Le foot

« Mais, qu’est-ce tu fous, t’as une jambe de bois ou quoi ? Même ma grand-mère l’aurait mis dans les buts ce ballon ! », s’écrie Drazick en se levant de son fauteuil. Trente secondes après, calmé, il se rassoit à nouveau. Il attrape un verre sans même lâcher des yeux l’écran devant lui et prend une gorgée de coca. Il repose le verre, les yeux toujours fixés devant lui, et marmonne quelques mots dans sa barbe. Il tâtonne avec sa main gauche pour trouver le paquet de chips, et s’enfile quelques chips. Une autre gorgée pour faire passer les chips, quelques chips pour faire passer le coca, et ainsi de suite…

« TU LE VOIS LE BALLON, OUI OU NON ?! » A nouveau, Drazick perd son sang-froid. On croirait qu’il se dispute avec quelqu’un, qu’il va sortir les poings et en coller une dans la tête d’un gros plein de soupe. Mais il n’y a personne avec lui, seulement une boîte qui renvoie des images avec des petits bonhommes qui courent après un ballon.

« C’est pas vrai, ils sont même pas capables de toucher le ballon ! On dirait Blanche-Neige et les 7 nains sur un stade de foot ! Sauf qu’ils sont pas 7, mais ils sont 11. Mais à part ça, c’est pareil ! Et à part aussi qu’ils n’ont pas de chapeaux pointus ! Mais sinon, on dirait une équipe de nains de jardins. Sauf aussi que les 7 nains chantent « Eh Ho, Eh Oh on rentre du bouleau », et eux ils chantent « Allons enfants de la patrie ». Mais ils auraient mieux fait de faire jouer Grincheux et ses copains plutôt que ces guignols ! »

Au football, il y a deux catégories de personnes. Il y a ceux qui jouent, et il y a ceux qui regardent. Drazick fait partie de la deuxième catégorie. La dernière fois qu’il a touché le cuir d’un ballon, c’était l’été dernier. Il était à un camp de jeunes, et on l’avait désigné pour faire goal. Ce jour-là, on l’avait surnommé ‘Drazick la passoire’. Depuis, il n’avait pas retouché un seul ballon. Drazick aime le foot pourtant, mais il aime le foot en tant qu’observateur extérieur. Il n’est pas tellement à l’aise lorsqu’il s’agit de centrer, dribbler, tacler… pour de vrai.

En tant que chrétiens, ne sommes-nous pas souvent tentés de nous asseoir sur un fauteuil, avec un bon verre de coca à droite et une quiche à gauche et de vociférer comme des spectateurs d’un match de foot : « Vas-y frère, Dieu est avec toi, va de l’avant ! ». Parfois même, nous regardons certains chrétiens qui essaient de faire des choses pour Dieu, mais pour diverses raisons, ont du mal à atteindre leur but. Les spectateurs que nous sommes se mettent alors à donner des conseils : « Fais une passe à droite, centre, dégage le ballon, continue à prier sœur, Dieu va t’aider… » Nous devenons des chrétiens spécialistes de la vie chrétienne. Nous savons comment mener une âme à Christ, comment il faut prêcher, comment il faut jouer de la guitare… Nous avons la science sur tout et nous sommes persuadés que si les autres faisaient comme nous ferions, tout irait beaucoup mieux.

Mais où sont passés ces chrétiens qui ne se contentent pas de regarder la vie chrétienne sur un fauteuil, mais qui se mettent en tenue et vont sur le terrain ? Ou sont ces chrétiens qui sont prêts à plonger dans la boue pour arrêter un ballon qui va rentrer dans le but ? Ou sont ces chrétiens qui vont laisser tomber leur coca et leur quiche et qui vont se lever tous les matins pour aller à l’entraînement ? On sont-ils ceux qui vont prendre des risques, qui vont tomber, se faire mal, se relever, tomber encore, heurter l’adversaire, taper dans le ballon… ?

Qui a dit que la foi était pour les faibles ? L’église est là pour soigner les blessés de la vie, bien sûr. Cependant l’église a besoin de jeunes chrétiens qui sont décidés à sortir de leur moitié de terrain pour prendre des risques ! L’église a besoin de Zinédines de la foi qui iront relever les défis qui semblent impossibles. Elle a besoin de jeunes chrétiens que ne se contentent pas de l’Evangile ‘peace and love’, mais qui obéissent à l’appel de Dieu « Ne t'ai-je pas donné cet ordre : Fortifie-toi et prends courage ? Ne t'effraie point et ne t'épouvante point, car l'Éternel, ton Dieu, est avec toi dans tout ce que tu entreprendras. » Josué 1.9

Est-ce que ces chrétiens vont sortir de devant leur petit écran et prendre des risques ?

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire