Qui suis-je ?

Qui suis-je ?

Question d'un Internaute : "Il m’arrive de me poser cette question : Qui suis-je exactement ? »

Voilà une question que beaucoup d'entre nous ont dû se poser un jour ou l'autre. Moïse lui-même n'y a pas échappé :

"Moïse dit à Dieu : Qui suis-je… ? " (Ex 3.11)

Qui suis-je, en réalité ? Cette interrogation n'est pas l'apanage des amnésiques, qui se réveillent un jour d'un long coma, et qui ont tout oublié, même ce qu'ils étaient. Dans notre pays de France, nous avons des cartes d'identité. Elles sont d'ailleurs depuis peu devenues infalsifiables. L'ancienne carte de mon épouse étant bientôt périmée, nous avons voulu la renouveler. Cela nous a pris plus d'un an, et ce n'est pas encore fini. Après cinquante-cinq ans comme Française par alliance, ayant eu au cours de ces années des cartes d'identité, des passeports, des cartes SNCF, la Médaille de la Famille Française, tous légalement attribués par notre chère République, on a exigé d'elle un certificat de nationalité française. Étant née en Suède, élevée en Norvège, sa famille ayant changé de nom en cours de route, mariée avec un Français en Norvège et vivant en France, elle a dû fournir une multitude de papiers, recherchés, transcrits, traduits et j'en passe ! Elle pourrait à juste titre se poser la question : "Qui suis-je ?"

Mais ce n'est généralement pas sur ce terrain-là que se pose cette angoissante question. La recherche de sa propre identité est souvent parsemée d'embûches et peut parfois causer de graves problèmes psychologiques. Toutefois pour celui qui appartient au Seigneur, l'Écriture nous aide dans cette recherche :

Je ne suis pas celui que j'étais :

J'étais mort spirituellement et maintenant, je vis : "… nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ " (Éph 2.5)

Ma vie est transformée : "Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées…" (2Co 5.17)

Je ne suis pas celui que je voudrais être :

Comme Paul, j'ai encore du progrès à faire : "Ce n'est pas que j'aie déjà remporté le prix, ou que j'aie déjà atteint la perfection ; mais je cours, pour tâcher de le saisir" (Phil 3.12)

Je ne suis pas celui que je serai :

Un avenir glorieux m'attend : "Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté ; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est " (1Jn 3.2)

Alors, qui suis-je ?

Malgré son passé de persécuteur, le grand apôtre Paul n'a donné aucun signe de crise d'identité ou de complexe d'infériorité lorsqu'il dit, avec une magnifique lucidité :

"… je suis le moindre des apôtres, je ne suis pas digne d'être appelé apôtre, parce que j'ai persécuté l'Église de Dieu. Par la grâce de Dieu je suis ce que je suis, et sa grâce envers moi n'a pas été vaine ; loin de là, j'ai travaillé plus qu'eux tous, non pas moi toutefois, mais la grâce de Dieu qui est avec moi. " (1Co 15.9‑10)

Qui suis-je ? Par la grâce de Dieu je suis ce que je suis !

(Rediffusion TL – Identité - 926)

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire