Qu'y a-t-il derrière ton si beau sourire ?

Qu'y a-t-il derrière ton si beau sourire ?

Nous le savons, les apparences sont souvent trompeuses. Les chrétiens les plus joyeux n'ont pas forcément eu une vie de rêve.

Je suis française, je fais partie de ce peuple connu et reconnu universellement comme l'un des plus râleurs de la planète. Qui dit râleur dit insatisfait, mais pas forcément malheureux. On prend souvent l'image du verre à moitié plein ou à moitié vide. L'assoiffé verra de quoi se désaltérer avec cette moitié, le râleur n'en profitera même pas, car il sera frustré.

J'ai souvent remarqué que les chrétiens, et plus spécialement les chrétiennes un peu âgées, qui sont les plus souriant(e)s, les plus à l'écoute des autres, ont un passé difficile, voire même extrêmement douloureux. On pourrait croire à les voir que leur vie a été exempte de malheurs, et que c'est pour cela qu'ils et elles ont gardé un sourire d'enfant.

Ces personnes n'ont pas forcément une grande visibilité dans l'église, mais leur présence fait du bien. Elles diffusent la paix et la joie, comme si rien n'était plus naturel.

Vous avez facilement envie de les côtoyer, de leur raconter vos petites misères et de leur demander de prier pour vous, car elles vous semblent proches du cœur de Dieu.

Mais prenez aussi le temps de les connaître et de les écouter, et vous serez peut-être bien surpris d'entendre leur histoire. Certaines ont perdu brutalement un enfant, dans un accident, ou suite à une maladie, ou pire, un geste de désespoir. Elles ont vécu une enfance dont personne ne voudrait. Elles sont sorties vivantes d'une ou plusieurs maladies graves. Vous ne le voyez peut-être pas, mais leurs âmes et leurs corps en portent les séquelles.

Cependant elles ont gardé le goût de la vie. Il se manifeste dans leur sourire et les petites rides au coin de leurs yeux pétillants. Elles semblent toujours prêtes à rire comme des enfants.

Mais ne vous y trompez pas, leur attitude n'a rien de naturel. Elles sont passées par le feu, certains parlent du baptême de feu, et comme les géants de la foi d'Hébreux 11, elles ont décidé de continuer le chemin avec leur Dieu, de le choisir et de le rechoisir à tout moment et en toute circonstance.

Elles ont décidé une bonne fois pour toutes de garder la foi et de ne pas accuser Dieu de tous les maux de la terre, de ne pas le déclarer coupable de leurs souffrances, et de ne pas le prendre à partie quand elles ne comprennent pas le sens de leurs échecs ou de leurs souffrances.

En un mot, elles ont décidé de « Vivre dans le contentement », sous le regard de Dieu, et dans sa paix qui dépasse toute intelligence, comme nous y invite l’Apôtre Paul :

J'ai appris en toutes circonstances à être content avec ce que j'ai.
Philippiens 4.11

C'est possible ! Vivre dans le contentement manière EST possible !

 

PS : en écrivant ce texte, j'ai des visages qui me reviennent en mémoire ...

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

26 commentaires
  • Nephtalie Il y a 1 semaine, 2 jours

    Wow!!Ce texte m'a décrit mot pour mot.J'ai vécue le pire,au début je ne croyais pas survivre mais un jour, j'ai décidé tout simplement de déposer tout mes fardeaux à Dieu.Je lui ai dit " seigneur,prends mes fardeaux,je vais être libre!". Cette prière a complètement changé ma vie ,je suis devenue la personne la plus joyeuse et je diffuse un sourire contagieux.Mes amies me regardent et appellent cela de la force ,moi je l'appelle " la grâce Divine".Oui c'est possible de vivre dans le contentement,c'est possible avec l'aide de Dieu.
  • Mebougben Il y a 3 mois, 2 semaines

    Si nous sommes enfants de Dieu, et vrais,avec le temps nous comprendrons que rien mais alors rien ne nous arrive fortuitement.A rester calme devant les situations,nous le comprenons avec le temps.Dieu donne toujours l'excellent au meilleur moment! Al l'intégrer dans notre vie,nous saurons attendre patiemment tout de Lui et par conséquent vivre dans le contentement permanent. Merci pour tel partage,Soeur Elisabeth! Puissions-nous tous le comprendre! Shaloooom!
  • joscheba64 Il y a 3 mois, 3 semaines

    Très beau partage et tellement vrai. Je le vois avec ma maman, 88 ans ayant traversé les camps de concentration, perdu 2 enfants, un mari alcoolique. Et aujourd'hui source d'espoir pour ceux qui la rencontre , les personnes qui s'occupent d'elle. Tous ont droit à ses sourires, ses prières, l'espérance qu'elle communique en partageant sa foi. Merci maman.
  • Afficher tous les 26 commentaires