L’appel d’Abram, l’appel de Dieu

L’appel d’Abram, l’appel de Dieu

Il est une chose fondamentale et plus que nécessaire pour notre équilibre personnel mais également spirituel, c’est de découvrir l’appel que Dieu a établi sur notre vie. Pourtant, il ne faudra pas que cette recherche nous paralyse et nous empêche d’honorer notre Dieu.
Lorsque l’on parle d’appel, il en est un qui nous vient immédiatement en mémoire : celui d’Abram dans le livre de la Genèse.

«  L'Éternel dit à Abram : Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai ».
Genése 12,1- NEG.

C’est par cet ordre que Dieu envoie Abram dans un pays lointain, étranger, séparé de sa famille. Il doit quitter père et mère et mener sa famille en terre inconnue. La suite de l’histoire nous montre qu’Abram, que Dieu appellera Abraham, deviendra le père des nations et que par lui elles seront bénies. Par cette obéissance, Abraham accepta de mettre la première pierre à l’édifice que Dieu souhaitait établir. Il fut l’outil précieux entre les mains de Dieu en répondant au « Viens vers moi »  de Dieu.
Cependant, il est important de ne pas considérer uniquement l’appel de Dieu comme un ordre à se mettre en marche et à agir pour lui sur terre. Car, comme le montre la traduction d’André Chouraqui au verbe aller à l’impératif, (Va) succède l’expression « pour toi » ou « vers toi » hors de ton pays […] ».

L’idée importante que l’on trouve ici est la suivante :
En nous révélant notre appel, Dieu souhaite, comme pour Abraham, nous révéler notre identité, afin que nous nous y établissions.
Ainsi Dieu ne définit pas seulement son appel de Dieu comme un « faire », une « action ».

A l’homme, il dit « Va vers toi », découvre ton identité, les traits de ton caractère qui sont une force et ceux qui sont encore une faiblesse. Découvre et établis-toi, acceptant avec joie les capacités et les limites que je te donne. Ainsi en quittant sa famille, son pays, Abram va devoir être responsable de sa femme et de son troupeau puis plus tard être un père.

L’appel de Dieu prend son sens lorsque ETRE et FAIRE coexistent en équilibre. Car marcher vers Dieu, c’est également marcher vers moi-même.

Cette expression « va pour ou vers toi » apparaît une fois seulement dans le pentateuque en Genèse 22,2 lorsqu’il a demandé à Abraham de se rendre dans le pays de Moriya pour y offrir en sacrifice son fils Isaac. Une seconde demande de Dieu qui va conduire Abraham à obéir et commettre un acte qui dépasse l’entendement humain (sacrifier son fils) et à découvrir et construire un peu plus son identité d’homme de Dieu et aussi de père.

Alors ayons l’assurance que lorsque Dieu nous révèle ou nous révélera son plan sur nos vies, il cherchera à construire notre relation avec lui, et nous permettra de nous construire nous-mêmes.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

8 commentaires
  • Haim Il y a 4 années

    Il y a dans ce commentaire un élément très important qui échappe dans cette analyse . En effet ,lorsque D.ieu dit a Abram :" Va pour toi de ton pays ,de ta patrie,de la maison de ton pére...." Cela signifie que D.ieu dit à Abram qu'il doit partir avec sa femme ,sans emmener personne d'autre . Mais Abram n'a pas bien compris le message et emmène avec lui Lot ,le fils de son frère qui est issu de la maison de son père . Par contre la seconde fois ou D.ieu dit a Abraham " Va pour toi au pays de Moriya....." Gen 22:2 Abraham a tres bien compris le message et il n'emmène personne a part son fils bien sur . Il aura fallut quasiment 40 ans a Abraham pour qu'il apprenne a bien comprendre ce que D.ieu ordonne.
  • Judith Ph. Augustin Il y a 6 années, 9 mois

    Amen!!!!!!!
  • Marie Blanche Il y a 6 années, 9 mois

    connaître l'appel de Due dans sa vie est très important. chaque femme doit connaître l'appel de Dieu dans la vie de son époux et aider celui-ci à l'accomplir. Notre PERE donne moi de coopérer avec Toi pour être une aide convenable et que ce jour Tu nous disons bons et fidèles serivteurs
  • Afficher tous les 8 commentaires