Ma carrière de chasseur de reliques

Il y a plusieurs années, alors que je jouais avec le jeune voisin d’à côté, son père nous a appelés pour nous faire chercher un trésor. Tandis qu’il creusait dans son jardin, il avait découvert des pièces qui étaient enterrées là depuis peut-être 10 ou 20 ans. C’était des vieux francs des années 70, un butin que quelqu’un avait caché, puis oublié ou perdu. Nous avons cherché tout autour, et trouvé plusieurs de ces pièces. Nous croyions que c’était un vrai trésor, et nous pensions déjà à ce que nous allions pouvoir acheter : la dernière console du moment, des jeux vidéos…  Mais le père de mon copain, qui connaissait la véritable valeur des francs des années 70, a refroidi notre fièvre de l’or en disant ceci : « Ces pièces ont de la valeur pour les collectionneurs, mais même en en tirant un bon prix, c’est pas avec cela que vous allez faire fortune ! » Nos espoirs se sont évanouis. Nous avons eu de quoi acheter quelques bonbons avec notre trésor, mais nous n’avons jamais eu les jeux vidéos. Depuis, je n’ai jamais plus trouvé de trésor. Ma carrière d’Indiana Jones, chasseur de reliques et de trésors anciens, s’est arrêtée ce jour-là.

Cette histoire, qu’illustre-t-elle au juste ? Elle montre qu’il y a parfois un gouffre entre la valeur que nous accordons à quelque chose, et sa valeur réelle. Nous sommes capables de nous accrocher à un supposé trésor, pour terminer à la fin avec de quoi acheter seulement quelques carambars et quelques malabars. Cette histoire, Jésus l’a enseignée d’une autre manière :

"Et voici, un homme s’approcha, et dit à Jésus : Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? Il lui répondit : Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon ? Un seul est le bon. Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. Lesquels ? lui dit-il. Et Jésus répondit : Tu ne tueras point ; tu ne commettras point d’adultère ; tu ne déroberas point ; tu ne diras point de faux témoignage ; honore ton père et ta mère ; et : tu aimeras ton prochain comme toi-même. Le jeune homme lui dit : J’ai observé toutes ces choses ; que me manque-t-il encore ? Jésus lui dit : Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi. Après avoir entendu ces paroles, le jeune homme s’en alla tout triste ; car il avait de grands biens." Matthieu 19.16-21

Le jeune homme riche avait un trésor qu’il voulait garder pour lui tout seul. Son problème, c’est qu’il a donné plus de valeur à ce trésor qu’à ce que lui a demandé Jésus. Qui n’a jamais eu de trésor dans sa vie ? Ce n’est peut-être pas une grande richesse, mais c’est la chose qui a le plus d’importance : un look impeccable, une belle voiture. Ca peut être une personne aussi, ça peut être beaucoup de choses ! Josué 7 raconte l’histoire d’Acan, qui avait caché sous sa tente des objets que Dieu avait demandé de détruire. Son trésor ne valait pas beaucoup, mais lui a coûté très cher. Voici ce qui arrive si tu retiens ce que Jésus te demande de lâcher : tu repars tout triste. Tu perds la présence et la bénédiction de Dieu sur ta vie, si tu laisses un trésor devenir plus cher que tout autre chose. Est-ce que ce trésor peut avoir assez de valeur pour que ça en vaille la peine ?…

"Mais cherchez à posséder beaucoup de richesses auprès de Dieu. Là, les insectes et la rouille ne détruisent rien, les voleurs n’entrent pas et ils ne peuvent pas voler. Oui, là où tu mets tes richesses, c’est là aussi que tu mettras ton cœur." Matthieu 6.20-21



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire