Plaire à qui ?

"Ils aiment la première place dans les festins, et les premiers sièges dans les synagogues ; ils aiment à être salués dans les places publiques, et à être appelés par les hommes Rabbi, Rabbi." Matthieu 23.6-7

On est souvent tenté d’essayer de se faire « bien voir ». Si vous êtes comme moi, vous avez déjà entendu cette pensée qui résonnait dans la tête : « Si je dis ceci ou cela, si je fais ceci ou cela, alors je serai bien vu, je serai respecté ! ». Malheureusement, on fait le ceci ou le cela, mais un jour après, le sentiment revient. On se sent de nouveau obligé de plaire aux uns ou aux autres, de montrer qu’on est l’un des leurs, qu’on est dans le coup. En cherchant à se faire accepter à tout prix, on tombe dans le piège du besoin de plaire !

J’ai toujours été interpellé par les prophètes de la Bible. Ces gens n’avaient pas la langue dans leur poche. Les livres des prophètes sont remplis d’avertissement, de reproches… et même si nous sommes enclins à ne lire que les versets d’encouragement, il faut bien reconnaître que les prophètes ont écrits plusieurs chapitres très salés ! En revanche, ce sont les faux prophètes qui ne donnaient que des paroles douces et agréables à l’oreille. Mais, ça finissait mal pour les faux prophètes. En général, ils terminaient leur carrière avec la gorge tranchée ou avec des maladies sordides. Du temps de l’ancien testament, le métier de faux prophète pouvait s’avérer dangereux !

On se souvient de Jean-Baptiste qui, dans le désert avec son manteau de peau chameau, appelait le peuple à la repentance. Plus tard, il se retrouve détenu dans une prison romaine. Hérode, le gouverneur, allait le voir dans sa prison pour écouter ses paroles ; ou peut-être espérait-il recevoir un pot-de-vin comme ça se faisait à l’époque. Jean-Baptiste, derrière ses barreaux, osait encore dire à Hérode : « Il ne t’est pas permis de prendre la femme de ton frère » (Matthieu 14.4) Voici un prophète qui ne mâche pas ses mots ! Il se permet de dire à celui qui a le pouvoir de le libérer que c’est un adultère. Mais Jean-Baptiste n’a jamais eu l’intention de plaire aux hommes. A tel point qu’un jour, Hérodias, la femme illégitime d’Hérode, en a eu assez d’entendre Jean-Baptiste et s’est arrangée pour faire couper sa tête !

"Frères et sœurs chrétiens, vous avez appris de nous comment vous devez vivre pour plaire à Dieu, et c’est bien de cette façon que vous vivez." 1 Thessaloniciens 4.1

Pourquoi avons-nous cette tendance à vouloir plaire aux autres, alors que Dieu nous dit clairement que c’est à Lui seul que nous devons plaire ? Nous avons en nous un besoin d’être acceptés. Ce besoin est tel que quelques-uns iront se compromettre avec des personnes peu recommandables ! Sur le plan des amitiés, des relations romantiques, ou même des affaires, certains ruinent leur vie à essayer de plaire. Certains feraient n’importe quoi pour trouver le grand amour, et se sentir enfin acceptés. Mais à quel prix !

Nous devons plaire à Dieu, non pas pour qu’Il puisse nous accepter ! Mais parce qu’Il nous a déjà acceptés !



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire