Que penser du ministère féminin ?

Que penser du ministère féminin ?

Le ministère féminin est un sujet extrêmement controversé, que nous ne pouvons aborder complètement dans cette courte réponse.

Ce qui divise actuellement partisans et adversaires du ministère féminin provient des différences de compréhension et d'interprétation de certains textes bibliques (exégèse et herméneutique, sciences de l'interprétation des textes). Le texte clé des opposants :

"Je ne permets pas à la femme d'enseigner, ni de prendre de l'autorité sur l'homme" (1Tim 2.12)

pourrait, selon certains partisans du ministère féminin, se référer à tout autre chose que le fait de prêcher ou d'enseigner d'une manière générale. D'ailleurs le Nouveau Testament parle d'une femme, Priscille (Priscilla ou Prisca), épouse d'Aquilas. Très estimée de Paul, elle et son mari enseignèrent Apollos (Actes 18.26. Voir aussi Actes 18.1-3,18.18 ; Rom 16.3 ; 2Tim 4.19).

Chacun peut avoir son opinion sur cette question, selon sa compréhension des textes. Mais gardons-nous d'en faire un sujet de division ; souvenons-nous de l'exhortation de Paul :

"Seulement, au point où nous sommes parvenus, marchons d'un même pas." (Phil 3.16)

Les pays anglo-saxons et scandinaves ne voient aucun obstacle à ce que la femme prêche, si elle présente les qualités spirituelles indispensables. Nos pays latins sont plus réservés sur cette question. Peut-être que l'exemple de certaines femmes qui, dans un esprit d'orgueil, ont voulu s'affranchir de cet ostracisme, n'a guère contribué à faire évoluer les mentalités ? En revanche, il existe des femmes d'une grande valeur spirituelle qui portent d'excellents fruits. Or Jésus n'a-t-il pas dit :

"Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits." (Matt 7.17-18)

Et le Seigneur se sert de qui il veut, sans se soucier de nos préventions :

"Le Seigneur dit une parole, et les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée…" (Ps 68.11)

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

4 commentaires
  • benaja Il y a 4 années

    Position ambigüe à mon sens de la part du Pasteur Jean Claude Guillaume. Il me semble pourtant avoir lu dans le passé un article ou notre frère affichait clairement son avis sur le sujet.. Que Dieu vous bénisse
  • 1enfantdedieu Il y a 7 années, 6 mois

    Oui, on pourrait rajouter aussi l'exemple de Déborah en tant que Juge ; Et, Galates 3v28 Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme ; car tous vous êtes un en Jésus Christ.[...]
  • Afficher tous les 4 commentaires