Reconstruire l'autel

« Le prêtre Yéchoua, fils de Yossadac, avec ses frères les autres prêtres, et Zorobabel, fils de Chéaltiel, avec les gens de sa famille, se mettent à reconstruire l’autel du Dieu d’Israël. Ils veulent offrir des sacrifices complets, comme cela est écrit dans la loi de Moïse, l’homme de Dieu. Ils ont peur des gens installés dans le pays. Pourtant, ils reconstruisent cet autel sur les anciennes fondations. Puis ils offrent au SEIGNEUR les sacrifices complets du matin et du soir. » Esdras 3.2-3

La Bible peut souvent surprendre. Quand j’étais plus jeune (vraiment plus jeune !), j’entendais le prédicateur parler de l’ « hôtel » de Dieu et je me demandais bien ce que le Formule 1 ou le Ritz avaient à voir avec le culte de l’Ancien Testament. Peut-être que Dieu dormait à l’hôtel quand Il était en visite sur Terre… (Mais en réalité, Il choisit de dormir à l’étable). Parfois, les hommes de Dieu construisaient des « hôtels » pour offrir un sacrifice à Dieu. Je me disais, naïf, qu’ils avaient bien du courage de construire un hôtel au beau milieu de nulle part, sachant qu’ils n’allaient pas avoir de clients, à part Dieu ! Ils n’allaient jamais rentrer dans leurs frais, ces pauvres gens ! En grandissant, j’appris ce qu’était un « autel », et pas « hôtel ». L’autel était un endroit où l’on offrait des sacrifices à Dieu. Il pouvait être construit n’importe où, mais un temple avait toujours son autel, qui était un peu comme une table en pierre. Bien qu’il existe encore des autels dans les églises aujourd’hui, ils ne sont plus utilisés pour offrir des animaux comme c’était le cas dans l’Ancien Testament. Toutefois, l’autel reste le symbole du lieu où on adore Dieu. Il représente le lieu du sacrifice et de l’adoration.

Ensuite, une équipe de personnes avec des noms loufoques décide de construire un autel : Yéchoua et ses frères, et Zorobabel, quelqu’un qui n’a rien à voir avec le célèbre Zorro que nous connaissons tous (avant de savoir cela, je me suis demandé ce que le vengeur masqué faisait dans le Bible !). L’histoire raconte qu’ils sont menacés par des personnes qu’on n’aimerait pas croiser dans la rue, et qu’ils mettent leur vie en danger à vouloir rebâtir l’autel du temple de Jérusalem. Ce temple et son autel avaient été rasés bien des années auparavant. Mais pourquoi donc vouloir à tout prix rebâtir un autel ? Reconstruire l’autel, qu’est-ce que cela signifie réellement ?… Yéchoua, Zorobabel et leur équipe voulaient offrir à nouveau des sacrifices. Ils voulaient à nouveau pouvoir adorer Dieu, comme Dieu avait enseigné au peuple d’Israël du temps de Moïse. Ils étaient prêts à endurer les persécutions et les moqueries pour revenir aux pratiques que Dieu avait instaurées. Reconstruire l’autel, c’était rétablir le culte et l’adoration, plusieurs années après la destruction du temple et la dispersion du peuple de Dieu.

Reconstruire l’autel, c’est pour nous rétablir une adoration et une louange lorsque les difficultés nous oppressent, nous éloignent et cherchent à nous détruire. Cela demande un effort. Pensez à Paul et Silas, enfermés dans une prison immonde et insalubre. Ces deux compères empêchaient les autres prisonniers de dormir tranquillement, parce qu’ils chantaient des cantiques pendant la nuit ! (Actes 16.25) « Paul, la ferme ! C’est pas l’opéra ici ! »… Leurs ennemis avaient tenté de détruire leur foi, mais au lieu de cela, ils construisirent un autel d’adoration dans ce lieu dégradant qu’était la prison romaine. Et Dieu les délivra. Oui, il y a des difficultés, des épreuves de la vie, et toutes les bonnes raisons pour être dans le désespoir. Mais Dieu nous donne aussi la capacité de rebâtir un autel de louange lorsque tout va mal et que tout nous invite à abandonner.

« Ne vous affligez pas, car la joie de l‘Eternel sera votre force. » Néhémie 8.10

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire