La christianophobie existe-t-elle en Occident ?

La christianophobie existe-t-elle en Occident ?

Chacun sait ce que signifient “antisémitisme” et “islamophobie”,
sujets qui font malheureusement régulièrement l’actualité
dans nos pays “civilisés”.

Mais peut-on aussi parler de “CHRISTIANOPHOBIE ” ?

Haine, discrimination … : les chiffres en France

Voici ce que dit le communiqué du Ministère de l’Intérieur, en date du 12 février 2019 :

“Après deux années de baisse en 2016 et 2017, le nombre de faits à caractère antisémite a fortement augmenté en 2018. 541 faits ont été constatés l’an dernier contre 311 en 2017, soit une augmentation de 74%. Parmi ces 541 faits, 183 actions antisémites ont été recensées (81 concernent des violences, des tentatives d’homicide et un homicide ; 102 concernent des atteintes aux biens) et 358 menaces à caractère antisémites ont été dénombrées.

S’agissant des faits à caractère raciste et xénophobe, une baisse de 4,2% a été constatée avec 496 actes en 2018 (518 en 2017).

Les actes antimusulmans atteignent cette année, avec 100 faits, leur plus bas niveau depuis 2010.

Enfin, le nombre d’actes antichrétiens est stable sur l’année avec 1063 actes recensés (1038 en 2017).”

L’article complet est ici :

Lutte contre la haine, la discrimination, le racisme et l'antisémitisme

Notons que les actes antichrétiens arrivent en dernière position. Pourtant non seulement le chiffre est le plus élevé de tous, mais en plus il n’est pas “stable”, mais en augmentation.

La suite du document précise les actions menées contre le racisme et l’antisémitisme.

Seule la conclusion rappelle que les actes antichrétiens sont aussi condamnables.

Où trouver des infos sur ce sujet ?

Le blogue “L'observatoire de la Christianophobie” recueille des infos via des médias, mais aussi très souvent grâce à des Internautes qui signalent des faits en donnant les sources et en transmettant des photos. Ceci en France, et dans le monde*.

*Le site de Portes Ouvertes est cependant beaucoup plus renseigné sur les faits dans les autres pays.

En France, les églises sont très souvent le théâtre de profanations, destructions diverses, incendies criminels, cambriolages, tags ... Les écoles chrétiennes sont aussi visées (tags), une librairie chrétienne a été vandalisée en ce début d’année, des tombes sont régulièrement profanées ou taguées. Les quotidiens régionaux n’y consacrent souvent que des entrefilets, et les médias nationaux semblent tout bonnement ignorer le sujet. Les chrétiens sont régulièrement sujets aux moqueries, insultes, voire aux blasphèmes (émissions télévisées, spectacles). Les attaques purement physiques sont rares, à l’exception de l’assassinat en pleine messe du père Jacques Hamel, en 2016, qui avait soulevé l’indignation générale.

Tout cela fait dire à nos compatriotes que nous exagérons, et que le problème n’existe en réalité que dans nos pauvres têtes de chrétiens timorés et paranoïaques. Pour ma part, je l’ai souvent entendu.

" Pourtant [février 2019] marquera probablement dans les annales, le pire mois jamais enregistré de profanations antichrétiennes en France. "
Daniel Hamiche, journaliste, administrateur et rédacteur du blogue L’Observatoire de la Christianophobie.

Première conclusion :

La  christianophobie existe, les chiffres officiels le montrent, pourtant c’est un vrai sujet tabou, peu, pas ou mal relayé dans nos médias.

En  effet, nos pays occidentaux, dont la France, ont des racines chrétiennes historiques qui sont de plus en plus mises à mal ou carrément niées dans les médias, les discours et les choix politiques.

Pourquoi cette injustice et cet aveuglement ?

Jésus lui-même nous a prévenus il y a deux mille ans, et il nous en a donné les explications :

" Si le monde vous déteste, sachez qu'il m'a détesté avant vous.
Si vous étiez du monde, le monde vous aimerait, car vous seriez à lui. Vous n'êtes pas du monde, mais je vous ai choisis du milieu du monde ; c'est pour cela que le monde vous déteste.
Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite : ‘Le serviteur n'est pas plus grand que son seigneur.’ S'ils m'ont persécuté, ils vous persécuteront aussi ; s'ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre.
Mais ils vous feront tout cela à cause de moi, parce qu'ils ne connaissent pas celui qui m'a envoyé. "
Jean 15.18-21

Même si nous n’en avons pas conscience en permanence, surtout dans nos pays occidentaux où la liberté de penser et la liberté d’expression sont mises en avant, nous sommes pris dans un combat spirituel. Ce n’est pas une nouveauté, c’est même une réalité omniprésente depuis la venue de Dieu sur notre terre dans la personne de son Fils Jésus.

" Mais moi je vous dis : Aimez vos ennemis, [bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous détestent] et priez pour ceux [qui vous maltraitent et] qui vous persécutent, afin d'être les fils de votre Père céleste. En effet, il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.
Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les collecteurs d’impôts n'agissent-ils pas de même ?
Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d'extraordinaire ? Les membres des autres peuples n'agissent-ils pas de même ?
Soyez donc parfaits comme votre Père céleste est parfait. "
Matthieu 5.44-48

Nous devons (re)connaître nos ennemis humains et spirituels, et pour cela oser regarder les choses en face, sans forcément nous mettre en danger, mais sans nous cacher non plus. Plus encore, Jésus nous demande impérativement de les aimer même s’ils ne sont pas “aimables” et d’intercéder pour eux. Notre témoignage et notre identité chrétienne sont à ce prix. Notre référence et notre modèle sont Jésus lui-même qui l’a vécu au prix de son sang pendant sa vie terrestre. Nous devons, à son image, faire la différence par notre comportement.

"Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j'ai vaincu le monde. "
Jean 16.33

Humainement parlant, la mort de Jésus sur la croix était un échec retentissant. Mais spirituellement parlant, c’est la plus grande victoire de tous les temps. Alors soyons comme Jésus, dans la paix, sa paix qui dépasse toutes nos circonstances.

Deuxième conclusion :

Le problème est spirituel, alors PRIONS et INTERCÉDONS, pour nous, nos proches, nos collègues de travail, nos artistes, nos journalistes, nos dirigeants, et tous ceux que nous côtoyons de près ou de loin.

Vous pouvez aussi lire :

La persécution est-elle “normale” dans la vie d’un chrétien ?



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

33 commentaires
  • MichelNormand Il y a 7 mois

    Ephésiens: 6.12 Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes.
  • ELIO Il y a 7 mois, 2 semaines

    Si certains pays occidentaux semblent encore être à l’abri du phénomène christianophobe, il est bon de se rappeler qu’il sera mondial (1) comme le révèle l’Ecriture (Ap 13 : 6-8), qu’il s’exprime par des actes de nature physique, d’ordre matériel, comme aussi de nature psychologique (pressions diverses, décrets, lois) qui introduiraient une situation contraire à l’éthique du peuple de Dieu (Lé 22 :1 ; Ro 1 :26-27, par exemple). Aussi, forts de ce que nous savons, est-il juste que dans ce cadre de la christianophobie nous parlions tous d’une seule voix lorsque la nécessité s’impose, en ayant à cœur les paroles du Seigneur (Jean 13 :34-35) qui remisent au placard ce qui est division, pour devenir cette force qui « déplace les montagnes ». Amen ! (1) En soulignant que cet esprit anti-peuple de la Sainte postérité n’a cessé de se répandre, sous ses divers aspects, depuis la naissance de l’Eglise (Pentecôte) jusqu’à nos jours (Ap 12 :1, 13-18). (Pour mémoire, pour ceux qui veulent comprendre : « Un temps, des temps, et la moitié d’un temps (ou 1260 jours) est une équation paramétrique décroissante qui s’écrit : « x+nx+x/2=1260 » et qui tend vers sa valeur la plus basse proche de « zéro », ce qui correspond à la Parole « qu’il n’y aurait plus de temps » (Ap 10 :6-7), ce qui veut dire que la valeur du paramètre « n » est seulement connue du Père (lire Matthieu 24 :3, 36). Bien à vous dans le Seigneur.
  • carine-ndamfeu Il y a 7 mois, 2 semaines

    Aux États Unis nous vivons beaucoup plus librement notre foi que nos frères de France et d’autres pays occidentaux. Nous continuerons à rester en prière jusqu’à ce que le Seigneur change les cœurs des incrédules.🙏🏾
  • Afficher tous les 33 commentaires