Les hommes affrontent-ils le conflit?

Les hommes affrontent-ils le conflit?

Oser affronter le conflit, c’est respecter l’autre.

Quelqu’un me confiait récemment que dans sa famille, les conflits étaient interdits. Un conflit, ça fait " bazar ", c'est pas beau, pas chrétien ! Incompatible avec l’image d’une belle famille unie. Obligation donc d’étouffer les révoltes, de faire semblant d’être d’accord... En bref : que tout soit beau et calme à l’extérieur.

Or, cette personne avait un caractère plutôt " réactif ". Dur dur de se plier aux consignes ! Mais son père veillait : pas question de laisser parler les pétards ! Résultat ? De la dynamite, qui explosait à l’intérieur d’elle-même et la détruisait.

En tant que pères, sommes-nous de ceux qui bâillonnons les insurgés, ou laissons-nous parler la poudre… et la négociation ?

Aussi difficile que ce soit, nous devons apprendre à faire face aux conflits. Ils sont inévitables, terriblement destructeurs si on les laisse s’envenimer et que chacun tire à bout portant sur l’autre dans le but de le terrasser. Les blessures peuvent être graves.
Mais ces conflits peuvent être profondément constructifs dans les relations s’ils sont acceptés comme l’expression des différences ou d’un mal-être.

Tous les bons stratèges vous le diront : étouffer la grogne par la force, c’est comme fermer le couvercle d’une cocotte-minute, soupape bouchée, en laissant le feu allumé: tôt ou tard, l’explosion se produit et … bonjour les dégâts !

C'est vrai, c'est difficile pour chacun de faire face aux conflits. Mais ne pas le faire, c'est bien pire!

En partenariat avec : www.famillejetaime.com

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

4 commentaires
  • geogui Il y a 10 années, 10 mois

    "Sil est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes..."(Rom.12:18),nous dit l'apôtre Paul.Il est donc possible que nous soyons confrontés à des conflits!Et comment ne le serions-nous pas? C'est une donnée de la vie!Dans le foyer, nous devons apprendre à les gérer avec sagesse.Comme le dit si bien l'auteur,les fuir ou les ignorer,ne fait que leur redonner vigueur pour "exploser" plus tard.Les résoudre,c'est aider l'autre et soi-même,à franchir une étape supplémentaire dans la compréhension réciproque.
  • ronath Il y a 10 années, 10 mois

    merci Alain pour le message.
  • miensah Il y a 10 années, 10 mois

    les conflits nous aident à nous remettre en causes et surtout à nous parfaire.Plus on fait fi des conflits plus les degats seront enormes .Dieu nous benisse!
  • Afficher tous les 4 commentaires