La promesse du Père

Cependant je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous; mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai.

Jean 16-17

On entend parfois dire : « Ah si seulement j’avais pu vivre au temps de Jésus ! J’aurais tellement aimé le voir ! »

Je ne sais pas si j’aurais préféré vivre du temps de Jésus. Tout d’abord, j’aurais eu de bonnes chances de naître dans une famille d’esclaves sous l’Empire Romain, ou alors dans un pays sur le point d’être envahi par ses légions. Ensuite, pour aller voir Jésus, j’aurais dû prendre mon courage à deux mains : j’aurais dû aller au milieu des foules qui suivaient Jésus. J’aurais dû essayer de m’approcher, au risque de contrarier Pierre et les disciples qui n’étaient pas toujours des gens faciles à vivre et qui au début de leur formation de disciples sentaient sans doute encore le poisson (Luc 5). Je dois dire qu’à la place de Jésus, j’aurais eu bien du mal avec cette odeur ! Le tout pour passer seulement quelques minutes avec Jésus, qui avez un programme très chargé entre les guérisons et les enseignements. J’aurais été frustré de le voir partir si vite, et je ne l’aurais jamais plus revu !

Jésus savait ces choses. Il avait prévenu les disciples qu’il s’en irait. Et il leur avait dit de ne pas être dans la tristesse, parce qu’il avait prévu de leur envoyer quelqu’un qui serait toujours présent, alors même que Jésus serait retourné auprès de Son Père.

Comme il se trouvait avec eux, il leur recommanda de ne pas s’éloigner de Jérusalem, mais d’attendre ce que le Père avait promis, ce que je vous ai annoncé, leur dit-il; car Jean a baptisé d’eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint-Esprit.

Actes 1.4-5

Jésus nous a donné le Saint-Esprit. Il ne nous a pas dit ‘C’est bon les gars, je suis mort pour vos péchés, j’ai fait mon boulot ! J’en ai fini avec vous, rendez-vous au paradis !’ Non, il a envoyé le Saint-Esprit, qui est Dieu avec nous chaque jour, afin de nous enseigner, de nous réconforter, de nous guider et de nous transformer pour que nous ressemblions plus à Jésus.

Le désir du Saint-Esprit, c’est de construire une relation avec chacun d’entre nous. Construire une relation, cela signifie partager des émotions, se confier l’un à l’autre, avoir une intimité… Jésus, en tant qu’homme, ne pouvait pas avoir une intimité avec chacun en particulier. Mais grâce au Saint-Esprit, cela devient possible !

Recherches-tu l’intimité du Saint-Esprit ? Recherches-tu à passer plus de temps avec Lui ? C’est toi qui détermine le temps que tu passes avec Lui. Car Il ne va pas t’enfermer dans ta chambre contre ta volonté. Et c’est toi aussi qui décide le degré d’intimité que tu auras avec Lui, selon que tu Lui confies un peu ou tout de toi ! Aujourd’hui, qu’as-tu fait de la promesse de Jésus : Attends ce que le Père a promis !



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire