La grande délivrance

La grande délivrance

Cet article est le dernier d’une série de cinq sur le livre de Joël. Il fait suite à celui nommé " Tous prophètes ".


Article 5 :
Le prophète nous parle du rétablissement d’Israël après un épisode de jugement. Dans le dernier article, nous avons découvert l’éclairage de Joël sur la Pentecôte. Depuis Christ, ce renouveau est offert par l’Esprit, de manière généreuse. Une seule condition au salut : s’approcher de Dieu dans la repentance et la foi.

Ainsi nous sommes sauvés ! Mais sauvés de quoi ? Pour celles et ceux qui le souhaitent, vous pouvez lire le dernier chapitre de Joël (3.1-21 ou 4.1-21 selon les Bibles).

Dés les premières lignes, le texte nous introduit dans une atmosphère lourde. L’Eternel entre en procès contre les nations. Les accusés sont nommés. Il s’agit de toutes les nations hostiles à Dieu. Les chefs d’accusations sont énoncés. Dieu leur reproche d’avoir porté atteinte à ce qu’il a de plus cher.

Joël décrit ces foules pleines de rébellion qui montent contre Dieu. Alors qu’elles entrent sur le champ de bataille, surprise, c’est une cour martiale. Là, les coupables sont traités selon leurs actes. Le verdict est sans appel. La juste colère de Dieu frappe ses ennemis. Voilà de quoi nous sommes sauvés.

Parce qu’à la Croix, la colère de Dieu s’abat sur Jésus-Christ, nous pouvons échapper au jugement. Quiconque refuse cette évidence se prendra de plein fouet la colère de Dieu, au dernier jour. Mais qui se repent et croit en Jésus-Christ, découvre en lui de quoi épancher sa soif de Dieu.

Epancher complètement ? Pas encore ! Car le plein rétablissement du peuple de Dieu passe par une victoire complète sur tous ses adversaires. Alors seulement, le peuple de Dieu est relevé, et peut jouir de la présence de Dieu pour toujours.

Oui nous sommes déjà pardonnés du péché, déjà délivrés du diable. Pourtant nous péchons encore. Satan court toujours. Oui nos contemporains qui refusent Dieu sont déjà jugés, mais Dieu leur accorde encore la liberté de le défier.

La venue de Christ inaugure les derniers jours. Mais les jours de la fin commencent par une période de patience de l’Eternel. Et heureusement sinon personne ne pourrait être sauvé. Mais un jour, Dieu y mettra fin. Il frappera ses ennemis.
Alors Dieu sera pour toujours au milieu de son peuple, comme une source vivifiante qui ne tarit jamais. Il nous bénira au-delà de toute espérance.

Ce passage et ce livre nous adressent un appel pressant. Notre rétablissement est lié au pardon de nos péchés et à la présence de Dieu en nous. Recherchons sa présence. Ne cherchons pas dans le péché, et hors de la présence de Dieu ce que nous ne trouverons qu’en lui.

En partenariat avec www.famillejetaime.com

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com
3 commentaires
  • Gaston-chrétien Johnson Il y a 14 années, 6 mois

    Amen. merci pour cet enseignement de la Parole de l'Eternel on ne peut plus edifiant et révélateur de la volonté et de la profondeur de l'Amour de notre Père Céleste. je rends gloire au Dieu de Jacob en Jésus-Christ notre Seigneur et notre Dieu-Rédempteur. Amen.
  • Patrice Ogier Il y a 14 années, 6 mois

    merci du message dominique. Joel chapitre3, nous parle de la fin,sa gloire du régne messianique.le peuple de DIEU sera en sécurité,cela sera magnifique pour Israel et les nations parce que CHRIST sera sur terre pour les mille ans . alléluia !!! nous qui sommes sauvés par JESUS de tous péches.
  • Marco Malonda Il y a 14 années, 6 mois

    Amen!, so profound ever, praise the lord for this page. God bless you 4 this thought. Mike