de tout mon coeur ,je m apercois que j ai loupé beaucoup de rdv placés dans ma vie et que mes choix ont étés pour moi, :( ... nous parlons de mauvais choix,biensur,quel gachi ,en tout cas que dieu te bénisse ma soeur,tm,laure de l église de fréjus.si tu veus m apeler je suis sur facebook,laure vives
  • Verite777 Il y a 8 années, 5 mois

    La question est: voulons-nous personnellement faire transparaître nos mauvaises habitudes par rapport à notre style de vie communautaire relié avec le courant de ce monde ? Sommes-nous prêt à changer afin d'être en conformité d'avec la volonté de Dieu et non celle des hommes ? Une bonne habitude pour vous est peut être une mauvaise habitude selon le regard de Dieu ? Se remettre en question, c'est d'accepter de changer toute habitude que l'on croit bonne ou mauvaise. Car qui est seul juge, si ce n'est Dieu seul et à travers sa parole ? Cherchons à plaire à Dieu avant toute chose, analysons notre comportement vis-à-vis de la parole de Dieu (La Bible) avec l'aide de son Esprit. Laissons-nous nous façonner comme l'argile, par notre potier, notre créateur. Par sa grâce, nous pouvons briser notre ancienne vie/ anciennes habitudes, et nous laissons façonner par son amour. Sommes-nous prêt à tout abandonner pour lui ?
  • Afficher tous les 48 commentaires