Nos attentes et nos déceptions – 2ième partie

« Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. » 2 Corinthiens 12.9

Quand j’étais plus jeune, je regardais les vieilles séries de Zorro, Batman et Robin, et d’autres. Et chaque fois que je regardais ces séries, la fibre du justicier super héros rejaillissait en moi. Je ne vous le cache pas, j’ai désiré être un super héros. J’aurais voulu avoir des capacités extraordinaires pour mettre en fuite les bandits les plus redoutables et voler littéralement au secours de leurs victimes. J’aurais voulu pouvoir dire au jeune garçon que j’aurais rattrapé en vol : « Rien de cassé, petit ? ». J’aurais voulu pouvoir dire à la police avec le plus grand détachement : « Ces deux-là sont bons pour la prison, je vous laisse vous charger d’eux ! » Et bien sûr, j’aurais fait toutes ces bonnes actions en toute humilité, sans jamais mettre en avant mes pouvoirs surhumains. J’aurais été admiré sans que cela ne me monte à la tête. J’aurais été le héros exemplaire.

J'aurais voulu pouvoir voler au secours des malheureux

 

Bien entendu, les choses ne se sont pas tout à fait terminé comme ce garçon aurait voulu. Premièrement, je n’étais pas assez riche pour m’acheter un costume adéquat. Et deuxièmement, j’aimais beaucoup trop dormir pour rendre la justice pendant la nuit. Et pendant la journée, je devais aller étudier comme tous les autres. C’est ainsi que ma carrière de justicier masqué n’a jamais vraiment commencé. J’espérais devenir un héros, et je n’ai jamais arrêté le moindre brigand ! Quelle déception ! Quelle humiliation !

 

Qui ne s’est pas dit un jour : « Si j’étais plus costaud, ou plus intelligent, ou plus ceci ou cela, alors je serais capable de faire le bien ! » ? Qui ne s’est pas un jour senti incapable ou incompétent par rapport à d’autres personnes qui réussissent ? On est si souvent déçu par nous-mêmes ! Mais voilà, j’ai une bonne nouvelle pour tous ceux et toutes celles qui auraient voulu être un héros ou une héroïne et qui se sont sentis lâchés par eux-même :

 

C’est dans notre faiblesse que Dieu se glorifie.

 

Vous souvenez-vous ce qu’a dit Gédéon lorsque Dieu lui a demandé de délivrer Israël ? Il a répondu : « Seigneur, pardon ! Comment est-ce que je peux délivrer Israël ? Mon clan est le plus faible de la tribu de Manassé. Et moi, je suis le plus jeune de ma famille.» (Juges 6.15) Gédéon s’est dit que Dieu s’était trompé de personne. Cependant, Dieu lui a répondu : « Je serai avec toi, et tu battras les Madianites comme un seul homme. » Et Dieu s’est glorifié au travers d’un jeune homme qui se disait faible.

 

Et vous souvenez-vous ce qu’a dit Moïse lorsque Dieu lui a demandé de parler au Pharaon afin qu’il délivre le peuple ? Moïse a répondu : « Ah, Seigneur, excuse-moi ! Je ne sais pas parler. » (Exode 4.10) On sait que par la suite, Moïse a conduit le peuple hors d’Egypte. Dieu s’est glorifié au travers d’un vieil homme qui ne savait pas parler.

 

Dieu a utilisé le prophète Elie alors qu’il avait des idées suicidaires (1 Rois 19.4). Il a utilisé l’apôtre Jean qui voulait faire griller tout le monde (Luc 9.54). Il a utilisé Jean-Baptiste qui n’avait aucune notion de bon goût vestimentaire (Matthieu 3.4). Dieu a utilisé des gens plus bizarres les uns que les autres. Et à cela il y a plusieurs bonnes raisons :

 

  • Dieu utilise des gens faibles, parce qu’ils n’ont pas d’autre choix que de Lui demander Son aide.
  • Dieu utilise des gens inadéquats, parce qu’ils sauront au jour de leur victoire que cette victoire ne vient pas d’eux-mêmes.
  • Dieu utilise des gens mis de côté, pour confondre ceux qui se croient supérieurs.

 

Alors si un jour tu te sens incapable et incompétent, c’est probablement parce que Dieu a l’intention de t’utiliser pour Son Royaume ! N’est-ce pas une bonne nouvelle ? Dieu se glorifie dans nos faiblesses !



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire