Quelles sont tes paroles ?

« J’peux pas promettre que j’essaierai, mais j’essaierai d’essayer. »

Bart Simpson

Vous vous dites sans doute que le TopAdos est à court de référence biblique, et c’est pour cette raison que les versets sont tirés des Simpson. En fait, si on lit les évangiles, on s’aperçoit que Jésus utilisait sans cesse des références aux choses concrètes de son époque : l’agriculture, l’élevage, la fabrication du pain… toutes ces activités qui faisaient partie du lot quotidien des juifs de son époque étaient reprises pour des enseignements (les paraboles). Aujourd’hui, même si on sait encore ce que ces choses signifient, peu d’entre nous les pratiquons. Qui sait encore faire du pain ? D’où l’idée que les enseignements d’aujourd’hui devraient être tirés de la réalité quotidienne d’aujourd’hui, à savoir la télévision, et entre autres choses les Simpson.

Je dois dire aussi que j’éprouve une certaine sympathie pour Bart. Non pas qu’il soit un exemple à suivre, mais je trouve qu’il pourrait être bien pire que cela, avec des parents aussi bizarres. « Tel père, tel fils », pourtant j’ai l’impression que Bart s’en sortira mieux que son père Homer. Mais peut-être que ce n’est qu’une impression… Je ne suis pas fataliste, car je pense qu’on a le choix de ce que l’on fait de sa vie, mais je constate malheureusement qu’on reproduit souvent les défauts des gens qui nous sont proches. Par exemple, mon père a un gros défaut, c’est qu’il ronfle. Ma hantise est qu’un jour je devienne comme lui et que j’empêche la moitié de l’immeuble de dormir. Le pire, ce serait que je ne m’en rende même pas compte… Je rencontrerais les voisins dans l’ascenseur avec des cernes de 3 jours, et je continuerais à dormir comme un bébé. Mais on n’hérite pas seulement les défauts physiques. Ce qu’on hérite bien souvent, c’est le langage que l’on entend !

Si pendant des années tu entends des paroles de découragement d’un parent, d’un professeur ou de n’importe qui, tu peux finir par être toi-même une voix de découragement ! Tu ne fais que répéter ce que tu as entendu, et tu perpétues le cycle du découragement.

Si tu entends sans cesse des paroles de médisance, ces paroles de médisance t’affecteront et tu pourras devenir toi-même médisant.

Si tu entends sans cesse des grossièretés, je te laisse deviner ce qui risque de t’arriver… tu finiras par dire toi-aussi des grossièretés.

Je ne suis pas en train de te dire de juger les autres sur leurs paroles. C’est un problème entre Dieu et eux. Mais je voudrais te faire comprendre que tu dois prendre garde aux paroles que tu entends. Parfois, on n’a pas d’autre choix que de les entendre. On ne peut pas vivre dans un cocon évangélique et se boucher les oreilles dès qu’on sort de l’église. Mais prends garde aux paroles que tu entends, afin que si ces paroles ne sont pas saines, tu puisses les rejeter comme telles et décider de ne pas les propager.

« Éloigne-moi des orgueilleux, qu’ils n’aient aucune influence sur moi! Ainsi je serai sans défaut, on ne pourra pas m’accuser de faute grave. Qu’elles te fassent plaisir, les paroles de ma bouche et les pensées de mon cœur, SEIGNEUR, mon solide rocher, mon défenseur! » Psaume 19.13-14

Ce psaume est une prière, qui dit ceci : « Que les paroles que je prononce te fasse plaisir ! ». Cela signifie que si tu demandes à Dieu de t’aider à dire des paroles constructives, c’est ce qu’Il fera. Ca ne signifie pas que tu vas commencer à utiliser un langage religieux avec des « Amen » et « Alléluia ». Tu peux parler normalement, mais tes paroles seront édifiantes, encourageantes et propres.

Ne sois pas comme Bart qui essaiera d’essayer de faire mieux. Mais qui ne promet rien ! Tu peux dès aujourd’hui commencer à parler autrement si tu le demandes à Dieu.

« Quelqu’un qui surveille ses paroles protège sa vie. Mais celui qui dit n’importe quoi court à sa perte. » Proverbes 13.3



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire